Nantes sur le front
Historique des mobilisés nantais> Un Nantais dans les tranchées : Maurice DIGO

Les grandes étapes de la guerre en France

- 20 mai 1882 : Triple Alliance constituée (Allemagne, Autriche-Hongrie, Italie).
- 31 août 1907 : Triple Entente constituée (Royaume-Uni, Russie, France).

1914

- 28 juin : Assassinat de François Ferdinand à Sarajevo, héritier du trône austro-hongrois.
- 23 juillet : Ultimatum lancé par l’Autriche-Hongrie à la Serbie dont les clauses sont innacceptables.
- 28 juillet : La Serbie ayant refusé l’ultimatum, l’Autriche-Hongrie lui déclare la guerre. Les premiers bombardements débutent.
- 31 juillet : Jean Jaurès, dernier espoir de paix, assassiné par Raoul Villain, extrémiste de droite.
- 3 août : L’Allemagne déclare la guerre à la France.
- 4 août : Le Royaume-Uni déclare la guerre à l’Autriche-Hongrie.
Poincaré, le Président de la République Française, évoque l’Union Sacrée.
- 6 août : L’Autriche-Hongrie déclare la guerre à la Russie.
- 20 août : L’Allemagne entre dans Bruxelles.
- 2 septembre : Ils atteignent Senlis et menacent Paris. Le gouvernement quitte la capitale pour Bordeaux.
- 6-9 septembre : Bataille de la Marne victorieuse pour l’Entente, Paris est sauvée.
- 20 octobre-17 novembre : Bataille d’Ypres. Fin de la « course à la mer ». Echec de la guerre de mouvement qui laisse place à la guerre de position et à ses tranchées.

1915

- 15 février-18 mars : Echec d’une offensive française en Champagne.
- 22 avril : L’Allemagne utilise pour la première fois le gaz à Ypres.
- 25 septembre-6 octobre : 2ème tentative française en Champagne.
- 25 septembre-11 octobre : 3ème tentative en Artois.

1916

- 21 février-18 décembre : Bataille de Verdun. Elle dure 10 mois et son coût en vies humaines est invraisemblable (500 000 morts pour les Allemands et les Français).
- 1er juillet-18 novembre : Bataille de la Somme. Pertes sans précédent dans l’histoire de la guerre avec environ 1 200 000 morts tous belligérants confondus. 1ère utilisation des chars.
- 25 décembre : Le général Nivelle remplace Joffre à la tête des armées françaises.

 

1917

- 9 janvier : Début de la guerre sous-marine allemande à outrance annoncée officiellement le 31 janvier.
- 8-12 mars : 1ère Révolution Russe. Le Tsar Nicolas II abdique.
- 2 avril : Entrée en guerre des Etats-Unis. Le général Pershing arrive en France le 13 juin.
- 16 avril : Bataille du Chemin des Dames dirigée par Nivelle. L’échec de l’offensive, la lassitude mélée à la fatigue et les pertes nombreuses déclenchent des mutineries dès le lendemain.
- 15 mai : Pétain remplace Nivelle.
- 20 mai-10 juin : L’intensité des mutineries atteint son sommet.
- 31 juillet-10 novembre : 3ème bataille d’Ypres.
- 6 novembre : Révolution d’Octobre en Russie, les bolchéviques avec Lénine à leur tête dirigent le pays.
- 15 décembre : La Russie signe l’armistice avec l’Allemagne et l’Autriche-Hongrie.

1918

- 3 mars : Traité de paix de Brest-Litovsk entre les signataires de l’armistice.
- 21 mars : Grande offensive allemande en Picardie.
- 23 mars : Paris bombardée par la « Grosse Bertha », artillerie lourde située à 140 km de la capitale.
- 9 avril : Offensive allemande dans les Flandres.
- 14 avril : Toutes les armées alliées sont réunies sous le commandement d’un unique général. Foch est désigné.
- 27 avril : Offensive allemande du Chemin des Dames.
- 15 juillet : 4ème offensive allemande en Champagne (« bataille pour la paix »).
- 18 juillet : Offensive franco-américaine de la Marne et victoire.
- 8 août : Le Royaume-Uni et la France attaquent dans la région de Montdidier.
- 26 septembre : Contre offensive générale des alliés sur tout le front occidental.
- 11 novembre : L’Allemagne signe l’armistice à Rethondes.

1919

- 18 janvier : Conférence de la paix à Paris.
- 28 juin : Traité de Versailles signé avec l’Allemagne.
- 10 septembre : Traité de Saint-Germain en Laye avec l’Autriche-Hongrie.

Chronologie établie à partir de l’Encyclopédie de la Grande Guerre, dir. S.Audouin-Rouzeau et J.J Becker, Bayard, Paris, 2004.

 

Historique des mobilisés nantais

Il est très difficile d’établir une liste des régiments nantais. En effet, les mobilisés nantais ne sont pas tous affectés dans les mêmes unités voire mélangés avec des troupes d’autres régions. De plus les maires qui établissent les chiffres de leur commune n’utilisent pas les mêmes méthodes de comptage. Ici, nous nous contenterons d’exposer l’armée de la 11ème région qui ne comprend pas que des nantais ou des soldats de la région. Inversement tous les nantais ou les soldats de la région ne sont pas tous incorporés au 11ème corps d’armée comme M.DIGO dont nous parlerons plus loin. Autre réserve, la description qui va suivre concerne les effectifs lors du déclenchement du conflit puisque la suite des opérations amène des transferts innombrables de troupes entre les différents corps d’armée.
Toujours est-il qu’en 1914, 22 corps d’armée existent et correspondent à 22 régions. Le 11ème corps d’armée (11 C.A) qui fait partie de la Vème armée regroupe les départements du Finistère, du Morbihan, de la Loire Inférieure et de la Vendée. Il siège à Nantes.

La mobilisation débute dès le 1er août 1914 et le 11ème corps d’armée va participer à la plupart des grandes batailles de la « der des ders » : bataille de la Marne (1914), la course à la mer (fin 1914), en Champagne (1915), à Verdun (1916), dans l’Aisne (1917), au Chemin des Dames (1918) puis quelques temps après à nouveau en Champagne. Le 11ème corps d’armée est à Mézière lorsque l’armistice est signée.
La guerre sanglante n’épargne pas le département de la Loire-Inférieure qui compte 25 600 morts (Gabory) dont 4 000 à 7 000 soldats nantais selon les différentes sources.

BG in 4° 48 et 49 : Emile Gabory, Les enfants du pays nantais et le 11ème corps d’armée en 1914-1918 , tome 1 et 2, Nantes, 1923.
© Archives municipales de Nantes - 2012