| Page d'accueil | Contacts | Moteur de recherche | Plan du site | Utilitaires |   
 
     Histoire des quartiers> Les centres de ressources associatifs

> Entreprises et Patrimoine industriel
     > Centre d'Histoire du Travail
          > La Maison des Hommes et des Techniques
               > Centre Interculturel de Documentation
                    > Société académique de Nantes et de la Loire-Atlantique
                         > Société d'Histoire de la Médecine et des Hôpitaux de l'Ouest

   
 

ENTREPRISES ET PATRIMOINE INDUSTRIEL
C.N.A.M.
25 boulevard Guy Mollet
BP 3111
44311 NANTES
T.02-40-16-10-61
F. 02-40-16-10-00


Depuis 1995, l’association Entreprise et Patrimoine industriel fédère les personnes et les entreprises sur une thématique globale : la protection du patrimoine industriel en réaction aux destructions massives de celui-ci dans la région nantaise.

Composée de chefs d’entreprise, d’historiens de l’art, d’urbanistes, d’élus, de sociologues, l’association développe ses activités autour de trois objectifs :
inciter à la mise en place d’une politique cohérente et globale du patrimoine industriel dans le département et plus particulièrement la région nantaise.
faire connaître et mettre en valeur par ses propres actions la richesse du patrimoine industriel dans les domaines urbanistique, historique, technique, social et culturel.
ouvrir ce patrimoine aux dimensions scientifique et économique, pour une meilleure compréhension des évolutions techniques et contextuelles.

L’association, en relation avec les intervenants régionaux et nationaux, veut agir dans les domaines de l’architecture industrielle dans son contexte, de la culture d’entreprise dans sa dynamique, des techniques et métiers, de la formation et l’observation à la vie économique, de l’ouverture des entreprises au monde extérieur, de la transmission du savoir faire, de la valorisation de la recherche auprès du public, de la conservation des matériels industriels comme outils pédagogiques et de la compréhension des nouvelles technologies dans leurs évolutions.

Réalisations

- des études et recherches par secteurs d’activités
- des actions grand public : publications, expositions, conférences, visites d’entreprises, une lettre d’information
- des études de faisabilité : Maison de l’Aventure Industrielle et Scientifique
- de l’ingénierie du patrimoine.

Publications

Les inventaires sur le patrimoine industriel des quartiers

- L’Erdre
- Madeleine-Champ de Mars
- L’Ile de Nantes
« Capitaines d’industrie à Nantes au 19ème siècle », Yves Rochecongar, 2003, 335 p

 

CENTRE D’HISTOIRE DU TRAVAIL
Ateliers et chantiers de Nantes
2 bis, boulevard Léon Bureau
44200 NANTES
T. 02-40-08-22-04
F. 02-51-72-78-41

cht.nantes@wanadoo.fr
Site : http://palissy.humana.univ-nantes.fr/labos/cht/index.htm


Le Centre d’Histoire du Travail est une association loi 1901, fondée en 1991, qui compte 270 membres individuels et collectifs. L’association a pour objectif de préserver, d’archiver de mettre en valeur et de rendre accessible au public les archives des mondes ouvriers et paysans sur le département de la Loire-Atlantique.

Le Centre d’Histoire du Travail conserve les archives des syndicats ouvriers et paysans de la Loire-Atlantique. Ces fonds sont enrichis d’une photothèque de plus de 5 000 clichés et d’une bibliothèque de plus de 10 000 ouvrages sur l’histoire politique et sociale contemporaine parmi lesquels environ 500 ouvrages concernent Nantes et le département. Des mémoires universitaires sont également déposés. Ces collections sont accessibles au public et trois salariés en gèrent le fonctionnement.

Le Centre d’Histoire du Travail a réalisé de nombreuses expositions et développe une activité éditoriale.


Publications

Quatre monographies sur des quartiers de Nantes et de Rezé :

- « Batignolles : Mémoires d’usine, mémoires des cités », 1991, 127p
- « Chantenay. Histoire illustrée d’une ville devenue quartier », 1993, 136 p
- « Histoires du quai Léon-Secher et des bords de Sèvre », 1998, 45p
- « Pont- Rousseau en Rezé », 2002, 189p


Expositions

« Regard sur un siècle d’immigration ouvrière en Basse-Loire », 1997
« Mai 68 en Loire Atlantique », 1998
« Mémoires des cités cheminotes », 2000

 
 

LA MAISON DES HOMMES ET DES TECHNIQUES
Ateliers et Chantiers de Nantes
2 bis boulevard Léon Bureau
44200 NANTES
T.02-40-08-20-22
F.02-51-82-22-25


En 1994, lors de la restauration de l’ancien bâtiment de direction des Chantiers Dubigeon, l’association « L’histoire de la Navale » proposait d’en faire un musée permanent de la Navale. La municipalité préférait y installer un centre de culture technique et scientifique intégrant la Navale. Après des négociations, une conception acceptable pour les parties en présence s’est développée : la Maison des Hommes et des Techniques où l’homme est le pivot de toutes les actions.

Cette association peut se définir comme un centre culturel du travail.
Trois orientations majeures guident ses actions :
la sauvegarde de la mémoire de la Navale
l’extension de cette mission au monde ouvrier et industriel de la région nantaise
la thématique du travail d’aujourd’hui.

Le Conseil d’Administration est pluriel. Il est composé de représentants de la municipalité de Nantes, de l’Etat, de l’association de la Navale, du Centre d’Histoire du Travail et de l’ACENER.
La municipalité a mis à disposition de l’association des locaux dans l’ancien bâtiment de direction des chantiers navals : salle d’exposition, salle de réunion, centre de documentation. L’association dispose de quelques salariés pour l’accueil du public et pour le secrétariat.

La Maison des Hommes et des Techniques est un centre de documentation et d’exposition. En plus de l’accueil de groupes, la M.H.T. reçoit, dans ses locaux, d’autres associations ayant un lien avec ses objectifs statutaires.

Même si son action se focalise surtout sur l’action de la Navale et donc sur la question du devenir du site, les thèmes de la mémoire industrielle se sont également traduits concrètement, sans oublier son action, tant pédagogique que critique, sur le thème des mutations du travail (chômage et insertion, la mondialisation économique, la femme et le travail…). C’est en outre le soutien logistique du Collectif des associations du patrimoine industriel et portuaire nantais. Son idée est de devenir un centre de ressources, un outil sollicité au quotidien.


CENTRE INTERCULTUREL DE DOCUMENTATION
Ateliers et Chantiers de Nantes
2 bis, boulevard Léon Bureau
44 200 Nantes
T.02 40 47 88 36
F.02 40 48 78 34


En 1981, la liberté d’association accordée aux étrangers crée un développement important de la vie associative des populations issues de l’immigration. En 1983, la marche des Beurs permet une prise de conscience des difficultés vécues par les jeunes issus de l’immigration et de relancer le débat. C’est dans ce contexte que naît en 1984, le Centre Interculturel de Documentation à l’initiative d’un groupe de militants associatifs et de responsables de centres sociaux de Nantes et de son agglomération. En 1994, le CID s’installe dans le bâtiment des anciens Ateliers et Chantiers de Nantes à proximité du Centre d’Histoire du Travail , de la Maison des Hommes et des Techniques et de l’université permanente.

Spécialisé dans les cultures des communautés migrantes ou d’origine migrante, le CID se donne pour mission de permettre un développement culturel de ces populations, de favoriser les échanges entre les populations migrantes et françaises et d’offrir aux acteurs sociaux un outil documentaire permettant de mieux cerner les problématiques de l’immigration.

L’action du CID s’articule autour de trois grands axes :
- documenter, informer, sensibiliser
- accompagner des actions et former des acteurs
- produire de la réflexion

Différents outils sont mis à la disposition du public, des acteurs sociaux, des associations, des chercheurs… :
Une bibliothèque constituée de littérature générale sur plusieurs pays d’origine de l’immigration, de livres pour enfants et de matériel pédagogique pour assurer les cours de français et d’arabe. Des rayons « Sciences humaines, « Droit » et « Histoire » complètent la collection. Une activité éditoriale est développé autour de la mémoire de la population immigrée.
Des cycles de formations afin de sensibiliser les acteurs sociaux sur les thématiques liées à l’immigration, l’organisation de colloques
Un service aux associations par la publication du Guide pratique de l’association et par la mise en place de pôles de ressources associatifs dans les quartiers

Le CID est également co-fondateur de la manifestation interculturelle « Tissé Métisse »


Publications

« Le livre blanc »,1985
présentation de l’état de l’immigration dans l’agglomération nantaise.

« Nantes et ses étrangers », 1989-1991 (réédition en 2003)
ouvrage édité à l’occasion du bicentenaire de la Révolution afin de montrer comment l’histoire de l’immigration est aussi une histoire nantaise.

« Elle, toi, moi – Ensemble, nous racontons nos histoires », 2004
livret réalisé avec le groupe d’alphabétisation du quartier de la Bottière afin de soutenir le travail des femmes en apprentissage de la langue française, de valoriser leur passé, leurs découvertes, leurs efforts

« Bribes de mémoire », depuis 2003
périodique annuel qui rend compte de l’atelier de recueil de paroles, de vécus des personnes d’origine immigrée qui se sont installées dans la région nantaise et participent à construire la société locale dans un contexte d’interculturalité.


SOCIETE ACADEMIQUE DE NANTES ET DE LOIRE-ATLANTIQUE
8, rue Garde Dieu
44 000 Nantes


Fondée en 1798 pour cultiver Lettres, Sciences et Art, la Société Académique de Nantes et de Loire-Atlantique organise des conférences sur des sujets historiques, littéraires et artistiques. Elle décerne chaque année des prix d’histoire et de poésie. C’est sur son initiative que se déroule tous les deux ans, depuis 2001 « La journée des Sociétés d’Histoire de Loire-Atlantique. »

La bibliothèque est ouverte au public le jeudi de 14h30 à 16h30


Publications
Annales de Nantes et du Pays Nantais

Les numéros consacrés aux quartiers nantais :
« La paroisse et le quartier Saint-Nicolas », n° 171 et n°172, 1974
« Le Bouffay : Sainte Croix d’hier à aujourd’hui », n°175, 1975
« Le Bouffay : Sainte Croix d’hier à aujourd’hui », n°176, 1975
« Le quartier Saint Similien », n°192, 1979,
« Le quartier Saint Pierre », n°196, 1980
« Le quartier Saint Clément », n°200, 1981
« De Richebourg à la Manu, souvenirs et projets », n° 202, 1981
« La Fosse, le Sanitat, le quartier Saint Louis », n° 204, 1982
« Chantenay, hier et aujourd’hui », n° 206, 1982
« L’Erdre de la Chapelle-sur-Erdre au canal Saint-Félix », n°210, 1983
« Nantes, I’île Gloriette », n°216, 1985
« Du quai des Antilles à l’île Beaulieu, hier et aujourd’hui », n° 222, 1986
« Quartier de Paris : de Chanzy aux Batignolles », n°226, 1987
« L’ancienne villeneuve : les quartiers du Marchix et de Saint-Similien », n° 232, 1989
« Quartiers de Pirmil, Pont-Rousseau, Saint Jacques à Nantes », n°234, 1989
« Promenade de la place Mellinet au quai de l’Aiguillon : la butte Sainte-Anne », n°238, 1990
« De la Fosse à Guist’hau : le quartier de Gigant », n° 242, 1991 et n°244, 1992
« De la Fosse au quai de l’Erdre», n° 246, 1992
« Le quartier Graslin », n° 252, 1994
« Le quartier Monselet, de Procé à Miséricorde », n° 254, 1994
« Le quartier Decré », n° 262, 1996
« La route de Vannes, hier et aujourd’hui », n°270, 1998
« Le quartier de Grillaud : Canclaux, Zola, la Ville en Bois », n° 276, 2000
« La route de Rennes : du pont Morand au rond-point de Rennes », n°280, 2001
« La route de Rennes : de l’Ecole normale au pont du Cens », n°282, 2001
« Le quartier de la Morrhonnière : de Michelet au Petit Port », n° 284, 2002
« Quartier Nantes-Doulon, de la Manu à la Noé-Mitrie », n°288, 2003
« Saint Joseph de la Porterie hier et demain », n°292, 2004


SOCIETE D’HISTOIRE DE LA MEDECINE ET DES HOPITAUX DE L’OUEST
Maison des associations de l’Hôpital Saint-Jacques
85, rue Saint-Jacques
44 200 Nantes


Fondée en 1988 par le professeur Barrière, la Société d’Histoire de la Médecine et des Hôpitaux de l’Ouest a pour vocation l’étude de l’histoire des hôpitaux de Nantes. L’association conserve et communique, en accord avec les Archives départementales, dépositaires des archives hospitalières de la Loire-Atlantique, les archives des hospices civils, devenus hôpitaux, de Nantes depuis la Révolution.
Les fonds de l’Hôtel Dieu, de l’hôpital Saint-Jacques ou encore de l’hôpital Bellier sont, entre autres, consultables sur rendez-vous au siège de l’association.

A la demande du CHU de Nantes, la Société réalise des expositions à partir de ses fonds : l’hôpital Bellier et la maternité de l’Hôtel Dieu ont récemment été abordées.

L’association participe aux Rencontres annuelles d’Histoire de la santé dont les actes sont publiés. Onze rencontres ont déjà eu lieu. Elle est également présente à la réunion des Sociétés d’Histoire de Loire Atlantique organisée à l’initiative de la Société Académique de Nantes et de Loire-Atlantique.


Publication

« Nantes : l’hôpital Saint-Jacques », CMD, 1999, 108 p