| Page d'accueil | Contacts | Moteur de recherche | Plan du site | Utilitaires |   
                   
   Dossiers documentaires > Les bombardements des 16 et 23 septembre 1943
                       
 

À la date du 16 septembre 1943, Nantes a subi 320 alertes et 10 bombardements aériens provoquant la mort de 68 victimes. Ce jour-là, rien ne laisse supposer qu’une attaque aérienne de grande ampleur peut viser la ville. Lorsque les sirènes résonnent à 16 h 35 pour annoncer le danger, peu de Nantais respectent les mesures élémentaires de sécurité édictées par la Défense passive, comme, par exemple, rejoindre les abris anti-aériens. Par vagues successives, les bombardiers américains survolent le port, la gare de triage et Roche-Maurice. Malgré les tirs des canons de DCA (défense contre avions), ils déversent leurs bombes sur la ville occasionnant des destructions humaines et matérielles très importantes.

 
     
                   
             

Dans son ouvrage " Nantes sous les bombardements " (Éditions du Fleuve, Nantes, 1946, page 45) , Paul CAILLAUD annonce la disparition de 1463 personnes réparties comme suit :

  • corps identifiés masculins : 601

  • corps identifiés féminins : 601

  • corps non identifiés : 141

  • disparus masculins : 53

  • disparus féminin : 67

Les listes qui suivent reprennent les noms des victimes identifiées lors des bombardements des 16 et 23 septembre (Ces listes ont été réalisées par Xavier TROCHU et Jean-Pierre-SAUVAGE du Comité de Recherches sur la Seconde Guerre mondiale en Loire-Inférieure).
Ce travail a été réalisé à partir des actes d’état-civil (décès, jugements déclaratifs de décès, mais également naissances et mariages), des listes électorales (série 1 K) et des recensements de la population (série 1 F).

> Liste des victimes du 16 septembre 1943
> Liste des victimes du 23 septembre 1943, matin
> Liste des victimes du 23 septembre 1943, soir
 

Pour la journée du 16, on décompte 977 noms ; pour celles du 23, on dénombre 63 victimes en matinée et 197 en après-midi. À ce chiffre, il convient d’ajouter les disparus (27 personnes), les corps non-identifiés (113) et 67 soldats allemands. Le bilan total s’élève ainsi à 1444 morts.

Pendant plusieurs mois, Nantes sera épargnée par de nouvelles agressions aériennes. Mais à partir de mai 1944, dans le cadre du débarquement de Normandie, la ville devient l’objectif régulier de l’aviation américaine. A la fin de la guerre, Nantes comptabilise 28 bombardements aériens et 4 par artillerie et 442 alertes.

 
     
           
               
                   
  Les bombardements de 1942,1943 et 1944  
                   
 

> Liste de victimes du 7 mai 1942
> Liste des victimes du 20 mai 1942

> Liste des victimes du 23 mars 1943
> Liste des victimes du 4 juillet 1943

> Liste des victimes du 28 mai 1944
> Liste des victimes du 7 juin 1944
> Liste des victimes du 8 juin 1944
> Liste des victimes du 12 juin 1944
> Liste des victimes du 15 juin 1944
> Liste des victimes du 23 juin 1944
> Liste des victimes du 8 juillet 1944
> Liste des victimes du 12 juillet 1944
> Liste des victimes du 16 juillet 1944
> Liste des victimes du 17 juillet 1944
> Liste des victimes du 2 août 1944