Le théâtre municipal à Nantes au XIXème siècle

En 1806, Napoléon Ier réorganise la carte théâtrale française et n'accorde qu'à quelques villes le privilège d'entretenir une troupe permanente : Nantes figure parmi elles. L'année suivante, l'empereur en visite dans la cité des ducs de Bretagne autorise la municipalité à souscrire à un emprunt afin de reconstruire le Grand Théâtre abandonné depuis son incendie en 1796. La salle Graslin est réouverte à la Pâques 1813.

Les Archives municipales de Nantes conservent dans leurs séries modernes un fonds important consacré au théâtre municipal : dossiers des directeurs, tableau de troupe, partitions, règlements, affiches, photographies de décors, etc. Cette exposition virtuelle a pour but de vous dévoiler une partie de ces richesses.

Affiche des théâtres municipaux de Nantes, 1902, 6Fi7110

En toile de fond : les partitions de La Juive, de Jacques Fromental Halévy (1799-1862), IVème acte, 2e violon (cote 2 R 262). Créé pour la première fois en 1835, cet opéra, monté à de nombreuses reprises, remporte systématiquement un énorme succès auprès du public : entre 1899 et 1933, pas moins de 27 représentations ont lieu !

Suite >>