| Page d'accueil | Contacts | Moteur de recherche | Plan du site | Utilitaires |   
     Ressources en ligne > Inventaires > série BB

(Téléchargement, au format PDF, de la série BB > fichier de 47 pages / 682 Ko)

ADMINISTRATION COMMUNALE
Délibérations et Assemblées du Conseil des Bourgeois.


BB. 1. (Liasse). - 17 pièces parchemin ; 5 pièces papier.
1449-1499. - Vins de Beaune et d'Orléans, offerts à Mgr de Richemond, connétable de France, pour certaines choses qui touchent et concernent le bien de la ville. - Ordre au miseur de payer les frais faits par Guillaume de Montigné, procureurs des bourgeois et autres gens notables, envoyés pour assister à l'entrée solennelle du duc Pierre II, à Rennes. - Assemblée en la maison de Jamet Thomas, sieur du Saz ; rabais accordé aux fermiers des devoirs à l'occasion de la guerre et de la mortalité ; indemnités pour travaux exécutés ou pertes éprouvées. - Nominations de Lambert Tanniou, comme garde de l'artillerie de la ville - Nomination de Jean Durant, comme barbier de la ville, à l'occasion de la peste ; mesures prises à ce sujet ; hôpitaux temporaires, 1484. - Immunités accordées à des marchands espagnols, pour des balles de laines employées et perdues pendant le siège de Nantes. - Achat de salpêtres, pour la défense de la ville contre les Français, 1487. - Élection et institution de Me Jean Hubert comme procureur-syndic. - Délibération en vertu de laquelle Guillaume Paticier, miseur, et Vincent Durant, contrerolle, sont maintenus dans leurs offices jusqu'à ce qu'ils aient été remboursés des avances par eux faites pour la construction de deux navires, du port de 1,000 tonneaux chacun, fournis au Roi. - Pension de Jacques Clate, professeur de droit à l'Université de Nantes.


BB. 2. (Liasse.) - 26 pièces parchemin ; 8 pièces papier 1 sceau fragmenté de 1501.
1500-1539. - Cadeaux à offrir à Messire Jean-Jacques (Trivulse) ; galiottes construites pour la venue du Roi et de la Reine. - Nomination de sergents pour fermer les maisons des malades de la peste, " avec un certain sceau qui pour ce faire leur sera baillé. " - Pension de 12 livres accordée au trompette de ville. - Augmentation des pensions accordées aux pères des pauvres, en raison de la grande mortalité causée par la peste. - Délibérations relatives à l'établissement du collège de Sainte-Croix. - Refonte d'anciennes pièces d'artillerie, à " la façon de maintenant. " - Nomination de députés aux États de Bretagne, paiements de leurs dépenses.


BB. 3. (Liasse.) - 41 pièces parchemin ; 48 pièces papier.
1542-1568. - Nominations d'administrateurs de l'hôpital. - Quêtes pour les pauvres. - Archers du château envoyés chez ceux qui n'ont pas payé la taxe des pauvres. - Mesures et ordonnances de police. - Délégués à l'assemblée des marchands fréquentants la Loire, à Orléans. - Achats de salpêtres. - Paiements des frais faits lors d'un incendie, à la Corne-de-Cerf. - Achat de tapisseries pour la ville ; réception de Marie Stuart. - Hôpitaux gouvernés par des laïcs ; élection d'un maître des monnaies. - Réception d'Henri II et de Catherine de Médicis. - Emprunt de 60,000 livres, fait par le Roi, sur les villes closes. - Proposition d'adresser au Roi une demande d'élire un maire. - Levée de 16,000 livres, promise au Roi, pour l'extinction de la traite foraine. - Dons de diverses sommes, entre autres aux Saintes-Claires, avec ordre de recevoir comme de coutume " les jeunes filles de la ville et forsbourgs, pour les endoctriner et leur apprendre leurs créances et heures. " - Nomination, comme architecte de Bretagne, de Me Jean de Lorme, en l'absence de Philibert de Lorme, son frère. - Voyage de dame Françoise d'Astoudille à la Cour pour les francs-fiefs. - Démarches pour le maintien du Parlement à Nantes. - Achat de corcelets et morions.


BB. 4. (Registre.) - Petit in-folio, 402 fos, papier
1555-1562. - Assemblée en la maison commune, pour recevoir les comptes de Julien Poullain, receveur et miseur. - Protestations contre la nomination d'un payeur spécial pour les gages des juges présidiaux. - Institution de François Germont en qualité de " Me maczon, des eupvres de la ville. " - Copie des lettres et titres, sur " le pappier rouge, " les originaux devant être déposés au coffre de la ville. - Sergent de ville privé d'une demi-année de ses gages pour n'avoir pas averti les habitants de se trouver à l'assemblée ; injonction à tous les sergents de porter à l'avenir " les robes et livrées de la ville, avecques les bastons et autres armoyries accoutumées. " - Nomination de Jean Rochereul à la connétablie de Nantes, par le roi Charles IX.
Délibérations de la Mairie de Nantes.


BB. 5. (Registre.) - Petit in-folio, 148 fos, papier.
1565-1567. - Premier livre de la Mairie de la ville de Nantes, auquel sont contenues les ordonnances faites par MM. les maires et échevins. - Prix des blés. - Police des boulangers, bouchers, saisies de pain n'ayant pas le poids. - Legs de 300 livres fait aux pauvres par Antoine de Mirande, échevin, décédé. - Ordonnance prescrivant aux échevins de se trouver aux réunions de l'Hôtel-de-Ville, sous peine de 50 sous d'amende. - Institution des administrateurs des ladres. - Achat d'une horloge sonnante pour l'œuvre des ponts.


BB. 6. (Registre). - In-folio, 38 fos écrits, sur 200 ; papier.
1567-1568. - Second livre (sans titre.) - Les noms du maire et des échevins présents sont inscrits, en tête des procès-verbaux. - Ordre au miseur de délivrer 15 livres à M. de Sanzay, pour envoyer un homme vers le gouverneur, afin de l'informer " des entreprinses et desmenaigements que font ceulx de la religion réformée en ceste ville de Nantes et es environs, " folio 18. - Règlement de la police observé à Paris, donné par Charles IX, le 22 avril 1568. - Deux lettres de Cardin de Vallence, fontainier de Tours, pour une fontaine projetée à Nantes. - Commissaires et ordonnances pour les fortifications.


BB. 7. (Registre.) - In-folio, 64 fos écrits, sur 200 ; papier.
1568. - Papier du greffe, commencé le 2 janvier 1568, fini le 28 décembre dudit an. - Ordonnance pour faire inventaire des lettres et enseignements de la ville, qui seront ensuite placés dans un coffre fermé par trois serrures, dont une des clefs sera remise au maire, et les deux autres à des personnes sûres et fidèles. - Julien Rocaz, nommé capitaine de la Fosse, ne voulant pas accepter cette charge, sera condamné par prise de corps, à une amende de mille écus, applicable aux fortifications. - Ordre de prendre des couettes et des linceulx, chez ceux de la prétendue religion réformée, pour coucher les soldats du capitaine Trégouet ; liste de noms, folio 33. - Le procureur des bourgeois, accuse les huguenots d'avoir tué trois prêtres, en la paroisse du Bignon, et d'avoir pris et volé plusieurs marchands, folio 59.


BB. 8. (Registre). - In-folio, 275 fos, papier.
1570-1571. - Papier du greffe, commencé le 4 septembre 1570, fini le 19 mai 1571. - Les sieurs Darande et Boysleau, échevins, condamnent à cent sous d'amende, le maire et les autres échevins défaillants aux assemblées. - Me Jean Ragaut, barbier des malades de la vérole, demande que la chambre dans laquelle ces malades sont traités, soit divisée en deux, afin de pouvoir mieux la chauffer. - Les paroissiens de Sainte-Radégonde se prétendent exempts de tous subsides et devoirs, en vertu de privilèges à eux accordés par les rois, ducs et princes. - Vives remontrances adressées par le maire de Nantes au procureur des États de Bretagne, qu'il a mandé et fait venir ait Bureau. - Députation d'Antoine Gravoil, et maître Guillaume Catho, à l'assemblée des marchands " traictans et trafficquans par la ripvière de Loire. "


BB. 9. (Registre.) - Grand in-folio, 396 fos, papier.
1571-1572. - Papier du greffe, commencé le 12 mai 1571, fini le 9 août 1572. - Remontrances du procureur-syndic contre les bouchers ; on y lit ces mots : " et en est ceste ville tellement estymée par toute la France, qu'elle est estimée la plus mal pollicée du royaume. " - Revendeuses saisies ; faux poids. - Accord au sujet de la maison de l'Asnerie, destinée aux pestiférés. - Ordre au sire de Launay, échevin, d'avancer 300 livres, afin de payer l'expédition de lettres obtenues pour l'acquit des dettes de la ville, et pour l'œuvre des ponts. - Entrée de Mgr le duc de Montpensier, gouverneur. - Coupe d'argent doré donnée a l'Hôpital par le chanoine Jean Couppé, pour servir à boire du vin après la communion pascale. - Autorisation de vendre des blés. - Prix des vins débités par les taverniers. - Lettre du duc de Montpensier sur le commerce des blés. - Lettre de l'amiral de Coligny, demandant un mémoire sur les mesures à prendre pour protéger le commerce contre la piraterie. - Maires, échevins, consuls, procureurs, greffiers, etc… exemptés par Mgr de Montpensier du guet et garde, logement des gens de guerre, etc. - Pont de la chaussée du pré l'Évêque. - Contravention maître du jeu de paume du Puits d'Argent, qui a ouvert pendant le service divin. - Requête du maire et des échevins contre les officiers du Roi, qui prétendent leur enlever l'exercice de la police. - Bail à ferme des deniers communs de la Ville, à Michel Loriot.


BB. 10. (Registre.) - In-folio, 336 fos, papier.
1572-1573. - Papier du greffe, commencé le 9 août 1572, fini le 12 décembre 1573. - Remontrances du procureur des bourgeois, sur la contagion qui règne dans la ville, provenant " en partie des revendresses qui vont, portant des merceries, vendre par les rues, à ceulx qui en veulent, des pourceaulx errants par les rues, etc. " - Assemblée générale pour recevoir le duc de Montpensier, gouverneur et lieutenant général, en Bretagne, qui doit venir à Nantes présider les États. - Noms des dames chargées d'aller " par la ville demander des vieux linges ou aultres, lesquelles et chacune sont priées d'y faire leur debvoir, pour après en faire leur rapport aulx gouverneurs des pauvres, " folio 61. - Proposition de réduire les dix échevins au nombre de six seulement. - Liste des habitants condamnés à 50 sous d'amende, pour ne pas assister aux réunions du Conseil des bourgeois après avoir été prévenus. - Visite du pain chez les boulangers, fixation du prix, défense de faire du pain de méteil. - Prix du blé, défense de l'exporter.


BB. 11. (Registre.) - Grand in-folio, 359 fos, papier.
1572-1574. - Papier du greffe, commencé le 30 juillet 1572 et fini le 15 décembre 1574. - Les 18 premiers feuillets sont remplis par des copies de mandements de Charles IX, lettres des ducs de Montpensier, Gontaut-Biron, etc… les délibérations ne commencent qu'au folio 19, à la date du 14 décembre 1573. - Règlement pour les sergents de la maison commune de la ville de Nantes. - Tuyaux pour fontaines déposés à Richebourg dans les greniers du sr de Saint-Lorans, chanoine. - MM. de Champeaux, Deslandes, Boutin et de Brenezay, avocats, souvent consultés pour les affaires de la ville, n'ayant rien voulu recevoir, le bureau décide qu'il leur sera offert " quatre beaulx pains de sucre fin de Madère, non excédans toutesfoiz plus de 15 livres pesans chacun. " - Amendes prononcées contre le maire et les échevins qui n'assistent pas aux séances. - Ordre d'amener " les barges, barques, gabarres, bateaulx et autres vaisseaulx qui sont sur la Loire entre Ingrandes et Saint-Nazaire, afin d'empêcher les rebelles de la religion prétendue réformée, qui sont à Rocheservière, Boués, et ailleurs, " de passer la Loire. - Le maître de la Marguerite, déclare que son navire, qui est au Pellerin, ne peut monter plus haut, parce que les marées sont basses, et demande à vendre sa cargaison sur place. - Défense aux marchands de vendre les dimanches et fêtes. - Règlement pour la garde de la ville et empêcher qu'elle ne soit surprise. - Emprunt de 30,000 livres pour la poursuite du rétablissement du Parlement à Nantes ; André Ruys, offre de faire l'avance de cette somme à la ville.


BB. 12. (Registre.) - Grand in-folio, relié en veau, 376 fos, papier.
1574-1575. - Papier et registre de la ville et police de Nantes, commençant le 18 décembre 1574, et finissant le 5 octobre 1575. - Election de M. Boutin, pour maire, et de M. Dubot, pour échevin. - Procès de la Ville contre le comte de Retz, pour le droit de mesurage sur les marchands de vins, et d'aiguille sur les bouchers. - Amendes prononcées contre les taverniers et boulangers. - Assemblées pour la vente des maisons de ville, et acquisition de l'hôtel de Bizart. - Assemblées pour les mesures à prendre en raison de " certaines entreprinses et conspiration qui se fait contre la ville et le château de Nantes au non sceu des habitans. " - Augmentation des gages des six sergents de ville, portés à 60 livres par an. - Congé accordé à M. Dubot, échevin, pour aller aux champs. - Pierre Poupin, exécuteur de la haute-justice, devra saisir tous les pourceaux qu'il trouvera " vacquans et allans par les rues de ceste ville et forsbourgs. " - MM. Darande et Gobin, remettent un inventaire des lettres et privilèges de cette ville donnés à Me Jean Loison, pour être présentés à la Chambre des Comptes. - MM. Gesbaud, J. Monnyer, R. Mocquart, délégués, pour réunir les meubles destinées à meubler les hôtels de MM. de Montpensier et de Bouillé, rendent compte des refus qu'ils éprouvent ; le Bureau prononce une amende de 100 livres contre les récalcitrants, et ordonne d'ouvrir les portes des maisons et d'enlever les meubles.


BB. 13. (Registre). - Grand in-folio, 380 fos, papier.
1575-1577. - Papier du greffe, commençant le 8 octobre 1575, fini le 8 mars 1577. - Paiement de 4 livres aux mortes-payes et archers du château qui avaient contraint les habitants à livrer leurs meubles, pour garnir le logis de Briort, où devait descendre le duc de Montpensier. - Lettres patentes de Henri III, accordant exemption de toutes tailles et subsides à André Ruys, marchand à la Fosse. - Paiement de 30 livres à Me Rolland Boudet, pour une demi-année de ses gages de chirurgien de l'Hôtel-Dieu. - Même somme à Mathurin Destouches, charretier et tomberoleur de la ville pour nettoyer les rues et ruelles, un quartier de ses gages. - Salle du couvent des Carmes, occupée par la juridiction du Consulat. - Marché pour le ceintre de la grande voie du pont de Pirmil, passé entre le maire, les échevins et F. Caillaud, charpentier de la paroisse des Brouzils. - Révocation de Me Jean Ragault, " maistre chirurgien des pauvres verollez " de l'hôpital. - Élection d'un consul et deux juges. - Marché de la grille et rateau de la muraille, entre la porte Sauvetout et le collège Saint-Jean. - Élection de Me Michel Loriot, pour maire, et de quatre échevins. - Ordre au miseur, de payer à Mathurin Mesnard, 4 livres 15 sous " pour un livre de pappier blanc, relié, couvert de cuyr noir, pour enregistrer les ordonnances et délibérations des assemblées générales et du Bureau. "


BB. 14. (Registre.) - Grand in-folio, 359 fos, papier.
1577-1579. - " Papier et registre de la ville où sont rapportées les délibérations faictes tant au Bureau de Messieurs les maire et eschevins, que, en assemblées générales, commençant le lundi 11 mars 1577, et finissant le 12e janvier 1579. " - Solde des soldats envoyés à Saint-Nazaire et à Ingrandes pour enlever les bateaux afin d'empêcher les ennemis de passer. - Solde des 25 hommes, commandés par M. de la Tullaye, pour garder le château. - Assemblée générale pour les affaires de la ville, signature des plus notables assistants. - Sentence contre Bruneau, pour neuf fûts qui doivent être détruits attendu qu'ils ne contiennent que 200 à 220 pots, quand ils devraient en contenir 252. - Marché pour " battre et planter au pont de Vretais, appelé le pont des Rousseaulx ", les bois et pilotis nécessaires à la construction des piles. - Opposition du procureur-syndic à l'édit de pacification, comme " préjudiciable à la seulle vraye religion de l'église catholicque, apostolicque et romaine. " - Maison abattue pour l'élargissement du passage de la porte Poissonnière au Bouffay. Jean Mencust se fait exempter de la charge d'administrateur des pauvres en donnant 200 livres une fois payées. - Réparations à l'horloge du Bouffay. - Députation de Julien Charette, prévôt de Nantes, Robert Poullain, Jacques Marquez, aux États tenus à Fougères. - Rapport et procès-verbal de visite du collège de Saint-Clément par trois de MM. les échevins. - Élection de M. Myron, comme maire de Nantes.


BB. 15, (Registre.) - Grand in-folio, 281 fos, papier.
1579-1580. - Papier du greffe, commencé le 15 janvier 1579, et fini le 4 juillet 1580. - Accord avec la dame de la Haultière, pour la perrière de Misery. 15 mars 1579. - Articles proposés par les maire et échevins, à M. le maréchal de Retz, gouverneur, pour la conservation et la garde de la ville. - Assemblée générale tenue a la maison de Ville, rue de Verdun (Hôtel-de-Ville actuel), nomination de députés chargé de poursuivre les démarches pour obtenir la résidence du parlement de Bretagne, à Nantes. - Caution donnée par Pierre Heudes, pour la construction du pont du Cens. - Assemblée générale, discussion pour la présidence entre l'évêque de Nantes et le capitaine du château. - Remboursement de 2,656 écus, empruntés pour l'acquisition de l'Hôtel-de-Ville. - Lettres du Roi pour la fabrication des monnaies, demandes des employés. 28 janvier 1580. - Marché pour " neuff grandes armoyres de bon boys, propres à mettre les archives. " - Ordonnances au sujet du guet et de la garde de la ville.


BB. 16. (Registre.) - Petit in-folio relié en veau. 281 fos, papier.
1580-1581. - " Pappier des rapports, ordinaires de la mairie et maison commune de cette ville lie Nantes ", commencé le 7 juillet 1580, fini le 6 novembre 1581. - Défense aux hôteliers de loger des vagabonds, et ordre de fournir chaque jour un état de leurs hôtes ; ordonnances pour la garde. - Entrée de M. des Fontaines, gouverneur du comité nantais. - Défense de la ville. - Assemblées et ordonnances pour le siège de Montaigu. 16 août 1580. - Ordres aux boulangers pour le pain nécessaire au camp de Montaigu. - Intervention de la ville dans le procès des drapiers et des merciers. - Règlement pour les halles du Bouffay. - Installation du maire Bonaventure de Compludo, par M. de la Hunaudaye et l'évêque de Nantes, 2 janvier 1581. - Opposition de la ville à l'exécution de certaines lettres préjudiciables à la mairie, obtenues par les habitants. - Amendes prononcées contre les échevins n'assistant pas aux réunions du bureau. 3 juillet 1581. - Opposition de la ville et du chapitre à l'entérinement des lettres qui érigent en châtellenie les terres du seigneur de la Musse, situées trop près de la ville. - Règlement entre le maire et le prévôt pour la police.


BB. 17. (Registre.) - In-folio, relié en veau, 27 fos écrits sur 185 environ, papier.
1578-1581. - " Regestre secret des affaires communs de cette ville de Nantes ", commencé le 21 janvier 1578, fini le 20 novembre 1581. - Acquisition de la charge de connétable pour être unie et incorporée à celle de maire. - Emprunt de 500 livres par le miseur, en son privé nom, pour démarches faites afin d'obtenir le maintien du Parlement à Nantes. 30 mai 1578. - Députations à la Cour, au duc d'Anjou, à M. de Rohan. - Vins d'Espagne et olives envoyés à M. de Montpensier. - Différend des habitants avec le gouverneur," fut supplié M. Levesque de Nantes, se transporter au logis dudit sr de la Hunodais auquel par la bouche dudit sieur évesque auroict esté faite la remonstrance, requeste et supplication à laquelle il auroit fait responce qu'il aymoit la ville et les habitants dicelle tant en général qu'en particullier et que pour leur conservation il désiroit employer sa vie et ses biens. " 28 janvier 1580. - État des gages des officiers de la ville, payés par quartier ; cet état occupe les deux dernières feuilles du registre retourné à l'envers.


BB. 18 (Registre.) - In-folio, relié en veau 88 fos écrits sur 268, papier.
1581-1582. - Registre secret, commencé en août 1581, fini en septembre 1582 . - Paiement à Étienne Pancheron, " rouyer et charron, " pour les pièces neuves d'artillerie fournies par lui à la ville. - Tambour des gardes de la ville, pendant les séditions civiles. - Continuation de la mairie, de M. de Compludo. 28 décembre 1581. - Chambre des Comptes et Généralité. - Règlement et charges auxquels doit se conformer le greffier de la communauté. - Le greffier de la mairie est mis en prison au Bouffay, sur l'ordre du sénéchal ; détails à ce sujet. - Lettres d'Henri III, relatives a la tenue des États, - Mémoires et instructions concernant les attributions et la confirmation du gouvernement de la ville et du comté, rédigés par les habitants et adressés à M. des Fontaines. - Mémoire contre M. de la Hunaudaye, lieutenant général du Roi en Bretagne. - Assemblées générales pour la démolition du château de Montaigu. - Les feuillets 80 à 88 sont consacrés à l'enregistrement de lettres du Roi et du gouverneur portant la date de 1588.


BB. 19. (Registre.) - In-folio, 315 fos, papier.
1582-1883. - Papier et registre, commencé le 8 janvier 1582, et fini le 31 décembre 1583. - Construction d'une halle au Bouffay. - Lettre du duc d'Alençon, frère du Roi ; compliments aux maire, échevins et nantais sur leur fidélité ; annonce de son mariage avec la reine d'Angleterre. 2 avril 1582. - Proposition par l'alloué de Nantes, de faire venir, pour l'instruction de la jeunesse, " Mr Legrand, ung des premiers de l'Université de Paris. " - Lettres patentes d'Henri III, relatives aux fortifications de la ville neuve du Marchix. - Chirurgien de l'Aumônerie. - Requête des habitants et nobles bourgeois, adressée à l'évêque de Nantes, afin d'obtenir de lui l'établissement d'un collège pour la jeunesse. 5 juillet 1582. - Nomination d'un gouverneur des engins des ponts. - Malades de l'Asnerie. - Remontrances des capitaines, lieutenants, enseignes et cinquanteniers de la ville. - Lettre du Roi pour la tenue des États. - Élections de Julien Rocaz et André Ruys comme échevins. - Attestation de résidence et demeure, à Nantes, délivrée à Me Jean Boutin, sr de la Court et de Chamballan, ancien maire, pour jouir des immunités et privilèges. - Solde de petits pains et gâteaux bénis, fournis à la réception du maire. - Police pour les mendiants ; quêtes pour les pauvres. - Peste à Nantes. - Destitution, par le duc de Mercœur, du capitaine Cornel, pour insultes à M. de Brenezay, ancien maire. - Règlement de police. - Entrée du duc de Mercœur, gouverneur de Bretagne. - Démolition du pont de Bois-Joly. - Désaveu par le maire et les échevins de Me Jean Pavageau, qui avait usurpé les fonctions de procureur-syndic.


BB. 20. (Registre.) - In-folio. 468 fos, papier.
1586-1588. - Papier du greffe, commencé le 18 septembre 1586, fini le 12 septembre 1588. - Assemblées générales ; visite de l'artillerie ; remboursement d'un emprunt de 800 écus. - Principal du collège Saint-Clément. - Révocation du MM. les gouverneurs des pauvres. - Remontrances du miseur et contrôleur des ponts. - Deux écus pour la chandelle de Noël, payés aux quatre couvents de la ville. - Marché avec Clément Régnier, Me artilleur de la ville. 9 février 1587. - Mesures contre les pauvres trop nombreux en ville. - Bibliothèque de feu M. le Gallo, archidiacre de Nantes ; communication des exécuteurs testamentaires au sujet de la vente des livres. - Institution de G. Cazeaux, pour ouvrir les portes des murailles. - Paiement des gages de l'aumônier et des serviteurs de l'hôpital. - Arrêt contre le sr du Cambout, capitaine du château et de la ville, pour avoir frappé M. de Harouys, président présidial. - Délesteurs de navires. - Réparations urgentes des murailles. - Élection comme maire, de M. de Harouys, président présidial. 28 décembre 1587. - Entreprise de la rupture du rocher de Sauvetout. - Arrêt de la Cour des Monnaies. - Munitions demandées par le baron d'Avaugour et le marquis de Belleisle. - Montres générales, et mesures à prendre pour la conservation de la ville contre les ennemis. - Serment prêté par les habitants à l'édit de l'Union. - Députation aux États.


BB. 21. (Registre). - Petit in-folio, 456 fos papier.
1588-1589. - Papier de l'ordinaire de la mairie de Nantes, commençant 15 septembre 1588, et finissant le 26 décembre 1589. - Poudres et munitions. - Bibliothèque Le Gallo, délibérations au sujet de son acquisition, septembre 1588 à mars 1589. - Craintes pour une descente des ennemis à St-Nazaire ; précautions à prendre. - Plaintes contre les cordonniers du Poitou, qui viennent vendre à Nantes. - Étapes des régiments de St-Paul et de Jarzay. - Contraintes exercées contre ceux qui refusent de prêter de l'argent à la ville. - Lettre du Roi, annonçant la mort du duc de Guise. - Ponts et pêcheries de Pirmil. - Établissement d'un conseil " d'hommes bons catholiques, prudentz, expérimentez et citoyens bien zélés " pour seconder l'administration municipale. - Service de la Reine-Mère. - Emprunts. - Le maire et plusieurs notables, arrêtés et emprisonnés au château, par ordre de la duchesse de Mercœur. - Marché avec Jacques de Faye, maître des forges de la Poitevinière, pour 25 milliers pesants de balles de fer. - Ordre d'attaquer avec du canon, la maison du chevalier du Goust, qu'il avait fait fortifier. - Prise du comte de Soissons à Château-giron par le duc de Mercœur, gratification de 50 écus d'or aux porteurs de cette nouvelle. - Dispositions prises pour arrêter les troupes du Roi, marchant sur Ancenis. - Tentatives auprès d'Albert de Gondi, duc de Retz, pour le faire entrer dans l'Union. - Taxes levées sur Nantes par le duc de Mercœur. - Lettres du duc du Maine. - Commerce prohibé avec toutes les villes qui n'étaient pas dans l'Union ; défenses d'exporter des blés ; travaux aux fortifications. - Levée sur les habitants de 1 666 écus d'or.


BB. 22. (Registre.) - Petit in-folio, 291 fos, papier.
1596-1598. - Petit du greffe, commencé le 1er juillet 1596, fini le 19 janvier 1598. - Ferme de la cure de Saint-Julien de Vouvantes. 31 juillet 1596. - Chantres et musiciens de la collégiale de Notre-Dame, payés pour la messe de l'installation de la mairie. - Jocquetiers employés au nettoyage des rues. - Ferme des devoirs de la ville. - Rapport d'un échevin sur le collège de Saint-Clément. - Élection d'un miseur. - Élection du maire Fourché de la Courousserie. - Loges et boutiques du Bouffay. - Délibérations sur l'entretien des pauvres et règlements. Mars et juin 1597. - Ouverture de la porte du Port-Communeau ; pont-levis. - Élection d'un trésorier de la police des pauvres. - Arrêt du Parlement qui prescrit d'imposer à l'avenir Messieurs du siège présidial. - Ordonnances sanitaires rédigées par les médecins de Nantes, et communiquées à l'assemblée qui les fait publier immédiatement. - Députés nommés pour aller saluer les chefs de l'armée navale espagnole entrée en Loire, et leur offrir des rafraîchissements. Août 1597. - Jeu royal de l'arbalète. Élection d'un capitaine de la milice bourgeoise. Provisions de blé ; achat de 10,000 setiers. - Travaux exécutés sur le boulevard de la Motte Saint-Pierre. - Clerc du guet.


BB. 23. (Registre.) - Petit in-folio, relié en veau, 293 fos, dont 141 écrits, papier.
1598. - " Pappier de l'ordinaire de la mairerye de Nantes, du 2 janvier 1598, et finy le 27 avril audit an. " - Entretien du jardin de la ville. - Assemblée générale composée de 125 notables ; le duc de Mercœur annonce qu'il traite avec le Roi. - Supplique adressée à Henri IV, par les habitants, instructions données aux députés. - Passeports accordés à ces députés. - Leur retour. - Traité de paix conclu à Angers. Février et mars 1598. - Préparatifs pour l'entrée du Roi. - Le Bureau va prendre congé du duc de Mercœur ; fin de la Ligue. - Ordre du roi de ne point faire d'entrée royale. - Remise du château et de la ville au duc de Retz. 4 avril 1698. - Paiement de la taxe. - Le Roi exige 12,000 écus pour la solde de ses gardes. - Six canaris offerts à Mme de Beaufort. - Privilèges de la ville. - Le Roi, veut que, désormais, il lui soit présenté une liste de trois candidats élus parmi lesquels il choisira le maire ; il en sera ainsi pour chaque échevin. - Élections municipales fixées au 1er mai. - Le Roi nomme maire de Nantes, le sr Charles de Harouys. 27 avril 1598. - Lettres royales pour le choix des maires. 21 mai 1602.


BB. 24. (Registre.) - Petit in-folio. 373 fos, papier, en très mauvais état .
1598-1600. - Élections des officiers de la milice bourgeoise, sur listes composées de trois noms par grade, nominations du Roi. - Sur l'ordre de la duchesse de Beaufort, les portiers sont changés. - Adjudications des travaux à faire sur les Mottes Saint Pierre et Saint-André. Janvier 1598. - Gages des officiers de la ville, remis aux chiffres auxquels ils étaient fixés en 1588 ; suppression des emplois d'architecte de la ville, clerc du guet, tambours, fifres, etc. - Emprunt de 3,000 écus pour le départ de la flotte espagnole, alors cantonnée à Beauvoir. - Élection d'un juge et de deux consuls. - Attentat de M. de Lussan et de ses soldats contre le Corps de ville ; assemblées générales ; détails à ce sujet. - Réclamation du sieur Padioleau, à l'occasion d'une maison démolie pour les fortifications. - Lettre du Roi, prescrivant de mettre sur la liste des trois candidats à la mairie, le nom de M. Hux de la Bouchetière qu'il nomma aussitôt. - Lettre patentes pour la mairie. - Très humbles supplications adressées au Roi, par les maire, échevins et habitants, au sujet de leurs privilèges et des dettes de la ville. 5 juillet 1599.


BB. 25. (Registre.) - Petit in-folio relié, 302 fos, papier.
1601-1602. - Papier du greffe, commencé le 14 mai 1601, fini le 1er décembre 1602, - Plaintes de plusieurs marchands, sur les mauvais traitements qu'ils ont éprouvés en Espagne. 4 juin 1601. - Réclamations au sujet de débris de navires brûlés accidentellement à la Fosse. - Costumes complets donnés aux sergents de ville, pour la Fête-Dieu. - Règlement pour le trompette de ville. - Diner des choristes de Saint-Pierre, le Jeudi-Saint, payé sur les revenus de l'Hôpital. - Différent, le jour du Sacre, entre Messieurs de la Chambre des Comptes et Messieurs du Présidial, pour la préséance. 22 juin 1601. - M. Juchault, Me des Comptes, refuse de prêter le seraient comme échevin, puis s'y décide. - Don de 4.000 écus, pour aider aux frais du mariage du Roi. - Négligence des médecins dans leur service de l'Hôpital. - Naissance du Dauphin. - Ordonnances contre les usurpations faites sur les chemins et lieux publics. - Travaux des ponts. - Dettes de la ville. - Deux échevins députés pour assister chaque dimanche au paiement des ouvriers et manœuvres. - Lettres du Roi, pour la liberté du commerce avec l'Espagne. 11 février 1602. - Privilèges de la ville. - Énoncé de divers actes remis aux archives par Julien Guérin, ancien miseur. - Réception des lettres de commission pour la levée des nouveaux devoirs. - Plainte contre les chevaliers de l'arbalète. - Lettres du Roi pour les monnaies. - Assemblée au sujet de la Peste qui commençait à atteindre les fauxbourgs. - Règlement pour les prêtres du Sanitat. 7 novembre 1602.


BB. 26. (Registre.) - Petit in-folio, 285 fos, papier.
1606-1609. - Papier commencé le 9 août 1606, fini le 7 mai 1609. - Ordonnances au sujet de la peste. - 4,500 livres envoyées à M. Loriot, député de la ville, à Paris. - Marché passé avec un sculpteur pour les décorations d'un nouveau bâtiment de l'Hôtel-de-Ville. 14 décembre 1606. - Aumône de 50 livres aux Frères mineurs (Cordeliers.) - Institution de la charge de lesteur et délesteur de navires. - Visite à Madame de Mercœur. - 200 livres Payées au concierge de la ville, pour la buvette de Messieurs. - Feux de joie pour la naissance du duc d'Orléans. - Marché passé pour trois statues, " Une foy, une espérance et une charité, dont la ville fournira les pierres, " exécutées par le sculpteur Nicolas Fanyau, moyennant 202 livres. 12 mai 1607. - Présents à M. le duc de Montbazon. - Chaussée de Richebourg. - Transaction avec le chapitre de la collégiale au sujet de la tenue de Torcé. - Différent entre le prévôt et le maire, pour l'arsenal de la ville. - Députation à la Cour d'un échevin chargé d'obtenir la continuation des devoirs. - Défense, sous peine de 10 livres d'amende et de la prison, d'étendre du linge sur les murailles de la ville. - Ferme générale des devoirs. - Nomination d'un maître canonnier. - Ordre du Roi au maire, de venir le trouver à Fontainebleau. - Supplique des habitants pour les devoirs de la ville. - Ordres du Roi pour les États. - Entrée de Mgr le duc de Vendôme. - Comptes du miseur. - Destitution d'un sergent de ville.


BB. 27. (Registre.) - Petit in-folio, 284 fos, papier.
1609-1612. - Papier commencé le 9 juillet 1609, fini le 4 mai 1612. - Dettes de la ville. - Règlement de police pour les cabaretiers. - Présents offerts à MM. de Vendôme, de Montbazon et seigneurs de leur suite. 3 septembre 1609. - Créanciers de la ville. - Construction du moulin à eau de la ville sur le pont de la Saulzaie. - Assassinat de Henri IV, avènement de Louis XIII. - Opposition par le procureur-syndic, au nom de la ville, à ce qu'il soit élevé des constructions sur la place de Sainte-Catherine. - Reconstruction de la chapelle de Toutes-Aydes. 26 août 1610. - Intervention de la ville dans le procès des marchands de toiles contre les fermiers des devoirs. - Lettres du Roi, pour son couronnement. - Ouverture de la porte de Sauvetout. - Règlement de police pour les boulangers et les taverniers. - Lettres du Roi pour la garde de la ville. - Règlement de M. de Montbazon à ce sujet. - Nomination de M. Blanchard de Lessongère, comme maire de Nantes. 19 juillet 1611. - Ordre de dresser un inventaire des munitions. - Injonction à un jeune homme, se disant fils de l'avocat du Roi de Bayeux, d'avoir à sortir de la ville dans les 24 heures. - Fortifications de la ville neuve du Marchix. - Institution de la charge de mesureur du gros bois de chauffage. - États de Rennes. - Maladie contagieuse ; maisons cadenassées ; corps inhumés ait cimetière au cimetière du Sanitat. - Lettres de la reine Marie de Médicis.


BB. 28. (Registre.) - Petit in-folio, relié en veau, 482 fos, papier.
1615-1617. - " Pappier de l'ordinaire du greffe de la mairerye de la ville de Nantes, " commençant le 16 juin 1615, fini le 30 novembre 1617. - Nomination de M. de la Turmelière, maire de Nantes ; difficultés au sujet de son serment, survenues entre l'assemblée des bourgeois et M. de Montbazon. - Marché pour la reconstruction du pont du Port-au-Vin à la Fosse. - Pont de Toussaints. - Arrêt obtenu par la ville contre les habitants de Rezé. - Visite des murailles, tours et portes. - Lettres du Roi, pour la conservation de la ville, et " empescher qu'il n'y arrive aulcune altercation qui puisse troubler le bien et le repos de nos bons subjectz et la paix et tranquillité publique....... " 31 juillet 1615. - Mesures pour la garde des portes et murailles. - Saumons de plomb et mousquets saisis. - Munitions fournies au comte de Vertus, pour attaquer la maison de la Berlaire. - Assemblées extraordinaires : mesures de sûreté ; règlements divers ; bateaux retirés ; afin de soulager les paroisses voisines, surchargées de troupes, la ville contribuera, pour un tiers, dans le prix du pain de munition fourni aux gens de guerre. - Protestations des habitants contre le projet de démolition de deux tours du château. - Lettres du Roi pour la paix. - Édit de création de huit sergents de ville, à la nomination du corps municipal. 3 juin 1616. - Protestation de fidélité au Roi. - Présents au comte de Rochefort. - Différent, pour la préséance, entre le maire et le sénéchal de Nantes. - Lettre du Roi, annonçant à Messieurs, la mort du maréchal d'Ancre. - Ordre au miseur de payer 850 livres à ceux de Messieurs qui avaient travaillé à l'inventaire général des archives de la ville, et classement ; nomination d'un garde aux archives. 9 juillet 1617. - Ouverture des lettres du Roi pour la mairie. - Enterrement d'un échevin mort en charge. - Démarche pour obtenir le corps de Mgr de Bourgneuf de Cucé, évêque de Nantes, mort à Chartres. - Établissement à Nantes des Pères de l'Oratoire. 17 novembre 1617.


BB. 29. (Registre.) - Petit in-folio, relié en veau, 254 fos, papier.
1617-1619. - Papier du greffe, commencé le 7 décembre 1617, fini le 2 août 1619. - Le décès du miseur, Me Georges Lerat, étant arrivé, sa veuve et son fils continuent la charge. - État des meubles de l'Hôtel-de-Ville donnés en garde au concierge. 1er février 1618. - Lettres du Roi sur la liberté du commerce et les mesures à prendre contre les pirates et écumeurs de mer. - Achat de 150 piques. - Démolition de la tour Guischard. - Constructions à la Saulzaie préjudiciables à la ville. - Aumône aux Capucins, de fagots et d'un demi mouton par semaine. 29 juillet 1618. - Règlement pour les compagnies de milice bourgeoise. - Incendie des écuries de l'Hôtel de Briort. - États de la province tenus à Nantes. - Marché pour la charpente du jeu de longue paume, - Mesures pour la venue du duc de Vendôme et de M. de Montbazon. - Caisses de confitures achetées par la ville et arrêtées aux Ponts-de-Cé, par les commis des traites. - Lettres du Roi pour le commerce avec les Indes-Orientales. 24 décembre 1618. - Enterrement de M. Bernard de la Turmelière, ancien maire. - Navire forban dans la rade de St-Nazaire. - Élargissement du pont de pierre, entre la Belle-Croix et le bout du pont de Nantes. - Ordre à tous soldats vagabonds et gens sans aveu de sortir de la ville. - Assemblées pour dresser les listes destinées à l'élection d'un maire et de deux échevins. - Réception de M. Charette du Pellan, comme maire de Nantes.


BB. 30. (Registre). - Petit in-folio, relié. 284 fos, papier.
1623-1625. - Papier du greffe, commencé le dernier août 1623, fini le 26 avril 1625. - Construction d'un jeu de mail, à Nantes. - Réparation du chemin de la Grésillière. - Lettres du Roi, pour réprimer la piraterie, qui se fait sur les côtes de Bretagne. 18 octobre 1623. - États assignés à Quimper, puis tenus à Nantes. - Députation du procureur-syndic à St-Malo, dans l'intérêt des mesures à prendre pour le commerce. - Projet d'établissement d'un Hôpital au Marchix. - Achat de tapisseries pour l'auditoire du Consulat. - Travaux exécutés à la Fosse. - Travaux pour les grèves et sables qui bouchaient le canal et nuisaient à la navigation dans le port de Nantes. - Fixation du prix de la journée, pour les hommes, pauvres, valides, femmes et enfants qui voudront travailler aux ouvrages de la ville 18 aoû 1624. - Vaisseau flamand pris par un vaisseau espagnol, près St-Nazaire. - Attestation donnée par le Bureau aux Jacobins de leur adoption de la réforme de leur ordre. - Requète des P.P. Jésuites, pour obtenir leur établissement au collège de Saint-Clément. - Police pour les pauvres et vagabonds. - Arrivée de Madame la duchesse de, Vendôme. - Achat de mousquets, mèches et balles, - Assemblées pour les mesures à prendre au sujet de la garde de la ville. Février 1625. - Soldats et armes envoyés à St-Nazaire. - prétentions de l'Université sur le collège de Saint-Clément. - Établissement des P.P. de l'Oratoire au collège de Saint-Clément. - Prisonniers de guerre faits au port Louis.


BB. 31. (Registre). - Petit in-folio, relié, 283 fos, papier.
1625-1626. - Papier du greffe de la ville, commençant le 26 avril 1625, finissant le 12 juillet 1626. - Garde de la ville. - Élection d'un maire et de deux échevins. - Arrêt de la cour des monnaies sur les doubles et les deniers. - Vins offerts aux personnages venus à Nantes pour la tenue des États. - Paiement des gages des arquebusiers chargés de l'entretien des armes de la ville. - Autorisation donnée à Antoine Ribé, gentilhomme verrier, d'installer une verrerie dans sa maison de la Fosse. 13 juillet 1625. - Peste dans la ville et les faubourgs. - Croix élevée dans la cour dit Sanitat. - Ordre du Roi de lui envoyer une seconde liste de trois noms pour le choix d'un maire ; sur les très humbles remontrances des habitants, S.M. consent à nommer le Sr de Harouys, l'un des candidats portés sur la première liste. - Tuiles goudronnées posées sur les loges ou huttes, élevées près du Sanitat pour le logement des deux capucins appelés à consoler et assister les malades. - États à Guérande, ordre du Roi d'y envoyer deux notables. - Cuillers d'argent, pour le bureau, et pommes d'argent à mettre les préservatifs nécessaires, distribuées a Messieurs " à cause des maladies contagieuses, où ils s'employent ait hazard de leur personne. " - Lettres de Louis XIII, demandant un secours pour renforcer son armée navale. 16 janvier 1626. - Projet pour renfermer les pauvres. - Établissement à Nantes des religieuses Ursulines. - Assemblée extraordinaire pour " le faict de l'enclosture des pauvres ; " six pages blanches, le greffier n'a pas transcrit le procès-verbal. - Établissement des religieuses Bénédictines, au lieu des Ballines, près de la Motte Saint-Nicolas. 10 juin 1626. - Assemblée pour l'arrivée du roi Louis XIII, à Nantes.


BB. 32. (Registre.) - Petit in-folio, relié, 298 fos, papier.
1626-1628. - Papier commencé le 16 juillet 1626, et fini le 30 avril 1628. - Bal et collation, offerts au Roi et à la Reine, dans la grande salle de l'Hôtel-de-Ville. - Logement des gardes du Roi, sous des hangars construits sur la Motte Saint Pierre. - Droit de bourgeoisie. 20 juillet 1626. - Paiement de 4,070 livres pour les vins et bouteilles présentés aux seigneurs de la Cour et des États. - Solde de douze soldats destinés à chasser de la ville les gueux et vagabonds qui y abondent. - Traite domaniale. - 12 milliers de poudre à canon, envoyés à Brest, pour le service du Roi. - Le sieur de Mello, médecin ordinaire de la ville, à l'Hôpital, touche cent livres pour un quartier de ses gages. 5 avril 1627. - Élection d'officiers de la milice bourgeoise. - Dispositions pour l'entrée du maréchal de Thémines, gouverneur. - Lettres du Roi sur les vexations commises en Espagne à l'égard des négociants français. - Louis XIII demande à la ville, son artillerie et ses munitions ; nombreuses assemblées à ce sujet. Septembre et octobre 1627. - Honneurs funèbres rendus au corps du maréchal de Thémines. - Établissement à Nantes, des religieuses Carmélites.


BB. 33. (Registre.) - Petit in-folio, relié, 281 fos, papier,
1628-1650. - Papier du greffe, commencé le 1er mai 1628, fini le 1er mai 1630. - Police du pain. - Construction de la halle du Bouffay. - Sur l'annonce de la peste à Orléans, défense est faite aux bateliers de cette ville, de venir à Nantes, et aux hôteliers de les recevoir, sous peine de 30 livres d'amende. - Logement de l'exécuteur de la haute-justice. - Te Deum pour la prise de la Rochelle. 15 novembre 1628. - Bail et ferme générale des devoirs de la ville. - La ville refuse à un député d'Auxerre, qui apportait des habits et des souliers pour les soldats de l'armée royale de la Rochelle, de faire transporter ces effets à destination. - Les habitants de Pirmil et de Vertais, admis à voter pour les élections municipales. - Institution d'un contrôleur et garde des chartes de la ville. 27 mai 1629. - Opposition de la ville à la vérification des statuts des tonneliers. - Traité de paix entre la France et l'Angleterre. - Maladie contagieuse. - Permission aux Pères Feuillants de s'établir à Nantes. - Intervention de la ville dans le procès des cordonniers et savetiers. - Défense de jeter des pierres dans les douves des fortifications. - Défense d'imprimer les privilèges de la ville sans permission, l'imprimeur Mauclerc, l'ayant fait sans autorisation. - Présence du corps municipal à la procession qui eut lieu pour la canonisation de saint André Corsini, carme. Avril 1630.


BB. 34. ( Registre.) - Petit in-folio, relié, 295 fos dont 189 seulement écrits, papier.
1630-1631. - Papier de l'ordinaire du greffe de la ville, commençant le 5 mai 1630, fini le 3 août 1631. - Religieuses de la Visitation et de Sainte-Élisabeth, consentement à leur établissement à Nantes. Mai 1630. - Vérification des nouvelles lettres du Roi, pour la levée des octrois. - Rareté des blés ; achats ; délibérations ; mesures pour défendre l'exportation. - Institution d'un architecte de la ville. - Places, sous la halle, assignées aux marchands de beurre et boulangers. - Réformation du domaine du Roi, au préjudice de la ville. 17 novembre 1630. - Achats de vins pour les présents que la ville fait d'habitude, à la fête des Rois, aux membres du clergé, de la Chambre des comptes, du présidial, au capitaine du château, à Messieurs du bureau, aux capitaines et officiers de milice bourgeoise. - Réparations, au chemin de Saint-Donatien, depuis la croix des Chartreux, jusqu'à l'Épronnière. - Ferme des pêcheries des ponts, prise par le miseur, sur l'ordre du bureau pour le prix (le 250 livres. 21 février 1631. - Emprunt de 12,000 livres pour les travaux de la ville. - Certificat de bonnes vie et mœurs délivré à Me François Lorido pour être nommé garde des monnaies. - Procès de la ville contre les marchands fréquentant la rivière de Loire. - Long différent entre le maire et les échevins au sujet des mesures de police à prendre contre les pauvres. - Funérailles du capitaine du château. La communauté de ville réunie en assemblée générale, le 17 juin 1631, décide " qu'en faveur et considération du doux et favorable traitement receu par les habitants, dit deffunt M. de Baillon, en servant le Roy en la charge qu'il tenoit au château de Nantes, seroit de la part de ladite ville renduz tous les honneurs deubz à la mémoire dudit deffunct. " Les compagnies de milice fourniront chacune trente ou quarante hommes ; chaque soldat aura une demie livre de poudre, et chaque compagnie une pistole d'or. Les tentures de velours à Sainte-Radégonde et aux Minimes, les armoiries, la chapelle ardente, le luminaire, et toutes les autres choses nécessaires seront fournies par ordre de la ville.


BB. 35. (Registre.) - Petit in-folio, 198 fos, papier.
1631-1632. - " Ce présent papier du greffe de la ville, commençant le 19 août 1631, qu'est le jour de l'installation de M. de la Chapelle-Blanchard, procureur du Roy, à Nantes, en sa charge de maire, fini le 15 août 1632. "- Installation de M. Blanchard de la Chapelle. - Inventaire des chartes de la ville. - Remboursement à Me André Landays, aumônier de Toussaints, de ses avances pour nourrir les pauvres. Ordre d'assommer tous les chiens errants. - Destruction par le feu d'un bateau d'Angers, dans lequel était venu un religieux Minime atteint de la peste. - Arrêt défendant l'exportation des blés du royaume. - Formes observées lors de la ferme des devoirs - Réception du compte du miseur. - Vagabonds et voleurs retirés au faubourg du Marchix. - Sacre, dans la cathédrale, de Mgr Raoul de la Guibourgère, évêque de Saintes, ancien maire de Nantes. 11 janvier 1632. - États tenus à Nantes ; 21 barriques de vin offertes en cette circonstance. - Défense de tirer de la pierre dans les fossés de la Ville neuve. Gouvernement de la Bretagne, et de Nantes, donné au cardinal de Richelieu. 11 mars 1632. - Arrêt pour la préséance entre François Garreau, sr de L'Ommeau, avocat, et Mathurin François, sr de Beausoleil, marchand, échevins. - Bal offert à Mme la duchesse de la Meilleraye. - Adjudication des travaux d'entretien des ponts. - Continuation de l'inventaire des archives.


BB. 36. (Registre.) - Petit in-folio relié, 239 fos, papier
1632-1633. - Papier du greffe de l'ordinaire de la ville, commencé le 19 août 1632, fini le 14 août 1633. - Ordre d'enlever dans les 24 heures, sous peine de confiscation et d'amende, tout ce qui est déposé sur les quais de la Fosse et les embarasse. - La chaîne, autrefois placée au Bouffay, pour les blasphémateurs du nom de Dieu, garces, maquereaux et maquerelles, y sera remise, ainsi que le collier de fer qui doit être attaché aux pieds de ceux qui fraudent la police et vendent à faux poids et fausses mesures. - Chasse-gueux ne faisant pas leur devoir. - Intervention de la ville, au procès pendant, entre la comtesse de Maure et le marquis de Goulaine. - Insulte faite par un boucher à un échevin. - Députation pour aller saluer la Reine à la Rochelle. - Projet de construction d'une écluse à la chaussée de Vertou, - Règlement de police pour la vente du poisson. - Indemnités accordées sous formes d'aumônes à des incendiés. - Ordre à l'apothicaire du Sanitat de ne fournir ses drogues que sur la signature de l'échevin, commissaire de semaine. - Rang de conseiller honoraire accordé aux procureurs-syndics qui auront bien rempli leurs fonctions. - Règlement pour le départ régulier des messagers d'Angers, de Paris, et d'ailleurs. 16 juin 1633. - Amendes prononcées contre des marchands de blés et poullaillers. - Intervention de la ville pour la conservation des privilèges accordés au Roi de papegault.


BB. 37. (Registre.) - Petit in-folio, 288 fos, papier.
1633-1635. - Papier du greffe de l'ordinaire de la ville, commencé le 16 août 1633, jour de l'installation de M. de la Turmelière-Bernard, alloué de Nantes, en sa charge de maire, fini le 30 août 1635. - Aumône de 18 livres, à un vieillard Hibernois, homme de lettres, exilé pour la foi catholique. - Don de 250 livres aux Capucins pour leur aider à tenir à Nantes, un chapitre provincial de leur ordre. - Mesures pour la réception du prince de Condé. - Réparation du pont de lit grande voie de la porte Poissonnière. 26 février 1634. Indemnité réclamée par l'évêque de Nantes, en raison de la mouvance des terre et domaines du Sanitat. - Procès au sujet des pècheries du pont de Vertais. - Lettres du Roi sur le commerce : plaintes des marchands et commerçants. - Gages des ofriciers du présidial pour la menée de la ville. - Serment des pères des pauvres. - Lettres du Roi au sujet de la conspiration du duc d'Orléans avec le roi d'Espagne. - Honneurs rendus à M. de la Meilleraye, gouverneur, à son arrivée à Nantes. - Enterrement de M. de la Tullaye de Belleisle, ancien maire. - Refus du bureau d'autoriser les P.P. de la Merci à fonder une maison de leur ordre, à Nantes. - Élection d'un maire, de deux échévins et d'officiers de la milice bourgeoise. 1er mai 1635.


BB. 38. (Registre.) - Petit in folio relié, 280 fos, papier.
1635-1638. - Papier du greffe de l'ordinaire de la ville, commencé le 30 août 1635, fini le ler mai 1638. - Condamnation, à la requête de la ville, d'un portugais, non naturalisé. - Défense aux taverniers de vendre du vin nouveau avant la fête de Saint-Martin. - Établissement des postes. 4 novembre 1635. - Les marchands espagnols de la Fosse demandent que la publication de l'interdiction du commerce avec l'Espagne soit reculée d'au mois. - Exemption des droits d'impôts et billot, pour les échevins, vendant le vin de leurs crus. - Les Nantais, exempts de l'arrière-ban, se joignent, pour protester, aux habitants d'Angers, dont les terres avaient été saisies. - Arrivée, de Monsieur, frère du Roi, - 90 livres destinées à l'achat d'une plaque de cuivre " dans laquelle sera gravé le plan de ceste ville, " pour la légende des saints de Bretagne par Albert de Morlaix ; ce projet n'eût pas lieu. - Mesures à prendre contre la peste. - Nomination d'un sergent de ville, qui, pour avoir la charge, paya 200 livres au Sanitat et 300 livres à la fille du défunt qu'il remplaçait. - Prisonniers espagnols faits par des maîtres de barques du Pouliguen. - Défense à toutes personnes de Rennes, et Angers de venir habiter Nantes, sans l'autorisation de Messieurs du bureau. - En actions de grâces de la cessation de la peste, la ville offre 300 livres à l'Église de Saint-Sébastien. - Émeute contre les Portugais fixés à Nantes, mesures prises en cette circonstance. 24 novembre 1636. - Réception comme maire, du sieur Charette de la Bretonnière. - Passage du régiment de M. le duc de la Meilleraye. - Révocation du bureau tout entier ; et, nomination par le Roi d'un nouveau maire et de six nouveaux échevins. 7 et 28 décembre 1637. - Honneurs rendus a Mgr de Beauveau, nouvel évêque de Nantes. - Monitoire pour faire rentrer les meubles, tapisseries, armes, titres, lettres et enseignements, appartenant à la ville, et que beaucoup de gens récèlent et détiennent injustement.


BB. 39. (Registre.) - Petit In-folio, 272 fos, papier.
1638-1641. - Papier du greffe de l'ordinaire de la ville, commençant le 2 mai 1638, fini le 8 juillet 1641. - Réparations du Grand chemin sur les coteaux de Mauves. - Réparations des tapisseries de la ville. - Assemblées extraordinaires des 11 et 12 septembre 1638, " pour l'heureux accouchement de la Reine et l'assistance aux cérémonies de la procession générale, cantique du Te Deum et feu de joye. " - États des droits honorifiques du maire, des échevins, du procureur-syndic, et officiers de la ville, arrêtés pour l'année 1637 à la somme de 812 livres 10 sols. - Réception d'un maître canonnier de la ville. - Nomination d'un maître pontonnier, chargé de la surveillance des ponts. - Avance d'une somme de 10,000 livres faites au Roi, par la ville, pour les réparations du château. - Établissement, à Nantes, des religieuses du Tiers-ordre de Saint-François. - Prisonniers espagnols internés au château. - Ferme de la halle du Bouffay, au prix de 500 livres par an, pour 4 années, " à condition expresse, au prenant, de ne souffrir et permettre que aucune personne se retire et y couche la nuit, pour éviter au mal contagieux. " 24 novembre 1639. - Expulsion de la ville des gueux et mendiants. - Droits d'amortissements réclamés par le Roi. - Dispute et rixe entre des crocheteurs du Port-Communeau et les ouvriers de la fabrique de poudre du moulin Coutant. - Lettres du Roi en date du 25 octobre 1640, " adressées aux nobles bourgeois et habitants de la ville de Nantes pour leur annoncer la tenue des États à Rennes. " - Lettres du Roi et du Chancelier de France, demandant des extraits des registres de la ville, au sujet du cérémonial en usage à Nantes, pour les entrées des Rois, Reines et princes. - Approbation de la construction d'une chambre de commerce, ou Bourse pour les négociants, aux dépens de la communauté, près la chapelle de Saint-Julien. 9 juin 1641. - Lettres du Roi, datées d'Abbeville, le 12 juin 1641, annonçant la guerre avec les Espagnols, et la mort du comte de Soissons.


BB. 40. (Registre.) - Petit in-folio, 282 fos, papier.
1641-1645. - " Pappier du greffe de l'ordinaire de la communauté de Nantes. " commençant le 21 juillet 1641, et fini le 4 mai 1645. - Assemblées générales extraordinaires pour la confirmation du droit de franc-fief. - Les habitants de Pirmil et Vertais demandent a être exemptés de fournir sept hommes (pour la levée de 4,000 hommes en Bretagne), comme faisant partie de Nantes, et obligés, en conséquence, à la garde de la ville. - Délibération du 30 mars 1612, en vertu de laquelle la ville fournit huit pipes de vin nantais, pour les troupes des régiments de Kergrois et de Castelnau, que M. de Harouys, commissaire du Roi en Bretagne, veut " faire embarquer sur cette rivière, avec partye des soldats nouvellement levés en cet évêché pour estre conduitz en des vaisseaux jusques à Redon afin de soulager les paroisses par lesquelles lesdits soldats eussent deub passer allant par terre. " - Le prieur de Primil est appellé à payer sa part des réparations faites par la ville au Pont-Rousseau. - Lettres du Roi en date du 14 octobre 1642, annonçant la tenue des États à Vannes, le 15 janvier 1643. - Ordonnances contre les coureurs de nuit.- Permission au sr Jacques Villette, natif de Tours, marchand à la Fosse, ou il fait le commerce depuis plus de 20 ans, de " s'habituer en ceste ville suivant la déclaration du Roi du 9 novembre 1617, pour jouir des privilèges des bourgeois d'icelle… " etc Délibérations et projets pour la reconstruction de l'Hôpital, sur la petite prée de la Belle-Croix, mars 1643. - Mort de Louis XIII ; avènement de Louis XIV ; assemblées des 28, 29 mai et 5 juin 1643, pour le service et la députation funèbre à envoyer à la Reine-règente et au nouveau Roi. - Blés saisis à la Rochebernard par ordre de la mairie, discussion à ce sujet avec le présidial. - Espagnols faits prisonniers à la bataille de Rocroy, conduits a Nantes. Ils étaient cent vingt neuf, dont vingt-et-un officiers. La ville devait " les garder soigneusement fournir des lits et linceux aux officiers, de la paille aux soldats ; et les nourrir tous à raison savoir : quatre sols par jour pour chacun soldat ; cinq sols pour caporal ; six sols pour sergent ; vingt sols pour capitaine ; quinze sols pour lieutenant ; dix sols pour alferez, arrivés le 25 juin 1643, ils furent logés au château. " Emprunt de 18,000 francs. - Lettres de survivance au gouvernement de Nantes, accordées au fils du maréchal de la Meilleraye. - Passage à Nantes, de la reine d'Angleterre, Henriette de France, fille, d'Henri IV (femme de Charles Ier). - Assemblées extraordinaires des 3 et 17 août 1644, pour régler les préparatifs de sa réception. Elle arriva le 26 août.


BB. 41. (Registre.) - In-folio, 293 fos, papier.
1645-1650. - Papier du greffe de l'ordinaire de la communauté de Nantes, commençant le 7 mai 1645, finissant le 9 janvier 1650. - Permission à Jean Durand, religieux ermite, de se bâtir une cellule près le pont du Cens, et donation, à lui faite, d'un jardin et canton de terre pour cet objet. - Guillaume Boucaud, nommé receveur de l'hôpital de Nantes. - Élection et installation des juges-consuls. - Lettre de naturalisation de Domingo d'Urquixo, négociant espagnol. à la Fosse. - Enterrement du sieur de la Blottière-Cadoret, échevin, mort en charge. - Nomination de M. Charette de la Gascherie, sénéchal de, Nantes, pour présider le Tiers, aux États de Bretagne. - Installation du maire, M. de Bourgues de la Jaunaye. - Soustraction d'actes et pièces diverses faite aux Archives de la ville, " et particulièrement d'un vieil papier coupvert de cuir sur esse de bois auquel sont incerées la plupart des chartes de privilége. " Mesures à prendre pour empêcher de semblables vols. 1er décembre 1647. - Défense du Roi au sujet de l'exportation des blés. 4 décembre 1647. Représentations, données par Molière et sa troupe, à Nantes. " Ce jour (23 avril 1648) est venu au bureau le sieur Morlierre (sic), l'un des comédiens de la troupe du sieur Dufresne, qui a remonstré que le reste de ladite troupe doibt arriver ce jour en ceste, ville, et supplyé très-humblement Messieurs, leur permettre monter sur le teatre pour y représenter leurs comedyes… " L'administration remet au dimanche à se prononcer. Le dimanche 26 avril, M. de la Meilleraye gouverneur, étant malade, défense est faite " de monter sur le teatre, jusqu'à ce qu'on ayt nouvelles de sa convalescence. " La représentation du dimanche 17 mai a lieu au bénéfice de l'hopital. Malheureusement aucune pièce n'est indiquée . - Abandon à la ville par le baron du Bois de la Muce, d'une demi boisselée de terre pour l'élargissement du pont de Gigant. - Achats de blés par le maire," pour le soullagement et utillité du pauvre peuple. " - Emprunt pour solder trois milliers de poudre à canon achetés pendant la guerre. - Institution de huit personnes pour porter les corps des deffunts au cimetière. - Autorisation à André Cassard, de faire construire un quai devant sa maison sur la Fosse.


BB. 42. (Registre.) - In-folio. 284 fos, papier.
1650-1655. - Papier ordinaire du greffe de la ville et communauté de Nantes, commençant le 16 janvier 1650, finissant le 1er avril 1655. - Permission à Lorvietan, opérateur, de monter sur le théâtre et de vendre ses drogues en public, à la charge de fournir aux pauvres de l'hôpital, qui en auraient besoin, ses drogues et médicaments. 16 janvier 1650. - Procès entre la ville et le chapitre de la cathédrale, au sujet d'ormeaux coupés sur la place Saint-Pierre, par ordre de celui-ci. - Défense aux comédiens," qui sont à présent en ceste ville, " de monter sur le théâtre pendant l'octave de la Fête-Dieu. - Opposition de la ville, à la perception, par les religieuses carmélites, d'une somme de 1,200 livres, que le Roi leur avait accordé sur le devoir des 5 sols par pipe de vin. - Excuses présentées par le prévot de Nantes à la communauté, pour avoir fait emprisonner le trompette et un archer de la ville. 23 août 1650. - Installation, comme maire, de M. Charette de la Gascherie. 6 décembre 1650. - Réparations des ponts, emportés par les grandes eaux. - Le 14 avril 1652, " une troupe de comédiens ayant fait dresser un teatre au jeu de Paulme de la rue des Carmes, faict afficher des placards aux carrefours et places publiques, sans avoir veu Messieurs de ville, au bureau, et faire ce qui se doit pratiquer en la manière accoutumée, iceux mandez de venir audit bureau, et leur ayant esté faicte réprimande de la faulte par eulx faicte, en ont faict excuses, et promis qu'a l'advenir ils n'entreprendroient de monter sur le teatre sans permission de Messieurs du corps de ville. En conséquence, après avoir présenté la liste de leurs pièces, receu la taxe du prix d'icelles, et en avoir esté choisi une pour les pauvres de l'hôspital de ceste ville, leur a esté, par le bureau, permis de les représenter sans faire scandale. " - Blés achetés par la ville, à 11 livres 10 sols le septier, pour être revendus aux habitants. - Députés aux États de Bretagne, chargés de s'opposer à la perception du droit de Massicot, récemment établi à Ingrandes. - Requêtes des habitans contre les brasseurs de bierre et faiseurs d'eau-de-vie. - Permission à Julien Nau, cordier, " de filer et faire ses cordages le long de l'emplacement, luy transporté par le sieur Jaudouin, et jusques aux piliers de la barrière de Sauvetour, à la charge qu'il fournira à la ville 200 pesants de cordage, bon, loyal et marchand, une fois payés quand la ville le requerrera. " 20 septembre 1654.


BB. 43. (Registre.) - In-folio, 236 fos, papier.
1655-1660. - Papier ordinaire du greffe de la ville, commençant le 4 avril 1655, finissant le 18 juillet 1660. - Nomination de Me Charles Mangin, à la charge du miseur, par le maréchal de la Meilleraye. - Translation du collège de Saint-Jean, à Saint-Clément. 26 mai 1655. - Achat de 2,042 bouteilles et 22 barriques de vin rouge, placées dans les caves de l'Hotel-de-Ville, pour être distribuées le jour des rois et autres fêtes aux personnes de qualité, " selon qu'il est accoustumé de faire. " - Opposition de la ville à l'établissement et résidence des religieux de Saint-Benoit de Noirmoutier, dans la prieuré de Saint-Martin, près de Sainte-Croix de Nantes. 19 mars 1656. - Marché fait avec un tapissier pour meubler les appartements du maréchal de la Meilleraye, inventaire des meubles appartenant à la ville. - Don de 150 livres aux religieux Carmes, pour les aider à tenir à Nantes leur chapitre provincial. - Don de 300 livres à la confrairie de Sainte-Sire, desservie à la collégiale de N.-D. pour solder un reliquaire destiné aux reliques de cette sainte. - Élection d'un délégué à l'assemblée des marchands, fréquentant la rivière de Loire, tenue à Orléans. - Autorisation de vendre des oranges des Asturies, à 8 francs le mille. - Concession du privilège de faire de la bière à Nantes, moyennant une aumône annuelle de 3,000 livres, pour les pauvres renfermés.


BB. 44. (Registre.) - In-folio, 248 fos, papier.
1660-1664. - Papier ordinaire du greffe de la ville et communauté de Nantes, commençant le 21 juillet 1660, finissant le 31 juillet 1664. - Travaux de construction de la tour de l'horloge du Bouffay. - Adjudication de la fonte de la grosse cloche à Landouillette. 25 mai 1661. - Nomination d'un garde des munitions. - Venue et séjour de Louis XIV, à Nantes. Le Roi arriva à Nantes, le ler septembre 1661, à midi, sans que personne fut prévenu. Il alla loger au château et repartit le 6 du même mois, après avoir fait arrêter l'intendant Fouquet. - Délibération, d'après l'ordre du Roi, sur l'établissement des Jésuites à Nantes. 25 septembre 1661. M. de la Meilleraye, fit part des volontés du Roi, et " l'assemblée obéissant au commandement exprès (sic) et positif de S. M. et passant sur les pressantes considérations qui portoient ladite assemblée à opposer comme autres foys l'establissement des Revérends pères Jésuites aux fauxbourgs de cette ville, par le respect qui est deub par des fidèles subjects aux ordres de leur souverain, n'empeschent que lesdits pères Jésuites prennent l'hospice par eux demandé, etc.… " - Te Deum pour la naissance dit dauphin. - Mendiants valides expulsés de la ville. - Décès de M. Poullain de la Vincendière, maire de la ville. 22 mai 1662. - Cession aux Récollets d'un emplacement, près le pont du Bois-Joly, pour y construire un mur de clôture. - Ordonnance de police pour la vente du pain. - Projet de nettoyage de la Loire, pour faire monter au quai de la Fosse, les vaisseaux de 4 à 500 tonneaux. - Arrêt du Conseil d'État, deffendant à l'avenir aux communautés de ville, d'offrir du vin en présent. - Établissement des Jésuites, à Nantes. Par sa délibération du 11 septembre 1663, la ville consent à l'établissement des Jésuites, à condition qu'ils ne pourront s'établir dans " l'enclos de la ville, ny bastyr ou establir aucun collège ; jamais prétendre aucune chose sur les deniers patrimoniaux ; qu'ils observeront les règlements de police..... " - Lettres du Roi, pour l'établissement de la Compagnie des Indes.


BB. 45. (Registre.) - In-folio, 288 fos, papier.
1664-1668. - Papier de l'ordinaire du greffe de la ville et communauté de Nantes, commençant le 3 août 1664, et finissant le 22 décembre 1668. - Lettres de naturalisation, accordées au sieur Venarsen, hollandais. - Permission de tirer au papegault, accordée à la compagnie des chevaliers du papegault et de l'arquebuse. 17 mai 1665. - Mauvais traitements exercés par des soldats du château sur les habitants. - Défense de coucher sous la halle du Bouffay, faite à Antoine Verdureau et sa femme, qui avaient dérobé les clefs au concierge, avec injonction à ces époux de " vivre paisiblement ensemble, sous peine d'être expulsés de la ville. " - Réception du gouverneur de Nantes, duc de Mazarin, et de la duchesse. Ils firent leur entrée le 5 juillet 1665, et furent reçus au bruit du canon par la milice bourgeoise sous les armes. On ne présenta point de clefs ; on ne porta pas de dais, et on ne fit aucun présent. - Deniers de la ville retenus par les créanciers entre les mains des fermiers, mesures à ce sujet. - Aveu rendu par la maison de ville à la juridiction des Dervallières . - Service de la reine-mère Anne d'Autriche. Elle était gouvernante de Bretagne, et dans la cathédrale entièrement tendue furent célébrés trois services les 11, 12 et 13 mars 1666. Le premier jour, l'oraison funèbre fut faite par M. Blanchard, chanoine ; le second, par M. Carrys Théologal ; le troisième, par un Capucin. - Épée offerte au maire Lorido du Mesnil. - Ordre de mettre à jour le Livre Doré. - Reconstruction de la chapelle Saint-Julien, à la Fosse. - Arrivée de Mgr de la Beaume le Blanc, évêque de Nantes : présents offerts par la ville, douze flambeaux de cire blanche ; douze paquets de bougie ; douze bouteilles de vin de Grave.


BB. 46. (Registre.) - In-folio. 283 fos, dont 183 écrits, papier.
1668-1672 - " Pappier du Greffe de la ville Mairye et Communauté de Nantes, " commençant le 23 décembre 1668, et finissant le 2 août 1672. - Arrêt du Conseil d'État, du 10 octobre 1668, portant règlement des dettes des villes et communautés de Bretagne. - Pourvoi au sujet de la noblesse des maires et échevins contre les commissaires de la réformation . - Nomination de M. de la Morinière-Bureau, comme septième échevin. - Lettres patentes, portant nomination du duc de Chaulnes comme gouverneur de Bretagne. - Permission aux RR. PP. Jésuites de s'établir dans la maison de Briord. - Obsèques de MM. Lorido du Mesnil et Macé de la Roche, anciens maires - Te Deum, les 3 et 31 juillet 1672, avec les réjouissances ordinaires, pour la naissance d'un second prince de France et les succès des armes du Roi dans les Pays-Bas. Prises de Reen, Hemerie, Aruhein, Boesbourg, des forts Deschin et du Roos, Rembourg, Utrech, Zuphen et Rimberque, de plusieurs autres et de l'île entière de Bauvel.


BB. 47. (Registre.) - In-folio, recouvert d'une simple feuille de parchemin ; 101 fos, papier.
1673-1674. - Registre sans titre et le premier écrit sur papier timbré, du 15 octobre 1673, au 30 décembre 1674 . - Nomination du maire, Jean Regnier, et de René Reliquet de la Corbinaye, procureur-syndic, comme députés aux États. - André Boussineau de la Patissière, délégué du commerce à Paris. - Choix d'un portier pour la porte Saint-Pierre. - Réparations faites au collège de l'Oratoire. - Achat de seaux pour les incendies. - Logement du chapelain de la chapelle de St-Julien de la Fosse. - Requête présentée par les religieux de l'abbaye de Blanche-Couronne, pour s'établir dans un des faubourgs, en raison des marécages qui entourent leur monastère. - Mesures prises contre la flotte de Hollande qui menaçait les côtes. - Façon de " quatre grosses cleffs, d'argent oupvré, aux armes du Roi, de la Bretagne, du duc de Chaulnes et de la ville, " payées 253 livres. Ces clefs devaient être présentées au duc de Chaulnes, gouverneur, à son entrée.


BB. 48. (Registre.) - In folio, simple cartonnage ; 136 fos, dont 14 écrits seulement, papier1.
1675. - Registre sans titre, du 23 septembre au 17 novembre 1675. - Installation de M. Charette de la Gascherie, comme maire de Nantes. - Aumône accordée aux sœurs de Sainte-Claire et aux capucins de la ville. - Deux lettres du Roi, relatives aux étapes des troupes de cavalerie et d'infanterie. - Paiement de 70 livres tournois au sieur Maréchal, libraire-imprimeur, pour un cent ou environ de volumes reliés en veau, contenant les privilèges accordés par les rois de France, aux bourgeois, manants et habitants de la ville de Nantes, et qui avaient été distribués tant à Messieurs du corps de ville qu'aux personnes notables de la ville.
BB. 49. (Registre.) - In-folio, 95 fos, papier.
1679-1680. - Registre sans titre. - Noms des dames chargées, dans chaque paroisse, de faire la quête, afin d'acheter le linge nécessaire aux malades de l'Hôtel-Dieu. 24 mars 1679. - Enterrement de M. de la Jousselinière-Gauvain ancien échevin. - Réception de Me Nicolas Paulus, en qualité de miseur. - Adjudication des travaux à exécuter pour nettoyer la rivière d'Erde. - Installation de M. Frémon du Bouffay comme maire de Nantes. 12 septembre 1679. - Devis des réparations à exécuter aux ponts de bois de la Ville et faubourgs. - Procès-verbal des désastres causés par un violent incendie, arrivé le 16 avril 1680, rue de la Casserie. - Ordre donné par la Communauté de ville de faire un inventaire des titres déposés aux archives.


BB. 50. (Registre.) - Grand in folio, 99 fos, papier.
1680-1681. - " Pappier du greffe de la ville et mairerye de Nantes, " commencé le 7 juillet 1680, fini le 8 décembre 1681. - Élection et installation des juges consuls. - Lettres de naturalisation de Jacques Wittemberge, marchand à Nantes, originaire de Bruges. 8 août 1680. - Réparations faites aux ponts de pierre. - Naturalisation de Jean Birens Bernard, natif de Brémen. - Enregistrement des lettres patentes, obtenues pour leur établissement, à Nantes, par les filles pénitentes de Sainte-Marie-Madeleine. 5 janvier 1651. - Achat d'une petite gabare pour servir aux promenades de Mme la duchesse de Chaulnes. - Permission à divers bateleurs, marchands d'orviétan, danseurs et mangeurs de feu, d'exercer leur métier. - Ordre et cérémonies observées pour la tenue des États à Nantes. Ce procès-verbal qui occupe quatre pages, indique jour par jour, du 12 août, au 19 du même mois, 1681, ce qui eut lieu à l'arrivée du duc et de la duchesse de Chaulnes, et des principaux personnages venus à cette occasion.


BB. 51. (Registre.) In-folio, 97 fos, papier.
1681-1685. - Papier pour servir à Me Mathurin Lecourbe, greffier de la ville et communauté de Nantes, commencé le 11 décembre 1681, fini le 13 mai 1683 - Réception des ambassadeurs du roi de Maroc, arrivés à Nantes, le 11 décembre 1681, logés aux frais de la ville au Pélican et traités par le maire de Monseigneur. - Procès-verbal des désastres occasionnés par l'incendie arrivé au Port-Maillard, le 10 avril 1682, 29 maisons plus ou moins atteintes. - Arrêt du conseil du Roi, pour le paiement des charges et dettes de la ville. - Lettres patentes, par lesquelles le Roi confère la charge de gouverneur des ville, château de Nantes et tour de Pirmil ; ainsi que celle de lieutenant général en Bretagne, à M. de Rosmadec, marquis de Molac, sur la démission de son père. - Dépenses pour les feux d'artifices tirés à la naissance du duc de Bourgogne, se montant à 848 livres 9 sols 6 deniers. - Inventaire des archives, remis an bureau par Mr Frémon du Bouffay. 27 décembre 1682. - Permission aux comédiens de la troupe royale de Chambord, de donner des représentations. (Le registre ne contient que cette indication sommaire.)


BB. 52. (Registre ) - In-folio, 96 fos, papier.
1683-1684. - Papier pour servir à Me Mathurin Lecourbe, greffier de la ville et communauté de Nantes ; du 20 mai 1683, au 9 septembre 1684. - Ordonnance pour les cérémonies du jour de la Fête-Dieu, les torches, le déjeuner etc..... - Service pour la Reine. Ordre au miseur " de vuider sa main de 500 livres pour estre employés au frais du service de la Royne, à Fontainebleau, le 1er septembre 1683, signé : le duc de Chaulnes. " Bail par adjudication de la cohue du poisson. - Naissance du duc d'Anjou, second fils de la dauphine, réjouissances à cette occasion. 31 décembre 1683. - Permission à un médecin de prendre une des tours des remparts, pour y enseigner l'anatomie à son fils. - Tarif des droits de passage sur le pont de Pirmil ; 10 sols, un chariot attelé ; une pipe de vin ou eau-de-vie, 4 sols ; un bœuf ou vache, 8 deniers ; veau, mouton, cochon, 2 deniers ; une charge d'homme, 3 deniers. - Réception du sieur Querro comme imprimeur de la ville. - Ordonnances pour les tonneliers, qui prescrit " à tous les faiseurs de futailles de faire lesdites futailles de longueur compétente et faire les fûts de pipe façon d'Anjou de cinquante-huit, les poinezons de vingt-neuf, les quarts de quatorze veltes et demie. 23 août 1684. " - Devis d'un pont de bois destiné à rétablir la circulation sur le pont de Pirmil, dont deux arches se sont écroulées.


BB. 53. (Registre.) - Petit in-folio, 56 fos, papier.
1684-1685. - Papier pour servir à Me Mathurin Lecourbe, greffier de la ville et communauté de Nantes, du 13 septembre 1684, au 4 mai 1685. - Continuation de la mairie de M. Bidé. 17 octobre 1684. - Cérémonial observé à la mort d'un ancien échevin. Le corps de ville, moins le maire, assiste à l'enterrement ; deux échevins en charge portent les coins du drap à la tète ; deux anciens échevins aux pieds ; et après la célébration de la messe à l'église de Sainte-Croix, tous se retirent. - Assemblée générale pour le logement des gens de guerre. 8 mars 1685. - Enregistrement des lettres patentes, par lesquelles M. Gabriel Lory est nommé garde et trésorier des chartes de Bretagne. - Assemblée générale pour le tirage au sort des jours de garde des Cies de la milicé bourgeoise. 29 avril 1685. - Réception d'un jaugeur juré de la ville. Arrêté concernant le papegault. Les chevaliers du jeu royal du papegault, " entrés au bureau ont présenté à Messieurs le papegault qu'il ont dessin de planter et tirer, et supplient le bureau de leur permettre de ce faire. " Ce qui leur est accordé selon l'usage de chaque année.


BB. 54. (Registre.) - In-folio, 72 fos, papier.
1685-1686. - Papier pour Servir à Me Mathurin Lecourbe, greffier de la ville, mairerie et communauté de Nantes, du 6 mai 1685, au 6 mars 1686. - Défense aux religieux Jacobins d'enseigner la philosophie. - Lettres du Roi au sujet des travaux à exécuter sur la Loire entre Nantes et Ingrandes. - Assemblée générale pour l'élection d'un maire. Il s'y trouva plus de 450 personnes, toutes nommées. 31 juillet 1685. - Lettre du duc de Chaulnes, prescrivant d'établir " un rôle des gens de la religion prétendue réformée. " Arrivée des dragons, et rôle des protestants chez lesquels ces soldats sont logés. 2 décenibre 1685. - Adjudication de la perception des deniers d'Octroi. - Réception de M. Merlet, comme médecin de la ville. 3 février 1686. - Réparations faites aux quais, à la maison de ville, aux murailles, aux ponts de pierre.


BB. 55. (Registre.) In-folio, 119 fos, dont les 26 derniers sont en blanc, papier.
1686-1687. - Papier pour servir à Me Mathurin Lecourbe, greffier de la ville, mairerie et communauté de Nantes, du 7 mars 1686, au 2 mars 1687. - Délégués des marchands, à la réunion de la compagnie des marchands fréquentant la Loire, tenue à Orléans. - État de la dépense faite pour l'arrivée de Mr le maréchal de Schomberg, 360 livres 7 sols. La poudre seule fournie au canonnier pour tirer le jour de soli arrivée et de son départ, coûta 65 livres 12 sols. 60 livres de confitures sèches où liquides et dragées, à 20 sols la livre, 60 livres. 60 bouteilles de vin de Graves, à 12 sols ; 30 de vin d'Espagne à 24 sols, et 30 de vin des Canaries à 30 sols : 137 livres. - Frais faits pour la réception de la duchesse de Portsmouth. 16 juin 1686. Ils se montèrent à 84 livres tournois. Entre autres présents, la ville avait offert : six flambeaux et six livres de bougies blanches ; " un bassin de confitures de trante boites, tant sèches que liquides ; " une douzaine de bouteilles d'essence. Arrentement du cimetière des huguenots. - Passage des ambassadeurs du Roi de Siam. Ces ambassadeurs arrivés le 15 juillet repartirent le lendemain pour Paris. La ville leur offrit les présents ordinaires ; six flambeaux, six livres de cire blanche en bougies, un bassin de confitures et de vins de différentes sortes. La dépense atteignit le chiffre de 401 livres. - Fêtes pour la naissance du duc de Berry. Le 12 septembre 1686, l'administration arrêta de faire chanter un Te Deum, de faire faire des feux de joie dans toutes les rues, et de faire allumer des chandelles aux fenêtres. - Arrêt du conseil du Roi au sujet de la nomination des échevins. Le maire, M. de la Nicollière, ayant nommé de son autorité privée un échevin, en dehors de la liste et sans le vote des habitants, le Roi prescrit de procéder à une nouvelle élection en se conformant à l'usage.


BB. 56. (Registre.) In-folio, 95 fos, papier.
1687. - Papier pour servir à Me Mathurin Lecourbe, greffier de la ville, mairerie et communauté de Nantes, du 13 mars au 27 novembre 1687. - Permission au sr Basse, opérateur du Roi, de vendre son orviétan. - Réception d'un Me canonnier de la ville. - Adjudication de divers travaux ; pavage du chemin de Toutes-Aydes ; nettoyage de la rivière d'Erde ; réparations à la maison de ville. 28 mai. - Continuation de la mairie de M. de la Nicollière de l'Isle ; déclaration de celui-ci au sujet de sa noblesse. - Arrêté pour la construction d'une écluse à la chaussée de Vortou. 10 aoùt 1687. - Réglement de préséance pour la procession de l'Assomption, entre la communauté de ville, l'Université et le Présidial. Le débat était surtout soulevé entre le Présidial et l'Université. Par arrêt du Conseil d'État du 5 mai 1786, l'Université dût marcher immédiatement après les officiers du présidial et avant ceux de la maréchaussée. - Voyage du maire, à Vannes, pour cette affaire. Les sieurs de la Nicollière, maire ; Guitton, procureur-syndic, et le sénéchal de Nantes, Charette de la Gascherie, comme adjoint, sont nommés députés pour les États ; leurs instructions. 21 septembre 1687. - Ordre de la communauté, de ville de dresser un procès-verbal d'arpentage et de l'état de la Butte des Archers, sur laquelle, les Mes apothicaires, ont demandé au Roi, l'autorisation d'établir un jardin botanique.


BB. 57. (Registre). - In-folio, 167 fos, les 9 derniers blancs, papier.
1687-1689. - Le présent registre contenant cent soixante-sept feuillets, le présent compris, est pour servir à Me Mathurin Lecourbe, greffier ordinaire de la ville, mairie et communauté de Nantes, du 27 novembre 1687, au 15 juillet 1689. - Paiement de 100 livres, pour le voyage et la messe, célébrée à Saint-Sébastien. 25 janvier 1688. - Intervention de la ville dans le procès fait aux pâtissiers par les lardiers. - Protestation des pères des pauvres contre l'évêque de Nantes qui veut présider leurs réunions. - Adjudications des travaux de l'entretien des ponts. - Arrêté pour maintenir, le prie-dieu, le fauteuil, et le carreau destinés au maire, le jour de la Fête-Dieu, dans l'église de Saint-Nicolas, et que l'évêque voulait supprimer. 17 juin 1688. - Balisage de la rivière de Loire - Opposition du maire à la vente et aliénation des corps de gardes, et autres emplacements situés près des murailles de la ville, (nombreux et intéressants détails topographiques). - Arrivée de troupes à Nantes. - Lettres patentes par lesquelles le Roi défend aux négociants, sous peine de la vie, de continuer leur commerce avec les Hollandais. 6 décembre 1688. - Passage à Nantes, du roi d'Angleterre, Jacques II. Le prince détrôné, se rendant à Brest, arriva à Nantes, le 3 mars 1689, vers les onze heures du matin. Il logea au château, et fut reçu par la milice bourgeoise sous les armes, et au bruit de toute l'artillerie. M. de Molac, gouverneur des ville et château de Nantes, se fit rembourser une somme de 350 livres, pour les carrosses, chevaux, etc., bateaux fournis en cette circonstance. Un second mémoire s'élève à 310 livres 3 sols. - Délibérations au sujet d'un emprunt de 150,000 livres, destiné au Roi, pour les besoins de la guerre. - Lettres patentes pour l'établissement du couvent des Capucins, à l'Hermitage. - 2 juin 1689. - Exemption du logement des gens de guerre, accordée à la veuve Moullin, comme mère de douze enfants vivants.


BB. 58. (Registre.) - In-folio, 190 fos, dont les 35 derniers blancs, papier.
1689-1691. - Papier pour servir à Me Mathurin Lecourbe, greffier de la ville, mairie et communauté de Nantes, du 21 juillet 1689, au 30 décembre 1691. - Requête des habitants de la Fosse pour le rétablissement des religieuses Domicaines dites de Sainte-Catherine. - Dépenses faites pendant le second débordement de la Loire du 3 au 30 janvier 1689. - Pièces diverses concernant l'emprunt de 150,000 livres. Mesures prises pour en assurer plus pratiquement la perception ; assemblées générales des 30 et 31 juillet 1689, 29 août, 18 septembre. - Défense aux marchandes de poisson de stationner sur le pont de la Poissonnerie. - Dépenses pour l'inondation, arrivée le 23 janvier 1689 et qui dura jusqu'au 30 ; ce sont des fournitures de planches et de madriers pour les ponts et les journées d'hommes pour veiller à leur conservation. - Arrêté de M. de Pomereu, commissaire du Roi, au sujet des chevaux fournis aux troupes. - Arrivée et réception de M. le maréchal d'Estrées. - Prestation du serment du sieur Boullanger, nommé par le Roi, receveur des deniers communs et d'octroi de la ville de Nantes. - Arrêté au sujet de la perception des droits d'amortissement et nouveaux acquêts. - Nomination et installation du maire M. Noblet du Villo de Lespau. - Frais faits pour M. le maréchal d'Estrées, 1188 livres, 6 sols, 6 deniers, d'une part, pour les ouvriers chargés de réparer la maison habitée par le maréchal, 868 livres, 17 sol, de l'autre, pour location de meubles et aménagement de l'hôtel. - Te Deum chanté à la cathédrale pour la prise de Nice, et feu de joie, allumé par le maréchal lui-même. 6 mai 1691. - Tragédie jouée par les élèves des Pères de l'Oratoire. - Assemblée générale pour constater la remise au dépôt des archives de la ville, des lettres de Jean V, 1424, (original) qui en avaient été tirées pour être produites dans l'affaire de l'exemption de l'impôt des lods et ventes. - Réception du sieur Huilhard, comme receveur et miseur.


BB. 59. (Registre.) - Petit in-folio, 100 fos, papier.
1692. - Extrait des registres du greffe de la ville et communauté de Nantes, du 3 janvier, au 16 octobre 1692. - Défense d'acheter des armes et des effets d'habillement aux soldats irlandais en garnison à Nantes. 5 janvier 1692. - Nomination de M. de Chéviré, à la place de major du château. - Édit du Roi, portant réunion aux corps des villes des divers offices créés par les lettres patentes de 1690 et 1692. 20 avril 1692. - Édit de création de la charge de procureur du Roi, greffier de la ville. - Lettres de provision de cette charge, accordées au sieur Mathurin Lecourbe. - Adjudication de la charge de procureur-syndic ; personne ne se présente pour l'acquérir.


BB. 60. (Registre.) - In-folio, 160 fos, papier.
1692-1694. - Premier livre pour servir de registre à Me Mathurin Lecourbe, secrétaire-greffier-héréditaire de l'Hotel-de-Ville, du 6 novembre 1692, au 2 juin 1694. - Paiement de 600 livres, pour le diner de l'installation de la mairie de M. Noblet de Lespau. 23 novembre 1692. - Réception de M. Minier comme le conseiller-assesseur. - Arrêt du Conseil pour l'exemption des droits de ventes et lods des maisons, situées sous le fief de la prévoté. 1er février 1693. - Permission, aux comédiens de Mgr établis par S. M., de donner des représentations. - Autorisation accordée à un oculiste de construire un théâtre pour débiter ses remèdes. - Autorisation au sieur Hubert de faire représenter les métamorphoses d'Ovide, par ses marionnettes. 16 avril 1693. - Nomination de trois essayeurs-contrôleurs-marqueurs des ouvrages d'étain. - Lettres patentes contenant la nomination du marquis de Sévigné, au commandement de la ville et du château de Nantes. - Ordonnance dit marquis de Sévigné, pour obliger les capitaines de milice à déposer les drapeaux à l'Hotel-de-Ville. 25 juillet 1693. - Médecins-régents de l'Université, exemptés du logement de gens de guerre. - Réception et installation de M. Proust du Port-Lavigne, maire perpétuel. Rareté des blés, visite des provisions amassées dans la ville. - Répartition de la taxe de 900,000 livres pour la Bretagne. 12 novembre 1693. - Transport des archives dans la grande salle de l'Hotel-de-Ville.


BB. 61. (Registre.) - In-folio, 280 fos, papier.
1694-1696. - Le présent livre est pour servir de registre à M. Mathurin Lecourbe, secrétaire-greffier-héréditaire de l'Hotel-de-Ville, du 3 juin 1694, au 15 juin 1696. - Prisonniers anglais, faits au combat de Camaret, conduits à Nantes. 8 juillet 1694. - Lettres patentes de nominations à différents grades, de la milice. - M. Frémon du Bouffay, prête serment comme commissaire aux revues. - Adresse du maire et des échevins, au comte de Toulouse, nommé gouverneur de Bretagne. - Nomination de M. Branlard, en qualité de miseur. - Installation de MM. Guilloré et Lecoq, comme échevins. - Exemption de logement des gens de guerre, aux huit plus anciens notaires de la ville ; à la dame de Lavau, veuve d'au contrôleur des finances, aux sieurs Cottineau, Edelin, René Budan et autres vérificateurs des fouages. 2 janvier 1694. - Lettres patentes, par lesquelles le Roi accorde la continuation de l'impot de 6 deniers par pot de vin débité en ville ; adjudication de cette perception. - Députation du maire et de M. de la Gendronnière Gendron, aux États de Bretagne, tenus à Vannes. - Ordre de dresser procès-verbal de l'écroulement de l'église de Ste-Croix, et des boutiques ensevelies sous ses ruines . - Opposition de la mairie, à l'érection des marchands de toiles, en corps de métier. - Ordre pour les tours de garde et les patrouilles.


BB. 62. (Registre.) - In-folio, 214 fos, papier.
1696-1698. - Le présent livre est pour servir de registre à Me Mathurin Lecourbe, secrétaire-greffier-héréditaire de l'Hotel-de-Ville de Nantes, du 15 juin 1696, au 16 février 1698. - Édit de création d'offices de jurés visiteurs-compteurs-mesureurs et peseurs de bois et charbons. - Exemption du logement des gens de guerre pour les bedeaux de l'Université. - Détachements de la milice bourgeoise, envoyés sur les côtes. 17 juillet 1696. - Assemblée générale, pour la levée des 350,000 liv. destinées à racheter les offices des jurés visiteurs-mesureurs et peseurs de bois et charbons. - Arrêt du Conseil portant réunion de la charge de colonel et de celles de capitaines de la milice bourgeoise, au corps de la communauté de ville. 16 décembre 1696. - Lettre du marquis de Nointel, intendant de Bretagne, pour l'enregistrement des armoiries. - Réception de. M. François Boursault de Bellechaume comme conseiller du roi, garde-scel de l'Hotel-de-Ville. - Arrivée de M. le maréchal d'Estrées, gouverneur revue de la milice bourgeoise. - 11 mars 1697. - Balisage de la Loire, députés du commerce de Nantes, à la compagnie des marchands d'Orléans. - Bougies offertes aux membres du Bureau pour leur installation, payées 11 livres. - Établissement des lanternes, dans les rues de Nantes ; délibérations ; réglements ; frais d'installation ; ordonnances ; juillet 1697, janvier 1698.


BB. 63. (Registre.) - In-folio, 182 fos, papier.
1698-1700 - Le présent livre est pour servir de registre à Me Mathurin Lecourbe, secrétaire-greffier-héréditaire de la ville et communauté de Nantes, du 27 février 1693, au 11 septembre 1700. - Dépenses pour préserver les ponts de bois d'être emportés par les grandes eaux. - Exemption de logement des gens des guerres pour les notaires. - Permission de montrer un éléphant. - Poursuites contre des particuliers qui avaient cassé des lanternes. - Arrivée et réception des ambassadeurs du Roi de Maroc. Mai 1699. Ils furent reçus par toute la milice bourgeoise sous les armes, et logés à l'hôtellerie du Pélican. - Permission à des charpentiers de navires de construire des vaisseaux sur la Fosse. Juin 1699. - Contestation entre le maire et le prévôt de Nantes, au sujet de la charge de lieutenant-général de police, que ce dernier prétendait s'attribuer. - Jugement rendu contre des marchands de draps de soie, coupables d'avoir vendu des marchandises, sans les avoir fait visiter et marquer. - Arrêt du conseil d'État pour l'établissement d'une chambre de commerce à Paris. Élection de M du Hallay-Descazeaux, pour député à cette chambre. 12 août 1700.


BB. 64. (Registre.) - In-folio, 182 fos, papier.
1700-1702. - Le présent livre est pour servir de registre, à Me Mathurin Lecourbe, secrétaire-greffier-héréditaire de la ville de Nantes, du 18 septembre 1700, au 17 août 1702. - Délibérations au sujet du remboursement de la charge de maire. - Réparations et élargissement des quais. - Adjudication des travaux pour le service funèbre de M. de Mollac, gouverneur de Nantes. - Autorisation donnée à des comédiens italiens. - Assignation (au Présidial) du comte de Rosmadee, pour faire boucher les jours qu'il a pris sur le jardin de l'Hotel-de-Ville. - États de 1701, tenus a Nantes. Les députés furent le maire, Proust du Port-Lavigne ; le miseur, de Launay Branlard ; les six échevins, Urien, Belot, Brisson, Gauvain. Grassineau. Ernoul ; et le procureur-syndic, René Dachon. 10 juillet. - Élection et installation des juges-consuls. - Présents offerts à la maréchale d'Estrées, le 4 août 1701 ; savoir : 60 livres de bougie ; 60 livres de confitures sèches ; une douzaine de flambeaux de cire blanche garnis de rubans noirs et blancs ; six douzaines de bouteilles de vin d'Espagne. - Délibérations au sujet de l'exemption du droit de francs-fiefs ; copie des privilèges adressée au Roi. - Arrêt du Conseil d'État pour le port des lettres ; taxes pour les villes de Bretagne. Nantes, 75 liv. ; Brest et Rennes, 75 liv. ; La Roche-Bernard et Châteaubrient, 10 liv. ; Vannes, 60 liv. ; Le Croisie et Guérande 15 liv. ; ces sommes étaient données, chaque année pour l'affranchissement des ports de lettres et paquets. 24 novembre 1701. - Arrentement d'un terrain vague, dit le Fort-Communeau aux religieuses pénitentes de Sainte-Marie-Madeleine. - Envoi de lamproies confites, en boites, au seigneur de Biscaye. Dans la séance du 19 janvier, il est donné lecture d'une lettre dit seigneur de Biscaye qui envoie une lettre de change de 480 livres destinées à payer des " lemprets confites pour estre envoyées au dit seigneur de Biscaye. " L'assemblée arrête qu'il sera fait diligence " pour envoyer des lemproyes confittes en boites. " - Ordonnance prescrivant aux anciens maires et échevins d'assister aux assemblées. - Rapport du maire sur les résultats de sa députation à Paris, pour le maintien de l'exemption du droit de francs-fiefs.


BB. 65. (Registre.) - In-folio, 180 fos, papier.
1702-1703. - Le présent livre est pour servir de registre à Me Mathurin Lecourbe, secrétaire-greffier-héréditaire de la ville et communauté de Nantes, du 17 août 1702, au 17 septembre 1703. - Lettre du Roi, prescrivant des réjouissances à l'occasions des victoires de son petit-fils, le Roi d'Espagne. 17 septembre 1702. - Exemption de logement des gens de guerre, accordée à de nombreux habitants de Nantes, comme syndics-perpétuels d'une paroisse située dans le comté nantais. Mars 1703. - Te Deum et réjouissances pour la prise de Kell. 12 avril 1703. Édit du Roi, sur les fonctions et prérogatives des maires et échevins. 15 mai 1703. - Arrêt du Roi qui ordonne de reconnaître comme son lieutenant, au gouvernement du château et de la ville de Nantes, le marquis de Sévigné. - Requête adressée au Roi, par l'administration, contre les prétentions à la préséance, des officiers du siège présidial et de l'Université.


BB. 66. (Registre.) - In-folio, 215 fos, papier.
1703-1705. - Ce présent registre contenant deux cent quinze feuillets, le présent compris, est pour servir à Me Mathurin Lecourbe, notaire royal apostolique, et secrétaire-greffier de l'Hotel-de-Ville de Nantes, du 22 septembre 1703, au 4 novembre 1705. - Arrêt du Conseil d'État, confirmant l'exemption du droit de franc-fief. 22 septembre 1703. - Assemblé générale pour un projet d'établissement des religieuses hospitalières de l'ordre de Saint-Augustin, demandées à l'Hôtel-Dieu, et sur une fondation d'école charitable, sous la direction de Mlle de la Bourdonnaye de Bras, 17 février 1704. - Brevet d'inspecteur des milices bourgeoises, délivré à M. d'Espinoze. - Naissance du duc de Bretagne, réjouissances à ce sujet. Le 27 juillet 1704, après un Te Deum solennel chanté à la cathédrale, le maire mit le feu à un bùcher élevé sur la place Saint-Pierre. Un diner splendide réunit les divers corps à la mairie ; le soir la ville fut illuminée ; il y eut des feux de joie dans tous les carrefours, et des barriques de vin distribuées à la foule sur plusieurs places. - Lettres et ordres du maréchal de Châteaurenault, au sujet des détachements et de la régularité du service des officiers et soldats de la milice bourgeoise. - Réception d'un archer de ville. - Exemption de logement de gens de guerre accordée au trésorier de la confrérie de Notre-Dame-de-Bon-Secours. - Ordonnance du comte de Toulouse, qui maintient les habitants de Nantes dans le droit d'avoir des aunes, balances et autres mesures, sans payer de droits. 12 mars 1705. - Désignation de M. de la Villeleroux, pour aller à Belle-Isle, relever M. de la Nicollière, capitaine commandant le détachement de la milice bourgeoise. - Compliments présentés par le maire à M. de Becdclièvre, premier président du parlement, et à M. Ferrand, intendant de Bretagne.


BB. 67 (Registre.) - In-folio, 216, fos, papier.
1705-1707. - Ce présent registre contient 116 feuillets, le présent compris, pour servir à Me Mathurin Lecourbe, notaire royal apostolique, et secrétaire-greffier de l'Hôtel-de-Ville de Nantes, du 7 novembre 1705 au 29 octobre 1707. - Rôle de l'imposition d'une somme de 800,000 livres, répartie entre les villes et bourgs des neuf évèchés de Bretagne. 12 avril 1705. - Radiation des cadres de la milice bourgoise, par ordre du Roi, de MM. Guilloré et Fresneau, qui étaient cause de la mort d'un sergent du régiment de Gatinois. 31 avril 1706. - Lettre du Roi à l'évêque de Nantes, pour lui annoncer la victoire du duc de Vendôme, sur l'Empereur, en Italie. Réjouissance en cette occasion. - Assemblée générale pour délibérer sur les moyens de payer les 45 000 livres exigées par le Roi, pour la confirmation du droit de bourgeoisie. Juin 1706. - Achat de maisons contiguës à l'Hotel-Dieu. - Prorogation du bail des deniers d'octroi. - Service funèbre du maréchal d'Estrées, gouverneur de Nantes. La ville y consacra une somme de 1,500 livres. Il eut lieu le 7 septembre 1707. - Acquisition, par la communauté de ville, des deux charges de conseiller de police. - Te Deum pour la naissance du prince des Asturies.


BB. 68. (Registre.) - In-folio, 182 fos, papier.
1707-1709. - Ce présent registre contenant 182 feuillets, le présent compris, pour servir à Me Lecourbe, notaire royal apostolique, et secrétaire-greffier de l'Hôtel-de-Ville de Nantes, du 5 novembre 1701, au 18 mai 1709. - Continuation de l'impôt de six deniers perçu sur chaque pot de vin vendu en détail dans la ville et les faubourgs. - Lettres patentes, contenant la nomination du maréchal d'Estrées, comme gouverneur de Nantes, à la place de son père. Ces lettres données à Versailles, le 29 juin 1707, furent enregistrées clans la séance du 29 mars 1708. - Délibération pour faire faire six casaques neuves et six bandollières pour les archers de la ville. - Installation de M. de la Villeleroux en la charge de maire alternatif ; pièces relatives à cette nomination. Ce maire, nommé par lettres du 23 septembre 1707, fut installé le 6 octobre 1708. Il ne figure sur aucun des catalogues. - Réception de M. Gendron, dans l'office de substitut du procureur du Roi syndic. - Ordonnances du Roi, au sujet des nouveaux convertis de la religion protestante. - Réception du sieur Papin, commissaire de l'artillerie du château de Nantes. - Difficultés survenues entre l'administration et M. de Valleton, lieutenant-général de police, au sujet de l'exercice de cette charge, dont toutes les attributions appartenaient au maire. 2 janvier 1709. - Assemblée pour la nomination des officiers de la milice bourgeoise. 1er avril 1709.


BB. 69. (Registre.) - In-folio, 192 fos, papier.
1709-1712 - Le présent registre contenant 192 feuillets, compris le présent, est pour servir à Me René Preau, secrétaire-greffier de l'Hôtel-de-Ville, du 23 mai 1709, au 18 juillet 1712. - Etablissement des religieuses hospitalières à l'Hôtel-Dieu. 10 juillet et 9 septembre 1709. - Enterrement de M. de la Blanchardière Hendricx, ancien échevin. - Mémoires au sujet du différend entre la communauté de ville et le lieutenant-général de police. - Députation, aux États de Bretagne, tenus à Saint-Brieue, de M. le maire, Proust du Port-Lavigne, et M. Le Breton sous-maire. - Feu de joie pour la naissance du duc d'Anjou. - Subrogation faite par les chevaliers du Papegault, à M de la Tullaye, de la maison et de la butte du Papegault. 8 mai 1710. - Procession de la Fête-Dieu. - Délibérations au sujet de l'établissement de fabriques d'eaux-de-vie, de sirops, mélasses et cidres. 17 novembre 1710. - Perception de la dîme royale, - Ponts de bois emportés par l'inondation. - Délibération au sujet de la suppression des pêcheries des ponts de Nantes. - Lettres de reconnaissance de noblesse, accordées à Jacques Sarsfield, né à Nantes, originaire d'lrlande. - Don gratuit de 170,000 livres. 6 février 1712.


BB. 70 (Registre.) - In folio, 147 fos papier.
1712-1715. - Le présent registre contenant 144 feuillets de papier timbré, est pour servir à Me René Preau, secrétaire-greffier de l'Hôtel-de-Ville, du 17 juillet 1712, au 16 mai 1715. - Règlement pour les navires qui entrent en Loire. - Exemption de logement des gens de guerre, pour les locataires des Pères Chartreux. 15 décembre 1712. - Provisions de Joseph Charet, comme garde des archives de la ville de Nantes. - M. Moricaud de la Haye, nommé procureur du Roi de la ville. - Délibération au sujet de l'érection à Nantes, d'une statue équestre de Louis XIV, Ier mai 1713. - Ordonnances au sujet de la visite des navires. - Lettres de réhabilitation du sieur Denis Lecoq. - Édits et arrêts ordonnant la démolition des rotereaux des pêcheries établis sous les ponts de Nantes. 18 janvier 1714. - Délibérations au sujet du rachat de la charge de maire. - Les deux dernières pages du registre contiennent des déclarations d'arrivée en Loire de navires du commerce.


BB. 71. (Registre.) - In-folio, 144 fos, papier.

1715-1717. - Le présent registre contenant 144 feuillets de papier timbré pour servir à M. René Preau, secrétaire-greffier de l'Hôtel-de-Ville, du 19 mai 1715, au 4 avril 1717. - Service célébré en l'honneur de M. Proust du Port-Lavigne, maire perpétuel. - La grande salle de l'Hôtel-de-Ville prêtée pour le repas d'installation des consuls. - Mort du roi Louis XIV. Les dépenses pour le service célébré à la cathédrale, mises en adjudication pour la somme de 5,000 livres, furent adjugées pour 1,710 livres. (Il y avait eu trois adjudications.) Le service eut lieu les 13 et 14 novembre 1715. - Mesure prise au sujet des clefs de la ville, qui chaque jour doivent être reportées à la mairie, après la fermeture des portes. - Règlement pour la nomination des officiers de milice bourgoise. - Remboursement à Mme veuve Proust du Port-Lavigne, de la charge de maire perpétuel. - Assemblée générale peur les élections. - Nomination et installation de M. de Boussineau, en qualité de maire de Nantes, les 1er, 18 mai et 4 jiun 1716. - Contestations au sujet des privilèges de l'Université. 19 novembre 1716. - Défense de porter des armes. - Arrêt du conseil concernant les gages des députés du commerce. Fournitures de lits aux casernes.


BB. 72. (Registre.) - In-folio, 144 fos, papier.
1717-1719. - Le présent registre contenant 144 feuillets de papier timbré, premier et dernier compris, est pour servir, à Me René Preau, secrétaire-greffier en titre de l'Hôtel-de-Ville, du 6 avril 1717, au 20 avril 1719. - Remboursement de la charge de miseur. - Passage du maréchal de Montesquiou, cadeau de vin de Bourgogne. - Réception du sieur Lefeuvre de la Ferronnière, comme médecin ordinaire de la ville. Le Bureau l'a choisi à la pluralité des voix, le 17 août 1717, avec gages de 300 livres. Il succédait au sieur du Frou, décédé le 15 du même mois. Ce dernier avait remplacé le sieur Becot, qui, lui-même, en 1686, avait été nommé à la mort de M. de Mello. - La communauté s'abstient d'assister au service de l'évêque de Nantes, pour lequel il n'avait pas été fait d'invitation. - Loterie de 10,000 livres autorisée par le Roi, pour acquérir des pompes à incendie. 24 mai 1718. - Assemblées pour les élections ; protestations des officiers de milice bourgeoise. - Remboursement, au denier 22, des rentes dues par la communauté. - Prêt du dais et du chandelier de la ville, à l'église de Sainte-Croix. - Voyage de dévotion à Saint-Sébastien. 20 janvier 1719. C'est un intéressant procès-verbal de cette cérémonie, avec l'indication des places occupées dans l'église de Saint-Sébastien, par les divers membres du bureau. - Règlement d'exploitation de la perrière de l'Hermitage. - Exemption de logement de gens de guerre, guet, garde et autres charges, en faveur de M. Drouin, grand messager juré de l'Université de Paris. 5 avril 1719.


BB. 73. (Registre.) - In-folio, 192 fos, papier.
1719-1721. - Le présent livre ou registre contenant 192 feuillets de papier timbré est pour servir à Me René Preau, secrétaire-greffier de l'Hotel-de-Ville de Nantes, du 20 avril 1719, au 12 février 1721. - Achat de 30 fusils pour faire la patrouille, au prix de 225 livres, à raison de 7 livres 10 sols pièce. - Adjudication du balisage de la Loire, au-dessus des ponts jusqu'à Ingrandes, pour 620 livres la première année et 520 la seconde, au sieur Dupé, 7 septembre 1719. - Nomination et installation de M. Gérard Mellier comme maire de Nantes. - Aumônes aux différents couvents de la ville. - Police des grains - Nomination de quatre commissaires de police. - Nicolas Verger nommé imprimeur de la ville. 11 aoùt 1720. - Réception du maréchal d'Estrées, gouverneur, et de Mme d'Estrées, qui firent leur entrée le 7 septembre 1720, à 3 heures du soir ; le maire en habit rouge avec le hausse-col et l'esponton à la main, en tète de la milice bourgeoise ; le sous-maire et les autres échevins lui présentèrent les clefs à la porte Saint Pierre. - Arrêts et ordonnances concernant le mal contagieux. - Construction d'une nouvelle Bourse. - Délibération pour faire frapper des jetons en argent, 10 novembre 1720. - Travaux exécutés sur la Motte Saint-Pierre. (Le Cours actuel.) - Règlement pour les incendies, en date du 8 janvier 1721, contenant 10 articles, sur les premiers secours à porter, et les mesures à prendre. - Arrêt du Conseil, prescrivant que le maire de Nantes, sera, à l'avenir, deux ans en exercice. - État des fermiers et sous-fermiers des maisons, boutiques et autres dépendances, appartenant à la ville.


BB. 74. (Registre.) - In-folio. 190 fos, papier.
1721-1722. - Le présent registre contenant 190 feuillets de papier timbré, est pour servir à Me René Preau, sr de Beauvais, greffier de l'Hôtel-de-Ville de Nantes, du 12 février 1721 au 13 mai 1722. - Enterrement de Mme Le Prieur, femme d'un échevin en charge. - Arrêt du Conseil, par lequel une somme de 12,000 livres est affectée annuellement aux réparations et à l'entretien des ponts. - Enregistrement des lettres de réception de M. Mellier, maire de Nantes, comme chevalier de Notre-Dame du Mont-Carmel et de Saint-Lazare. 2 juin 1721. - Prix d'une pompe à incendie achetée en Hollande. Elle fut prise chez M. Velaen, fabricant privilégié, à Rotterdam, moyennant la
somme de 350 florins
Droit de sortie 16 florins 16
Prime de 350 f. à 3 % 10 florins 10
Port à bord 10 florins 10
Connaissement 10 florins 4
378 florins 00
Provision à 2 % 7 florins 11
Total 385 florins 11
Cette somme de 385 florins 11 sols monta à 1,056 livres 1 sol. - Délibération an sujet de l'établissement d'un lazaret. 6 août 1721. - Lettres patentes pour la prolongation des octrois et la reconstruction de la Bourse. 24 août 1721. - Privilège accordé au sieur Maréchal, pour imprimer le Livre Doré. - Établissement d'un bureau de santé. - Règlement pour la distribution des billets de logement aux troupes. - Lettres de noblesse accordées à M. Piou. 12 novembre 1721. - Arrentement à la ville de la grève de la Saulzaye, moyennant 10 livres de rente annuelle. - " Rolle des noms et demeures de ceux qui ont été commis par les maires et échevins de la ville de Nantes, en exécution de l'arrêt du Conseil, du 16 février 1721, pour l'exercice de quatre pompes destinées à servir en cas d'incendie ". 22 janvier 1722. - Inventaire des archives fait par M. Triberge. - Impression des Statuts des corps d'arts et métiers de la ville de Nantes. 18 février 1722.


BB. 75. (Registre.) - In-folio, 200 fos, papier.
1722-1725. - Le présent registre contenant 100 feuillets de papier timbré est pour servir à Me René Preau, sieur de Beauvais greffier de l'Hôtel-de-Ville, du 17 mai 1722 au 25 juillet 1723. - Impression des arrêtés rendus pendant la mairie de M. Mellier. - Continuation de la mairie de M. Mellier. - Réunion à la charge de maire de l'office de procureur du Roi de la police. - Arrivée de divers personnages pour la tenue des États à Nantes : M. le maréchal et madame la duchesse d'Estrées ; M. Feydeau de Brou, intendant de Bretagne ; Mgr de Brillac, premier président du parlement ; le marquis d'Ancenis (duc de Béthune-Charrost), président de la noblesse, et sa femme. Les États s'ouvrirent le 17 décembre 1722. - Création de quatre compagnies de milice bourgeoise pour le quartier de la Fosse. - Délibérations au sujet des offices municipaux créés en 1722. Avril 1723. - Mémoire des impressions faites pour l'Hôtel-de-Ville de 1721 à 1723 ; entre autres, un grand placard pour le bureau de santé, en date du 15 décembre 1721, qui oblige les aubergistes et cabaretiers à avoir des registres, 250 exemplaires, 15 livres ; 100 listes des six quartiers de la ville, pour être distribuées aux six commissaires, 6 livres ; 200 ordonnances de M. de Brou, intendant, datées du 11 avril 1722, concernant la démolition des saillies et avances des maisons de la Fosse, en exécution de l'arrêt du 16 octobre 1720, 10 livres ; 100 affiches pour l'adjudication de la bâtisse de la Bourse, le 1er juin 1722, 6 livres ; 300 inscriptions de la pierre de l'Hôtel-de-Ville : DEO VOLIANO, en une feuille de cicéro, 18 liv. ; total 777 liv. 5 sols. - Timbre apposé sur les toiles de Bretagne. En vertu de l'arrêt du Conseil du Roi du 2 mai 1721. " les toilles apelées de Clisson, les toilles nantoises, les toilles de Vitré, de Fougères, de la Guerche et autres lieux circonvoisins, ensemble les pièces de couetis et cotonnades qui arriveront à Nantes, seront portées à la halle, pour y être veues et visitées par celui qui sera nommé par les maire et échevins, et par luy marquées de la marque qu'ils auront choisy, avec faculté aux maire et échevins de lever 1 sol par chaque pièce de toille, couetis et cotonnades, pour le produit être employé sur les ordonnances de l'intendant à l'entretien du concierge et au loyer de ladite halle...... à peine de cinquante livres d'amende et de confiscation. " 26 mai 1723.


BB. 76. (Registre.) - In-folio, 200 fos, papier.
1723-1725. - Le présent registre contenant 200 feuillets de papier timbré est pour servir au sieur René Preau, sieur de Beauvais, greffier de l'Hôtel-de-Ville, du 25 juillet 1723 au 15 mars 1725. - Amendes prononcées contre des habitants qui avaient déposé des pièces de bois et matériaux sur des places de la ville. - Acquisition des offices municipaux, emprunt de 45,000 livres à ce sujet. 9 octobre 1723. - Requête à l'évêque de Nantes, pour obtenir l'autorisation de manger des œufs pendant le carême. - Arrêté rendu contre les tisserands. - Construction des quais de la Chezine. 7 mars 1724. - Délibération pour placer les armes de la ville et du maire sur le mur de Sauvetout. - Requête de Jean Digier, suisse, afin de jouir des privilèges accordés par les Rois, aux gens de sa nation, établis en France. - Achat de quarante Bonnets de marque pour les pompiers, pour la somme de 240 livres. 30 août 1724. - Prix des pancartes contenant les armoiries de tous les maires ; frais de gravure, papier et cuivre. La fourniture du papier se monte à 35 livres 8 sols, et l'impression à 18 livres, par quittance du 16 septembre 1724, à François Ferrand, graveur, 390 liv., planches de cuivre poli à graver, 138 livres, impressions de ces estampes sur les 6 planches, 42 livres. 6 septembre 17924. - Mémoire contre les officiers du présidial qui prétendaient présider les assemblées générales. - Ordonnance pour la constitution du bureau administratif de l'hôpital du Sanitat.


BB. 77. (Registre.) - In-folio, 199 fos, papier.
1725-1727. - Le présent registre contenant 200 feuillets de papier timbré pour servir à Me René Preau, sieur de Beauvais, greffier de l'Hôtel-de-Ville, du 22 mars 1725 au 20 janvier 1727. - Prolongation de l'impôt de six deniers par pot de vin, en faveur des deux hopitaux de la ville. 5 avril 1725. - État des liquidations reçues par M. Le Prieur, député de la communauté à Paris, pour l'achat des offices municipaux. Le montant est de 1,069, 620 livres. 9 avril 1725. - Entretien des Chasse-gueux. - Mémoires, ordonnances et arrêtés pour la construction des quais et calles de la Chezine. 6 juillet 1725. - Illuminations et feux de joie pour le mariage de Louis XV. - 20 octobre 1725. - Reconstruction des arches du pont de Pirmil. - Construction du pont de la Bourse. - Rétablissement de l'autel de Saint-Sébastien. - Procès-verbal de la visite faite par M. Mellier au jardin des Apothicaires. - Pose de la première pierre du quai de la Chezine, nommé quai d'Estrées. - 5 septembre 1726. - Pose sur une des cheminées de l'Hôtel-de-Ville, d'une plaque de bronze sur laquelle est gravé le dessin d'une médaille, accordée par le Roi à M. Mellier. - Compte de Pierre Terrien, paveur, chargé de l'entretien du chemin de Rennes. - Requête au sujet des droits dus à la ville par la Cie des Indes. - Arrivée de M. le maréchal d'Estrées, 3 décembre 1726, le maire et le bureau vont le saluer au château ; sa visite à l'Hôtel-de-Ville, le 16 du même mois, où le maire lui présente une clef d'argent que le maréchal " luy rend très obligeamment. " - Nomination de M. de Ramaceul, comme lieutenant-colonel de la milice bourgeoise.


BB. 78. (Registre.) - In-folio, 200 fos, papier.
1727-1729. - Le présent registre contenant 200 feuillets papier timbré pour servir à Me René Preau, sieur de Beauvais, greffier de l'Hôtel-de-Ville, du 22 janvier 1727 au 12 janvier 1729. - Lettres de provisions, du titre d'avocat du Roi au présidial, accordées à M. de la Villeleroux, ancien avocat au présidial. - Arrêtés et ordonnances au sujet de l'imposition levée pour l'habillement, la solde et le casernement des milices. Février 1727. - M. Mellier, nommé capitaine-lieutenant de la compagnie des chevaliers du papegault. - Règlement pour l'Académie de musique de Nantes. 28 mai 1727. - Listes des chevaliers du papegault, 29 juin 1727. - Arrêt rendu contre les religieux Minimes, pour le terrain de la Motte-Saint-Pierre, appartenant à la ville. - Te Deum et réjouissances, à l'occasion de la naissance de Mesdames de France. Le Te Deum fut chanté le 26 septembre 1727, et les frais d'illumination de l'Hôtel-de-Ville se montèrent à 163 livres 11 sols 6 deniers. - Procès-verbal de l'ouverture du tombeau des Carmes, sépulture du duc François II. - Ordonnance du Roi, concernant les étapes. 8 novembre 1727. - Paiement de 113 livres au greffier de la ville, pour le dessin et la gravure sur cuivre " de l'urne d'or dans laquelle est renfermé le cœur de la reine Anne. " 31 décembre 1727. - Continuation de la mairie de M. Mellier. 30 mai 1728. - Pension de 1,000 livres accordée au maire. - La communauté fait présent au maire, d'une épée d'argent. - La grande salle et les cuisines de l'Hôtel-de-Ville prêtées aux Consuls pour leur installation. - Deputés aux États tenus dans la ville de Rennes. M. Mellier, maire ; M. Prudhomme, échevin et M. du Chatellier-Lyrot, conseiller au présidial. - Arrêt du parlement contre les boulangers de Nantes. - Établissement d'un marché le lundi de chaque semaine.


BB. 79. (Registre.) - In-folio, 200 fos, papier.
1729-1731. Registre du greffe de l'Hôtel-de-Ville de Nantes, commencé le 19 janvier 1729, fini le 28 février 1731. - Arrêt du Conseil contre les propriétaires de l'Ile Feydeau, pour la construction des quais. - Tableau de la Vierge, avec le fils de M. Mellier, à genoux, placé dans la chapelle de l'Hôtel-de-Ville. 4 mai 1729. - Lettres de relief de noblesse pour M. Lieutaud de Troisvilles. - Arrêt du Conseil, du 23 juillet 1729, en faveur du père Jésuite, professeur d'hydrographie, et qui maintient à 1,000 livres par an, le chiffre de ses appointements. - Réjouissances pour la naissance du dauphin. - Nomination de M. Richard du Plessis, comme médecin de l'hôpital du Sanitat. - Enterrement de M. Mellier, maire. 30 décembre 1729. - Réponse de l'Administration à la requête présentée au contrôleur général par les généraux des finances au sujet des charges de la ville. - Lettre écrite par les échevins, au maréchal d'Estrées, pour l'élection du maire. - Requête présentée au Roi, pour l'exemption des droits de lods et ventes. - Lettres patentes en faveur des religieux de la Mercy pour le rachat des captifs. Nomination et installation de M. Le Ray du Fumet, comme maire. 7 aoùt 1730. - Arrêt rendu par le Parlement, contre Jean Stapleton, Sgr des Dervalières, en faveur de la ville de Nantes, au sujet du rachat payé à cette seigneurie pour la mouvance de la maison de ville. A Rennes, 23 mai 1730. Enregistré, à la séance du 13 aoùt 1730. - Demande de pièces et renseignements faite par M le comte de Toulouse. Quels sont les gens qui ont droit d'entrer aux assemblées de ville et d'y délibérer ; quel est celui qui commande dans la ville ; comment se fait la police et quel en est le juge ; état des revenus, état des dépenses ; s'il y a une Cie d'arquebusiers ou du papegault, les officiers, leurs privilèges ?…


BB. 80. (Registre.) - In folio, 200 fos, papier.
1731-1733. - Registre ordinaire du greffe de l'Hôtel-de-Ville de Nantes, commencé le 4 mars 1731, fini le 4 mars 1733. - Réplique de la communauté aux observations du receveur des droits de lods et ventes. - Réception du sieur Gaschignard, comme bedeau de l'Université. - Réception de Jeanne Dubreil, comme " tailleresse à la monnoye. " 20 mai 1731. - Ordonnance au sujet des voitures qui doivent être fournies aux troupes en marche. - Élargissement du chemin de Rennes. - Lettres patentes, par lesquelles Nicolas Mary, est nommé juré-crieur des enterrements. - Lettre du comte de Toulouse au sujet de l'encombrement des quais et calles de la Fosse. 2 avril 1732. - Nomination et installation de M Vedier, maire. - Ordonnance de 1 200 livres pour faire frapper des jetons. - État général des pavés à la charge de la ville. - Réception du sieur Wlieghe, comme courtier interprète. - Lettre du Roi au maire, député aux États de Bretagne. - Mémoire concernant les octrois, historique des octrois de Nantes. 27 octobre 1732. - Contestation entre la communauté et le sénéchal de Nantes, pour la députation aux États.


BB. 81. (Registre.) - In-folio, 200 fos, papier.
1733-1735. - Registre ordinaire du greffe de l'Hotel-de-Ville de Nantes, du 11 mars 1733 au 24 mai 1735. - Poursuites exercées contre le sieur Blin, receveur de la capitation et débiteur de la ville. Mai 1733. - État du linge et ustensiles, fournis au maréchal d'Estrées, pendant son séjour, par les fripiers, et autres marchands de la ville. - Cérémonial observé à la procession de la Fête-Dieu. Déjeùner ; distribution de gants et bouquets ; ordre de la marche ; place des assistants dans les différentes églises où s'arrête la procession ; baiser donné par le maire à une jeune enfant " habillée proprement, " qui selon l'usage lui présente un bouquet dans l'église de Saint-Nicolas. 24 juin 1734. - Arrêt du Conseil d'État, rendu entre la Communauté et les administrateurs du Sanitat, au sujet de la démolition du portail de cet hôpital. - Perception de nouveaux octrois pour subvenir à l'entretien des hôpitaux. - Confirmation des privilèges de la ville de Nantes. - La ville et les curés défèrent au Conseil d'État " certain mandement de Monseigneur l'Évêque de Nantes, du 20 novembre 1732, en augmentation de droits pour les curés, vicaires et autres ecclésiastiques, tant sur les habitants de cette ville que sur ceux des autres paroisses du diocèse. " 15 janvier 1734. - Défense de procéder aux élections municipales. - Réception du duc d'Estrées, gouverneur, et de Mme la duchesse d'Estrées. 9 décembre 1734. Dépenses faites à cette occasion, 639 livres 12 sols. - Assemblées pour les corvées nécessaires à l'entretien des routes.


BB. 82. (Registre.) - In-folio, 200 fos, papier.
1735-1737. - Registre ordinaire des délibérations du greffe de l'Hôtel-de-Ville de Nantes, du 25 mai 1735 au 13 mars 1737. - Lettre du comte de Toulouse au sujet de la translation de l'Université, à Rennes. - Installation de M. Darquistade, maire, et des échevins nommés par commission du grand sceau. 27 juillet 1735. - Assemblées pour le rachat des offices municipaux. - État du dixième à retenir par la ville sur toutes les sommes qu'elle doit payer. - Ordre de transporter les chantiers de construction de navires à Chezine, au bas de la Fosse. 15 février 1736. - Requête présentée au Roi, au sujet des afféagements de terrains vagues faits par les gouverneurs. - Discussion entre les officiers du présidial et le maire de Nantes, au sujet du fauteuil que ce dernier occupe le jour de la Fête-Dieu dans l'église de Saint-Nicolas. - Installation de M. Petit de la Bauche dans la place de maire alternatif ; protestations. 25 octobre 1736. - Plantation d'arbres sur la place de la Hollande. - Refus des échevins de faire placer les pannonceaux de la mairie à la porte de la maison de M. Petit de la Bauche. - Almanach et étrennes mignonnes, présentées au Bureau suivant l'usage, par Mme Verger, femme du sieur Verger, imprimeur de la communauté. 2 janvier 1737 . - Bourse de jetons présentée à chacun des députés de la ville aux États de Bretagne. - Mandement des députés aux États pour les impositions de l'année 1737, fixées pour Nantes, à 100,801 livres, 19 sols 6 deniers.


BB. 83. (Registre.) - In-folio, 200 fos, papier.
1737-1738. - Registre ordinaire des délibérations du greffe de l'Hôtel-de-Ville de Nantes, du 17 mars 1737 au 21 août 1738. - Commission de contrôleur d'artillerie accordée au sieur Chinon. - Représentations adressées au Bureau, par M. l'avocat du Roi, au sujet de la remise aux archives de tous les papiers, titres, registres, enseignements, etc…, concernant les affaires finies de la mise à jour du Livre Doré, et protestations du procureur-syndic. 24 mars 1737. - Autorisation de tirer le papegault pour l'année 1737. - Lettres patentes de Louis XV, confirmatives des privilèges de l'Université de Nantes. 5 juin 1737. - Assemblée générale pour la translation des audiences du Consulat à la Bourse. - Arrêt du conseil qui charge la ville de l'entretien du pont de l'Ile-Feydeau. - Délibération pour faire frapper des jetons en 1737, et surséance à cette mesure. - Procès-verbal fait par la police, pour faire placer vingt lanternes nouvelles (réverbères), en divers endroits de la ville. 11 décembre 1737, - Maintenue de noblesse pour le sieur Ollivier du Pavillon. - Arrêt du Conseil portant suppression de la vente des offices municipaux, et révocation de ceux qui les occupent ; séances des membres du Bureau de 1735 ; contestations ; lettre du duc de Penthièvre à ce sujet. Janvier et février 1735. - Condamnation du sieur Écheverry, miseur, à restituer 2,1 g 2 liv. 16 sols 10 deniers à la ville. - Election, nomination et installation de M. de la Haye-Moricaud, comme maire.


BB. 84. (Registre.) - In-folio, 150 fos, papier.
1738-1739. Registre ordinaire des délibérations du greffe de l'Hôtel-de-Ville de Nantes, commencé le 21 août 1738, fini le 12 août 1739. - Confiscation, au profit des hôpitaux, de divers matériaux déposés sur les quais et places de la ville. 10 septembre 1738. - Pièce de satin brodé, payée 1,000 livres, pour être présentée à la marquise de Brancas, femme du gouverneur. - Sels de Guérande sujets au droit du quarantième denier. - Requête présentée à l'intendant de Bretagne, contre l'établissement à Nantes, des écoles chrétiennes. 1er février 1739. - Avis du sieur Gabriel, premier architecte du Roi, au sujet du pont de Pirmil, en date, à Versailles, du 20 décembre 1738, par lequel il déclare, que tout ce qu'il " prescrit, par ses dessins et devis, doit être exactement observé, nonobstant toute réquisition de l'entrepreneur ". 12 février 1739. - Établissement d'un cimetière pour les étrangers de la religion prétendue réformée. - Arrêts du Conseil et ordonnance pour l'afféagement des terrains de la Basse-Saulzaye (Ile Feydeau). - Lettres patentes confirmatives des privilèges de la monnaie de Nantes. - Règlement pour la préséance et le rang qui appartiennent aux membres de la communauté de la ville de Vitré. - Souscription faite par les négociants en raison de la rareté des grains. 3 juin 1739. Démolition des barrières de Couëron et du Bignon-Lestard.


BB. 85. (Registre.) - In-folio, 150 fos, papier.
1739-1740. - Registre des délibérations du greffe de l'Hôtel-de-Ville de Nantes, du 21 août 1739 au 5 novembre 1740. - Enregistrement des lettres, titres et privilèges concédés aux notaires par les rois de France depuis Henri III. - Adjudication de l'entretien des pavés, faite au sieur Pierre Cacault, paveur, le 12 août 1739 au prix de : 5 livres la toise de pavé taillé ; 3 livres 10 sols le pavé relevé en bloc ; et 5 sols l'entretien. - Ordonnance de 1,000 livres pour les honoraires d'un professeur d'hydrographie. - Capitation et impôts de 1740. 6 mars 1740. - Achats de grains et farines faits au mois de mai 1739. - Requête présentée par les administrateurs du Sanitat qui, chargés d'entretenir plus de 700 personnes, sont à bout de ressources. - Humbles remontrances au Roi, au sujet de la confection des listes pour la mairie. Les sieurs Vedier et Le Ray, anciens maires élus, et les sieurs Darquistade et Petit, anciens maires par commission, ayant été rayés sur les listes, le Roi, malgré la requête de l'Administration, ordonne de les com-prendre sur les nouvelles listes. 3 aoùt 1740. - Somme de 60 francs donnée pour diverses copies de pièces des archives du château, faites par le sieur Rouillé, aumônier du château : lettres de Charles VIII, 29 décembre 1493 ; de Louis XII et la reine Anne, 4 février 1508 ; de François Ier, 7 septembre 1519. - Prière adressée au maire, de venir occuper à l'Hôtel-de-Ville, l'appartement qui lui est destiné. - Députation aux États de MM. Darquistade, maire, et Bellabre, sénéchal de Nantes. - Nomination du sieur Étienne Leduc, joueur de violon, au nombre des symphonistes de la ville.


BB. 86. (Registre.) - In-folio, 200 fos, papier.
1740-1742. - (Pas de titre.) Du 5 novembre 1740 au 21 mai 1742. - Délibérations au sujet des quais projetés, depuis la Poissonnerie jusqu'au Port-au-Vin. - Règlement de la police pour l'exportation des grains. - Mémoire instructif touchant la pancarte et la perception des octrois de Nantes ; observations des juges-consuls sur ce sujet ; requète adressée au Roi. - Tir du papegault. Le sieur Rolland, syndic des chevaliers du papegault, s'étant présenté seul, le Bureau décide que l'oiseau ne sera accepté que " lorsque la compagnie des chevaliers le présentera, conformément à l'ancien usage, par plusieurs chevaliers. " 26 avril 1741. - Nomination de M. Lory, au grade de major de la milice bourgeoise. 14 juin 1741. - Explication du terme de banlieue, au sujet de l'exemption des fouages. 16 aoùt 1741. - Procès-verbal de visite des ponts de Pirmil. 23 août 1741. - Intervention de la ville dans le procès pendant au siège royal des traites, entre les marchands de Dos-d'Ane, Pirmil, Pont-Rousseau, et le fermier de ce devoir. - Arrèté pour faire graver trois cachets en argent, aux armes de la ville, un grand, un moyen et un petit. - Délibération pour la reconstruction du palais du présidial. 24 janvier 1742. - Lettre à l'évêque de Nantes, pour obtenir l'usage des œufs pendant le carême. - Rôle du dixième des rentes dues par la communauté de ville. - Construction des quais de la Fosse et du quai Brancas. - Élection des officiers de la milice bourgeoise.


BB. 87. (Registre.) - In-folio, 200 fos, papier.
1742-1744. - Registre du greffe de l'Hôtel-de-Ville, du 23 mai 1742 au 28 mai 1744. - Propositions faites aux propriétaires de la rue de Gorges, pour la construction d'un quai, réponses données par eux ; observations du maire ; répliques des propriétaires, conclusions. Le Bureau accorde aux propriétaires " tout l'espace de terrain actuellement servant à mettre les répurgations de la ville et faubourgs, à la charge, par eux, de construire, à leurs frais, conformément au devis et au plan, les quais marqués sur le plan approuvé par eux. " 8 août 1742. - Lettres de commission d'échevin, accordées par le Roi, au sieur Peloteau, son installation. La nomination de M. Peloteau, par lettres de commission du Roi, du 28 octobre 1742, contraire aux privilèges électoraux, souleva l'opposition unanime de l'administration qui refusa de l'admettre. Alors, M. Durocher, subdélégué de l'intendant, spécialement désigné ad hoc, se présenta avec le nouveau titulaire au bureau assemblé le 19 novembre et, " attendu, dit-il, dans son procès-verbal, qu'il s'agit de l'exécution des ordres du Roi, ordonnons qu'il sera passé outre à l'installation dudit sieur Peloteau, dans la place d'échevin, et l'avons installé dans l'exercice dudit office pour jouir des privilèges, droits et exemptions y attribués. " - Arrêt du Parlement concernant les mesures de police à prendre pour protéger les clos de vignes contre les déprédateurs. - Mémoire de la communauté de ville contre les prétentions du miseur, pour le rachat de son office. - Liste de l'Université de Nantes, avec les demeures de ceux qui la composent, pour être remise à Messieurs de la Maison de ladite ville :
(ANNEE 1743.)
Mgr l'évêque de Nantes (chancelier). - M. de Caux, professeur de rhétorique (recteur). - M. de Plumaugat (juge-prévot, conservateur des privilèges de l'Université).
THEOLOGIE.
MM. Lehoreau, recteur de Ste-Radégonde (doyen). - Le R. P. Maubec, provincial des Cordeliers. - Le R. P. Peynet, cordelier. - Grégoire, au séminaire. - Berthelot, chefcier de la Collégiale, derrière N.-D. - Leroux, recteur de Savenay. - Donnelan, entrée de la Fosse. - Birot, recteur de Sucé. - Roy, grandchantre de N.-D., procureur-général. - Aimon, recteur de la Benate. - De Ramaceul, chanoine, près Saint-Vincent. - Jamoais, recteur de Saint-Aubin de Rennes. - Le R. P. Boyleau, cordelier. - Pascher, professeur au séminaire. - Rousseau, recteur de Saint-Donatien. - Siccard, recteur de Joué. - Le Gris. - Campan, au presbytère de Saint-Nicolas. - Basset. - Commard de Puylorson. - Pirio.
MEDECINS.
MM. Cassard (doyen), Haute-Grande-Rue. - Soliès, rue Saint-Vincent. - Dufrou, Barrière de Couëron. - Alexandre, rue des Carmes. - Cherbonnel, Motte Saint-Nicolas. - Bonamy, place Saint-Nicolas. - Béguier, près Ancenis. - Le Roux, Grande-Rue. - Bodin des Plantes, à Machecoul. - Reliquet, Grande cour des Jacobins. - Kérirwan, vis-à-vis la Bourse. -
FACULTE DES ARTS.
MM. Frémon (doyen). - Le Roux, préfet du collège. Cottu, professeur de physique. - Chrétien de Pomorio, professeur de logique. - De la Mustière, professeur des humanités.
DOCTEURS EN DROIT.
MM. Richard de la Morlière, rue Baclerie. - Le Beau, Haute-Grande-Rue. - Rousseau, près Saint-Vincent. - Phelippon, Haute-Grande-Rue.
BACHELIER EN MEDECINE.
M. Richard du Plessis, rue Juiverie.
BACHELIERS DES ARTS.
MM. Dalivoust, régent de troisième. - Bourdaloue, régent de quatrième. - Poiret, régent de cinquième. - Constantin, régent de sixième.
OFFICIERS DE L'UNIVERSITE.
MM. Mazureau de Launay (greffier, secrétaire de l'Université et des facultés des droits de Rennes), rue du Moulin. - Du Cheminé Valleton (garde-scel), Ile-Feydeau. - Julien Maillard (libraire), Grande-Rue. - André Querro (imprimeur), Grande-Rue. - Nicolas Verger (libraire), Grande-Rue. - Marcé (parcheminier), près le château.
BEDEAUX.
Pierre Gaschignard, bedeau général, Grande-Rue. - Curateau, à la Fosse. - Champeaux, Grande-Rue. - Renaudin, Pont-Saint-Pierre. - Mahé et Lezin, place Saint-Pierre. - Julien Hardy, Grande-Rue.
Certifié véritable, à Nantes, ce 20 février 1743.
Signé : DE CAUX, Rr de l'Université.
Arrêt du Conseil pour la reconstruction du pont de Pirmil. 8 mai 1743. - Loge faite à la comédie pour le maire et les échevins, au lieu du banc qu'ils ont occupé jusqu'alors. - Requête des charcutiers afin d'obtenir l'érection de leur métier en jurande et maîtrise, réponses et observations de la communauté. - Lettres de noblesse de M. Darquistade, maire de Nantes. - Autorisation au sieur Barberissot, d'établir une manufacture de faïence. - Mémoire (12 mai 1744) du sieur Gaugy, peintre, dessins pour le Livre Doré. Sur le Livre Doré, une vignette avec les armes de M. Darquistade et attributs 18 livres.
à la fin dudit livre une petite vignette 6 livres.
sur un livre neuf, pour servir à la troisième suite, les armes de la ville avec attributs 12 livres.
une vignette riche avec les armes de France, Bretagne et attributs 24 livres.
une avec les armes de M. Darquistade, maire 18 livres
TOTAL 78 livres.
Ce mémoire fut réduit à 66 livres.


BB. 88. (Registre.) - In-folio, 200 fos, papier.
1744-1745. - Registre ordinaire des délibérations de l'Hôtel-de-Ville de Nantes, du 28 mai 1744 au 23 octobre 1745. - Arrêt du Conseil confirmant les privilèges des maires et officiers municipaux. - Ordonnance de l'intendant de Bretagne contre M. Luzançay, pour l'exploitation de la perrière de Miséri. 31 juillet 1744. - État des rentes dues au domaine du Roi par la ville, et échues au terme de Noël 1743, 122 liv. 6 sols, 8 deniers. - Lettre du Roi au duc de Penthièvre, au sujet de la prise de Fribourg et de sa convalescence ; Te Deum, feux de joie, tir du canon et réjouissances accoutumées. Mandement de l'évêque de Nantes, pour la cérémonie du Te Deum, 25 décembre 1744. - Requête contre les religieuses de Sainte-Marie-Madeleine, dites Pénitentes, qui veulent s'approprier un terrain appartenant à la ville. 27 janvier 1745. - Délibérations au sujet de l'acquisition des charges municipales qui restent à vendre. - Construction d'un quai et d'une calle dans les fossés de Saint-Nicolas ; cession de terrain à cet effet. - Immondices de la répurgation portés sur la grève de la prairie de la Madeleine. 31 mai 1745. - Mandements de l'évêque de Nantes, à l'occasion de la prise de Tournay, de Gand, de Bruges et d'Oudenarde ; de la capitulation d'Ostende ; de la prise de Nieuport, de Tortone, de Parme et de Plaisance. - Mur privatif construit par la ville près de la Glacière. Le sieur Portail, architecte de la ville, qui était propriétaire mitoyen, avait fait laisser dans ce mur des " intersignes de mitoyenneté que la ville fait enlever. " Juillet 1745. - Le sieur d'Échevery rétabli dans son office de miseur. - Le bureau assiste aux expériences de chimie faites dans le jardin des apothicaires. 3 août 1745 . - Lettre de l'intendant de Bretagne sur les fournitures qui doivent être faites aux troupes en marche.


BB. 89. (Registre.) - Petit in-folio, 200 fos, papier.
1746-1747. - Le présent registre contenant 200 feuillets a été côté et paraphé au premier et dernier, par nous, écuyer Godefroy Gellée, sous-maire de la ville, pour servir à Me Pierre Buart, greffier, du 23 octobre 1745 au 7 mai 1747. - Requête des habitants du bas de la Fosse, sur les dommages que leur cause l'établissement d'une verrerie. Le 23 octobre 1745, l'administration ordonna le transfert de la manufacture. - Réparations faites à la torche de la ville, destinée à être portée aux processions ; elles montèrent à la somme de 50 livres. - Adjudication du bail des octrois faite à Michel Gérard, le 21 décembre 1741, pour 151,000 livres, enregistrée dans la séance du 2 mai 1746. - Jouissance de la tour des connétables, accordée aux chirurgiens pour y faire leurs démonstrations publiques. 6 avril 1746. - Détachement de 500 hommes de milice bourgeoise pour garder les côtes. Ce bataillon, choisi parmi les hommes de la milice bourgeoise, partit pour le Croisie. - La vente de la glace est fixée au prix de 2 sols la livre. - Projet d'arrêt pour la place que doivent occuper les différents corps dans la procession de l'Assomption. 6 juillet 1746. - Arrêt du Parlement sur la longueur de l'aune dont doivent se servir les marchands de draps de soie. Il n'y avait à Nantes, aucun étalon, lorsque le corps des marchands en fit faire un par Mahodot, ajusteur à Nantes. Cet étalon, qui servit longtemps fut reconnu comme trop long de deux lignes ; alors on fit venir un étalon du pied de Roi, vérifié par le prévôt des marchands de Paris. 6 juillet 1746. - Réception du duc et de la duchesse de Penthièvre. - Mémoire détaillé du sieur Roche, avocat de la ville, à Paris, et chargé de ses affaires. Fourni le 31 décembre 1745, il se monte à la somme de 906 livres. - Imposition sur les habitants de 6,000 livres pour le prix de 500 fusils fournis au détachement de la milice bourgeoise. - Assemblée pour l'élection des officiers de la milice bourgeoise.


BB. 90. (Registre.) - In-folio, 200 fos, papier.
1747-1749. - Le présent registre contenant 200 feuillets a été coté et paraphé pour servir à Me Robert Rouillé, greffier-secrétaire de l'Hôtel-de-Ville, du 10 mai 1747 au 13 avril 1749. - Procès-verbal descriptif de l'étalon de l'aune de Paris, fabriqué pour Nantes. 16 mai 1747 (cet étalon existe encore aux archives) .- Mémoire détaillé des frais faits pour l'illumination de l'Hôtel-de-Ville, à l'arrivée du duc de Penthièvre ; total : 7,293 livres. - Nomination et installation de M. Durocher, comme maire et colonel de la milice bourgeoise. 26 juillet 1747. - Lettres de provisions de deux charges d'huissiers de la mairie de Nantes. - Délibération pour fixer un lieu propre au lestage et délestage des navires. - Délibération et règlement pour la répurgation des rues de la ville. - Installation de M. Bellabre, comme maire et colonel de la milice bourgeoise. 29 juillet 1748. - Députation aux États, tenus à Rennes, en octobre 1748, de M. Bellabre, maire, et M. de la Ville, juge-magistrat civil et criminel au présidial de Nantes. - Lettre à l'évêque de Nantes pour demander des prières publiques, et l'autorisation de manger des œufs pendant le carême. 26 janvier 1749. - Autorisation à la ville d'affermer les portes de la ville, maisons adjacentes, emplacements, etc.… moyennant une rente de 1,200 livres payée chaque année au marquis de Brancas. - Vente par la marquise de Chabannois (née Marie-Jeanne Colbert de Croisy,) à son mari le marquis de Chabannois, maréchal des camps et armées du Roi, de la charge de lieutenant du Roi à Nantes, comme héritière de son père, propriétaire de cette charge. 23 février 1749.


BB. 91. (Registre.) - Grand in-folio, 200 fos, papier.
1749-1751. - Le présent registre contenant 200 feuillets a été coté et paraphé pour servir à M. Rouillé, secrétaire-greffier de l'Hôtel-de-Ville de Nantes, du 16 avril 1749 au 10 mars 1751. - Délibération pour n'admettre aux assemblées générales électives que les habitants de la ville. 17 juillet 1749. - Règlement pour les sommes dues aux aubergistes qui logeront des officiers et soldats pour les habitants. 11 octobre 1749. - Arrêt du Conseil au sujet des conditions dans lesquelles doivent être bâties les maisons à construire au pré Levesque. - Démolition de la porte de la Saulzaye. - Provisions de garde des archives du château de Nantes, délivrées à M. Pierre Michel. 18 juillet 1749. - Lettres patentes pour la réunion de 19 offices municipaux au corps de ville de Nantes, en date, à Paris du 30 janvier 1750. - Passage de la chaîne des galériens. - Mandement de l'évêque de Nantes, à l'occasion de la naissance d'une fille de Mme la Dauphine. 8 septembre 1750. - Présent d'une bourse de cent jetons au sieur Durville, par délibération du 18 novembre 1750, parce qu'ayant obtenu l'adjudication des octrois pour 181,000 livres, une nouvelle enchère ayant été mise, il en avait ajouté plusieurs autres qui avaient fait adjuger le bail des octrois à un sieur Duval, pour 188,000 livres. - Mémoires pour la préséance aux processions présentés par les officiers du présidial, contre les maires et échevins ; réponses de ceux-ci ; délibérations et répliques. - Exemption de logement de gens de guerre pour les notaires royaux. - Réimpression du Livre Doré par la veuve Marie. - Délibération pour faire apprendre gratuitement à saigner au nommé Luc Olivier.


BB. 92. (Registre.) - Grand in-folio, 200 fos, papier.
1751-1753. - Le présent registre contenant 200 feuillets coté et paraphé par M. Bellabre, maire, pour servir à Me Robert Rouillé, secrétaire de l'Hôtel-de-Ville, du 16 mars 1751 au 22 janvier 1753. - Achat du manuscrit de l'histoire de Nantes, par l'abbé Travers, moyennant 1,200 livres. 19 avril 1751. - Lettres patentes prorogeant pendant neuf années, la perception de différents droits d'octrois. 21 avril 1751. - Arrêt du Conseil portant qu'il ne sera plus payé d'indemnité pour les maisons abattues par cause d'alignement. - État des revenus et charges de la ville de Nantes, à la date du 7 juillet 1751. Total des revenus 234,513 livres, 14 sols, 9 deniers. Total des dépenses annuelles, 615,201 livres, 11 sols, 9 deniers ; différence 380,687 livres, 16 sols, 5 deniers. - Cession par l'État à la ville du terrain dit Petite-Hollande. 28 juillet 1751. - Noms des 30 filles dotées par la ville à l'occasion de la naissance du duc de Bourgogne. - Les 8 premières ont 250 livres chacune ; 14 autres 200 livres ; et 8 autres 150 livres. Délibération du 15 décembre 1751. - Provisions de l'office de secrétaire du Roi, accordées à M O'Riordan. - Translation des grandes foires sur la place Viarmes. Délibération et règlement pour la répurgation. - Nomination du sieur Viau de la Chevrollière, marchand, comme garde d'un étalon d'Espagne pour la monte. 3 septembre 1752. - Brevet de capitaine d'une compagnie de gardes-côtes, accordé au sieur Joubert du Collet. - Établissement d'un concert et allocation de 300 livres pour les dépenses de l'orchestre


BB. 93. (Registre.) - Grand in-folio, 150 fos, papier.
1753-1754. - Registre des délibérations de la ville et communauté de Nantes, du 23 janvier 1753 au 8 juin 1754. - Obsèques de M. Buffet, échevin en charge. Débat de préséance entre le maire et les notaires. - Vente faite, à la ville, par l'évêque, des moulins de Barbin, moyennant une rente annuelle de 1,800 livres. 16 mars 1753. - Établissement de la Bibliothèque publique ; délibérations à ce sujet ; nomination du R. P. Giraud, prêtre de l'Oratoire, ancien supérieur de la Maison de Nantes, comme premier bibliothécaire ; règlement, 1, 13 et 18 avril 1753 . - Devis des ouvrages à exécuter au quai du Port-Communeau. - Élection et installation des juges-consuls. - Lettres patentes confirmatives de l'acquisition des moulins de Barbin. - Brevet de canonnier du château de Nantes, en faveur du sieur Bonnemant. - Délibération du 19 avril 1754, pour faire exécuter le plan de la ville de Nantes, par les sieurs Portail, architecte de la ville, Suet dessinateur, et Cacault, arpenteur. Ce plan dédié au marquis de Brancas, porte le nom de François Cacault, qui le dessina de 1750 à 1757 ; il fut gravé en 1759, à Paris, par Jean Lattré, graveur rue Saint-Jacques. C'est incontestablement le plus beau et le plus exact de tous les plans exécutés sur la ville de Nantes. - Gratification de 600 livres, accordée aux archers de ville. - Élection et nomination de M. Gellée de Prémion, comme maire de Nantes.


BB. 94. (Registre.) - Grand in-folio, 150 fos, papier.
1754-1755. - Registre des délibérations de la ville et communauté de Nantes, du 10 juin 1754 au 25 octobre 1755. - Passage et séjour du régiment de Royal-Cravattes, du 6 au 26 juillet 1754. - Refus des juges et consuls de procéder à leurs élections ; translation de la salle des séances du consulat à l'Hôtel de la Bourse. 29 juillet 1754. - Rôle d'équipage du canot du Roi, destiné au service du port de Nantes. 21 décembre 1754. - Nouvelles armoires pour les archives, projet de classement et d'inventaire. - Acquisition de plusieurs ouvrages manuscrits de l'abbé Travers. (Ils ne sont pas nommés.) - Brevet de maître d'armes délivré au sieur Moreau. - Arrêt du Conseil autorisant l'exécution du plan de la ville dressé par le sieur De Vigny. 17 mai 1755. - Lettre du comte de Saint-Florentin, par laquelle la préséance est donnée à M. Drouin, échevin négociant, sur M. Lelasseur, échevin conseiller au présidial. - Répartition de 472 jetons, pour l'année 1755 ; le maire en reçut 92 ; les échevins, le procureur-syndic et le greffier chacun 46 ; les deux de surplus furent tirés au sort. 9 août. - Démolition des deux tours de la porte Poissonnière, et du mur de ville depuis cette porte jusque vis-à-vis l'Échelle du Palais du Bouffay. 13 septembre 1755. - Lettres de provisions de clerc du Roi au grenier à sel de la Fosse, accordées au sieur Trochon. - Don de 40,000 livres fait par le Roi à la ville, pour le nettoyage de la Loire.


BB. 95. (Registre.) - Grand in-folio, 150 fos, papier.
1755-1757. - Registre des délibérations, commencé le 25 octobre 1755, fini le 10 décembre 1757. - Lettres de maintenue de noblesse, pour M. Luc-Nicolas O'Schiell. - Réception du sieur Couillaud de la Rive, comme ajusteur à la Monnaie. 21 février 1756. - Lettres de maintenue de noblesse pour les divers membres de la famille Walsh de Serrant. - Provisions de l'office d'interprète-courtier, accordées au sieur Odiette. - Suppression de la Chapelle de la commanderie de Sainte-Catherine, - Nomination et installation de MM. Joubert du Collet et Bridon, comme échevins. 2 août 1756. - Ordonnance qui déboute les maîtres tanneurs de l'exemption de fournir leurs chevaux pour le service des troupes. - Bourse de jetons présentée à l'intendant de Bretagne. - Lettres patentes autorisait l'acquisition, par la ville, de maisons appartenant à l'Hôtel-Dieu. - Lettres patentes par lesquelles le Roi accorde aux juges-consuls, 5,000 livres par an sur les octrois. 22 janvier 1757. - Lettres patentes des privilèges accordés aux maîtres chirurgiens du royaume. - Nomination du sieur Nicolas Cornet, comme huissier à la Monnaie. - Procès-verbal de l'élection de M. Bernier de la Richardière, comme député des négociants de la ville au conseil royal du commerce, à Paris ; liste des négociants. 20 avril 1757 . - Acquisitions de plusieurs maisons, destinées à être démolies, pour la construction du quai Brancas. - Traité passé entre la ville et le commandeur de Sainte-Catherine, pour le même objet.


BB. 96. (Registre.) - Grand in-folio, 150 fos papier.
1757-1760. - Registre des délibérations, commencé le 10 décembre 1757, fini le 28 juin 1760. - Acte de vente et subrogation, par les sieurs Le Clerc, des droits, privilèges et exercice de la verrerie royale de Nantes, aux sieurs Wouters, Boutevillain et Leger. Juin 1758. - Réception de M. de Navière, avocat, dans la charge de parcheminier de l'Université de Nantes. 15 juillet 1758. - Arrêt du Conseil confirmant la vente faite par l'État à lit ville, de tous les terrains qui se sont formés ou se formeront par attérissements dans la Loire, au-dessus ou au-dessous des ponts de Nantes. 21 mars 1758. (Séance du 5 août, même année.) - Ordonnance de paiement d'une somme de 1,000 livres au sieur Lattré, pour un tiers du prix de la gravure du plan de la ville dessiné par F. Cacault. - Commission de bedeau de l'Université, pour Pierre Piquet. - Réponse de la communauté, à la requête des habitants de Grande et Petite-Biesse, qui protestent contre les travaux d'exhaussement faits dans leur quartier. 30 juin 1759. - Reconnaissance de noblesse pour André-Jacques et Thomas Gilagh, frères, Irlandais. - Acquisitions de maisons, boutiques et terrains, près la porte de Saint-Pierre, pour l'achèvement de la promenade. - Arrêt du Conseil, autorisant une souscription de 130 actions de 300 livres pour terminer le pont d'Aiguillon.


BB. 97. (Registre.) - In-folio, 200 fos, papier.
1760-1765. - Registre des délibérations de la ville de Nantes, du 5 juillet 1760 au 3 septembre 1763. - Maintenue de noblesse pour Messieurs Prudhomme. - Autorisation accordée au sieur Bainville et Cie, directeur d'une manufacture d'indiennes on toiles peintes, de faire un réservoir. - Achats de maisons et terrains pour la confection de la promenade du Cours des États. - Réunion au corps de ville de la charge de procureur-syndic, achetée 28,000 livres aux héritiers du sieur Giraud, dernier titulaire. 12 décembre 1761. - Arrêt de la cour du parlement de Bretagne, rendu contre les Jésuites. 23 décembre 1761 ; (pp. 93 à 98.) - Mémoire, concernant le professeur d'hydrographie et de mathématiques, adressé au Parlement ; historique. 20 mars 1762. La conclusion est : qu'il " est à désirer que la chaire d'hydrographie et de mathématiques de Nantes, ne puisse être remplie que par un sujet examiné et choisi par l'Académie Royale des Sciences. - Élection, nomination et installation de la mairie Joubert du Collet. - Arrêt du Parlement qui règle les honoraires des professeurs des collèges de Rennes, Vannes et Quimper, du 23 juin 1762 (séance du 3 juillet). Le principal de Rennes a 2,000 liv., outre le logement, plus 400 liv. pour menues dépenses ; les sous-principaux et professeurs de théologie, philosophie et rhétorique, 1,200 liv. ; le régent d'humanité, 1,000 liv. ; les autres régents, 900 liv. ; les principaux des collèges de Vannes et Quimper, 1,800 liv., outre le logement et 400 liv. ; les sous-principaux et autres professeurs, 1,100 liv. ; les régents, 900 liv. - Délibération pour affermer dans l'hôtel de Briord, une salle destinée à l'école de dessin. - Procès-verbal d'alignement pour former un port de l'Hermitage à la Piperie. - Désignation des places et carrefours, où la paix avec l'Angleterre a été publiée à Nantes, le 3 juillet 1763.


BB. 98. (Registre.) - In-folio, 150 fos, papier.
1763-1765. - Registre des délibérations de la ville et communauté de Nantes, commencé le 10 septembre 1763, fini le 18 mai 1765. - Délibération, portant que la somme de 1,200 liv. allouée à l'exécuteur des hautes œuvres, sera augmentée de 300 liv. pour lui tenir lieu des droits de havage qu'il percevait. - Concession au sr Martel, de bancs de sables, situés en Loire, vis-à-vis sa terre du Pé. 23 novembre 1763. - Ordonnance du duc d'Aiguillon, contre ceux qui détruisent les travaux faits pour faciliter la navigation de la Loire. - Acquisition de l'emplacement du tribunal des Regaires, pour l'ouverture de la rue de l'Évêché. - Autorisation d'emprunter 300,000 livres pour le paiement des dettes de la ville et de diverses réparations. 28 janvier 1764. - Concession d'attérissements en Loire faite à MM. de Trevelec et de la Pommeraye de Kerambart. 14 avril 1764. - Concession d'attérissements, à M. de la Tullaye. États tenus dans la ville de Nantes, délibérations à ce sujet. - Dépenses pour le voyage du vœu à Saint-Sébastien. - Réception du sieur Guilbaud, comme monnayeur à la monnaie de Nantes. - Dépôt aux archives des règlements de la Chambre de lecture. En 1760, une première Chambre, ou société de lecture, fut établie à la Fosse de Nantes, par les négociants. Le succès obtenu par cette association, en fit créer une seconde " pour les magistrats et autres citoyens distingués occupés de jurisprudence, " 13 avril 1765. Les règlements en furent déposés aux archives, mais ne s'y trouvent plus. - Invitation faite au Bureau, d'assister au jeu royal du papegault.


BB. 99. (Registre.) - In-folio, 150 fos, papier.
1765-1767. - Registre des délibérations de la ville et communauté de Nantes, commencé le 23 mai 1765, fini le 25 juillet 1767. - Liste des souscripteurs, à la somme, de 23,000 livres, pour l'achèvement du pont d'Aiguillon. - Lettre de M. l'intendant, pour les mesures à employer afin d'assurer l'exportation des blés. - Ordres de paiement, pour l'imprimeur, 264 liv., 16 sols, suivant mémoire qui n'est pas détaillé ; pour la duchesse de Lauraguais, 1 687 livres 5 sous par an, maisons supprimées sur le pont de la Poissonnerie et la Motte Saint-Pierre, en vue des embellissements de la ville, 9 novembre 1765 ; pour le droit annuel des offices municipaux, 672 livres ; les droits honorifiques, 600 livres ; le prédicateur de l'Avent, à la cathédrale, 100 livres, etc. - Délibération pour allumer des feux sur les places publiques, vu la rigueur du froid ; le Bureau demande l'usage des aliments gras, pendant le carême, l'évêque refuse. 11 et 25 janvier, 8 février 1766. - L'administration prête à un père de la Merci, tout ce qu'elle peut mettre à sa disposition, pour une procession qu'il doit faire, avec les captifs qu'il a rachetés, et à laquelle elle promet d'assister. - Élection, nomination et installation de la mairie de M. François Libault. 9 juin 1766. - Arrêt du conseil d'État approuvant les nouveaux projets d'embellissement de la ville, entrepris par M. Graslin. - Arrêt du Parlement, approuvant le règlement pour la faculté des Arts de l'Université. 16 août 1766. - Délibération pour emprunter 120,000 livres destinées au rétablissement de la route et banlieue de Rennes. 27 juin 1767.


BB. 100. (Registre.) - In-folio, 150 fos, papier.
1767-1769. - Registre des délibérations de la ville et communauté de Nantes, commencé le 25 juillet 1767, fini le 17 juin 1769. - Bourse de jetons, offerte à M. l'intendant . - Provisions de l'office de gouverneur de Savenay, données au sieur Vanberchem. - Suppression de l'office de procureur du Roi syndic et réunion de cette charge à la communauté. 31 décembre 1767. - Arrêt du Conseil, autorisant un emprunt de 120,000 livres pour les frais destinés à l'ouverture de la banlieue de Rennes. - Lettres des grands vicaires portant permission de battre le blé dans les églises, " attendu la nécessité pressante, et ce jusqu'à la fin du mois, excepté les dimanches. " 24 septembre 1768. - Procès-verbal du tirage de 50,000 livres à rembourser sur 150,000 livres qui restent de l'emprunt de 300,000 livres. - Lettres patentes, portant différentes exemptions et privilèges pour les administrateurs du Sanitat, pendant leur exercice ; exemption de guet, garde et patrouille, logements de gens de guerre et casernement et de toutes autres charges publiques ; exemption de tutelle et curatelle. (4 février 1769.) - Élection, nomination et installation de M. Guérin de Beaumont, comme procureur du Roi syndic. - Provisions de hérault d'armes pour Pierre Pavret, et d'archers-gardes de la connétablie et maréchaussée de France, pour J.-F. de Coene, Zacharie du Porteau du Plessis, R.-J. Granry, J.-T. Yvon, J. Guillet. 23 février 1769. - Noms des dames quêteuses du linge pour l'hôpital : Saint-Nicolas en ville, Mme Denis le Jeune ; entrée de la Fosse, Mme Kasner ; bas de la Fosse, Mme Tollenare la jeune ; Chantenay. Mme Tessier ; Sainte-Croix en ville, Mme Pichelin ; lle Feydeau et la Saulzaye, Mme Lincoln ; quartiers de l'Hôpital, Belle-Croix et Biesse, Mme du Porteau du Plessis la jeune ; Saint-Denis. Mme Raimbault ; Saint-Laurent et Saint-Jean, Mme de la Barre ; Sainte-Radégonde, Mme de Chardonnet ; Saint-Vincent, Mme de la Tocnaye ; Saint-Saturnin, Mme Maussion la jeune ; Saint-Léonard, Mme Voualin ; Saint-Similien Mme Massion ; Saint-Clément, Mme Durocher la jeune ; Notre-Dame, Mme Fresneau de la Couronnerie ; Vertais et Dos-d'Ane, Mme Morel. 11 mars 1769. - Achat de six chevaux, pour le service de la ville, au prix de 1,035 livres, 8 sols. 9 juin 1769. - Délibération, pour emprunter 200,400 livres pour la reconstruction de la Bourse. - Souscription par le commerce de Nantes, de la somme précédente.


BB. 101. (Registre.) - In-folio, 149 fos, papier.
1769-1771. - Registre des délibérations de la ville et communauté de Nantes, commencé le 17 juin 1769 et fini le 6 avril 1771. - Déclarations du Roi, concernant les débats des comptables, et le règlement de la comptabilité. - Lettres de consul de Suède, délivrées au sieur Pierre Babat, négociant à Nantes. 14 octobre 1769. - Mémoire envoyé à l'intendant au sujet des contestations des juges-consuls, pour la reconstruction de la Bourse. - Élection, nomination et installation de la mairie de M. Philippe-Vincent Roger. 23 mai 1770. - Lettres de nomination de M. Libault, comme colonel à la suite du bataillon de la milice bourgeoise. - Adjudication de la démolition de la tour du papegault à M. d'Aux. - Adjudications de divers attérissements formés en Loire, au-dessus des ponts, faites à Gabriel Esseul, pour 123 livres, et d'autres attérissements à divers particuliers ; 29 septembre 1770. - Ordonnances aux pilotes lamaneurs, pour ne laisser entrer en Loire que des navires non suspects d'avoir la peste à bord. - Brevet du due de Penthièvre pour l'établissement d'une salle de spectacle à Nantes. " S. A. S., voullant traitter favorablement les négociants et amateurs de Nantes, elle leur a permis de faire lever une troupe de comédiens qui représenteront dans ladite ville, des tragédies, comédies françaises et italiennes, opéras, opéras-comiques et bouffons, etc. " 10 novembre 1770. - Crue de la Loire ; destruction du pont de Pont-Rousseau. - Ordonnances et procédures contre divers navires étrangers, arrivant en Loire. - Élection d'un député pour le Bureau du commerce ; listes des candidats et des négociants.


BB. 102. (Registre.) - In-folio, 150 fos, papier.
1771-1772. - Registre des délibérations de la ville et communauté de Nantes, commencé le 13 avril 1771, et fini le 28 novembre 1772. - Nomination du sieur Levesque, comme professeur d'hydrographie du port de Nantes. 11 mai 1771. - Bornage de la prairie de M. du Goujon. 3 août 1771. - Exemption de logement de gens de guerre pour le sieur Froust, secrétaire-greffier du point d'honneur, en la sénéchaussée des Régaires. 21 septembre 1771. Adjudication de la fourniture des chandelles et entretien des reverbères, pour 58 liv. 15 sols le cent pesant. 28 septembre 1771. - Délibérations pour l'achat des terrains destinés à former des cimetières. 4 janvier 1772. - Mémoire pour l'établissement d'un péage à Pont-Rousseau. - Lettres de secrétaires-honoraires du Roi, accordées aux sieurs Rozée, Périssel, Grou et Michel Portier. - Ordonnance du marquis de Brancas, concernant la milice bourgeoise. - Autorisation accordée par le Roi à la ville, pour emprunter 300,000 livres. - Vente à M. Pepin de Belleisle, d'un terrain, situé près le cours des États, devant l'Oratoire. - Ordonnance concernant les pompes à incendie ; liste des pompiers. - Élection, nomination et installation de la mairie de M. de la Ville. 10 août 1772. - Délibérations pour traiter de la réunion des archives de la ville dans une seule chambre. " Les archives de la commune sont dans la plus grande confusion, tous les titres et, les papiers sont déposés, sans ordre ni arrangement, dans plusieurs armoires dispersées dans tous les appartements et dans presque toutes les chambres de l'Hôtel-de-Ville. " 3 octobre 1772.


BB. 103. (Registre.) - In-folio, 150 fos, papier.
1772-1775. - Registre des délibérations de la ville et communauté de Nantes, commencé le 5 décembre 1772 et fini le 24 mars 1775. - Délibération portant nomination de trois employés et de deux sur-numéraires dans la régie des octrois. - Uniforme des capitaines de pompes. " Un habit uniforme et distinctif de couleur gris de fer avec parements et collet de velours noir. " 6 mars 1773. - Confirmation de noblesse pour MM. Berthrand de Cœuvres et Moricaud de la Haye. - Concessions faites par le Roi, à la comtesse du Barry, de maisons, échoppes et terrains divers ; délibérations à ce sujet . - Délibération sur la réception à faire au duc de Fitz-james, commandant de la province, pour sa première entrée à Nantes. 30 octobre 1773. - Ordonnance de 300 fr. pour le portrait du maire . - Démolition de maisons situées rue Saint-Saturnin et rue de la Saulzaye. - Mort de Louis XV ; 10 mai 1774 ; service à cette occasion, le 20 du même mois ; lettre de Louis XVI, adressée " à nos chers et bien amez les officiers municipaux de Nantes, " pour leur annoncer la mort de son aïeul et son accession à la couronne. Versailles, 10 mai 1774 ; distribution d'aumônes ; séances des 14, 19 mai et 4 juin. - Arrêt du Conseil qui autorise la communauté de ville à rembourser les rentes foncières au denier 20.


BB. 104. (Registre.) - In-folio, 148 fos, papier.
1775-1776. - Registre des délibérations de la ville et communauté de Nantes, commencé le 24 mars 1775 et fini le 21 décembre 1776. - Le Bureau assiste aux funérailles de Mgr de la Muzanchère, évêque de Nantes. 7 avril 1775. - Augmentation du traitement des employés de la régie ; liste de ces employés. - Délibération pour renouveller les chevaux d'attelage de la ville. - Lettre du Roi au sujet de son sacre et de son couronnement. 27 juin 1775 ; Te Deum chanté en cette circonstance, à la Cathédrale, le 25 juin. - Protestation des officiers du présidial contre la communauté. à l'occasion de la place occupée par celle-ci pendant le Te Deum : réponses ; répliques ; lettres de l'intendant. - Délibération concernant des travaux à exécuter dans les rivières d'Erde et de Loire, ainsi que dans les marais de Donges et Montoir. - Ordonnance de 360 livres pour les tambours de la milice bourgeoise. - Adjudication de la répurgation des rues et places, pour 1,000 livres par an ; conditions et règlement. 25 juin 1776. - Élection, nomination et installation de M. Gellée de Prémion, maire pour la seconde fois. 1er mai et ler juillet 1776. - Ordonnance de 72 livres, au sieur Hénon, peintre, pour travaux faits par lui au manuscrit du Livre Doré. - Ordonnances du Roi concernant le corps royal de l'artillerie. - Commission de canonnier d'État, accordée au sieur Jean Favas. - Délibération concernant le rétablissement de l'école de dessin. 23 novembre 1776. - Adjudication de la ferme des moulins de Barbin, pour la somme de 600 livres par an.


BB. 105. (Registre.) - In-folio, 150 fos, papier.
1776-1778. - Registre des délibérations de la commune et communauté de Nantes, commencé le 28 décembre 1776 et fini le 18 avril 1778. - Délibération en vertu de laquelle un des " fantômes servant à démontrer les accouchements " est accordé au sieur Godebert, chirurgien. 25 janvier 1777. - Arrêt du Conseil concernant la conservation des ponts de Nantes. 15 février 1777. - Délibération au sujet de la construction d'une nouvelle salle de spectacle et acceptation du projet du sieur Gourville. (Ce projet ne fut pas exécuté.) - Ordonnance de paiement à la comtesse du Barry, d'une somme de 1,709 livres 8 sols 4 deniers pour les maisons et boutiques (dont le Roi lui a fait cadeau) dans la ville de Nantes. - Vente, par la communauté, au profit du sieur Dorion, d'un attérissement joignant l'Ile Dorion. - Lettre de M. Amelot, qui informe le Bureau que le Roi à décidé en faveur des avocats, la question de préséance au corps municipal, agitée entre ceux-ci et les négociants ; démission de M. Angebault, échevin. - Répartition des jetons de la mairie, pour les années 1776 et 1777. 43 septembre 1777. - Délibération, longuement motivée, contraire au rétablissement des retraites spirituelles dans la ville. 27 décembre 1777. - Maintenue de noblesse en faveur de M. Jean-Joseph-Louis Graslin.


BB. 106. (Registre.) - In-folio, 200 fos papier.
1778-1781. - Registre des délibérations de la ville et communauté de Nantes, commencé le 22 avril 1778, fini le 7 avril 1781. - Très humbles représentations au Roi, à l'effet d'obtenir la révocation de son ordre qui maintient sur l'ancienne liste, le procureur du roi syndic. - Exemption de logement de gens de guerre, pour le sieur Cambronne, garde-magasin des poudres et salpêtres. 30 mai 1778. - Règlement pour le service des pompes à incendies ; état général des pompes et ustensiles déposés dans les divers quartiers. 4 juillet et 14 novembre 1778. - Arrèt du Conseil autorisant la suppression d'une rue dans le quartier de la Saulzaye. 13 mars 1779. Elle n'est désignée que par le nom de petite rite on ruelle transversalle. - Testament de M. Grou, négociant, contenant un legs de 200,000 livres pour les hôpitaux de Nantes. 10 avril 1779. - Décret de suppression, et d'union à l'hôpital, du bénéfice des Trois Pendus. 10 avril 1719. On n'a aucune donnée sérieuse sur l'origine du nom singulier de ce bénéfice, valant alors 442 livres et chargé d'une messe par mois. - Nomination du sieur Greslier, pour travailler aux archives de la ville, à raison de 50 francs par mois. - Observations présentées à M. l'intendant, par la communauté, contre le sieur Le Sieur, qui demande le privilège exclusif des bateaux des lavandières. - Démission du sieur Ceineray, architecte-voyer, nomination du sieur Crucy. - Délibération approbative des projets d'embellissements de M. Graslin. 23 septembre 1780. Mémoire de sept pages signé Graslin, portant quelques légères modifications, approuvées par l'administration, au plan déjà en cours d'exécution du superbe quartier qui porte aujourd'hui ce nom. - Attérissements concédés au sieur Videment et à l'Hôtel-Dieu.


BB. 107. (Registre.) - In-folio, 200 fos, papier.

1781-1783. - Registre des délibérations de la ville et communauté de Nantes, commencé le 7 avril 1781, fini le 15 février 1783. - Arrêt du Conseil, concernant le privilège des fiacres, concédé à la communauté de ville, à Versailles, le 15 février 1781. Les concessionnaires de l'entreprise des fiacres ne remplissant pas leur mandat, le Roi en accorde l'exploitation à la Ville pour 9 années. - Délibération sur la construction d'une nouvelle salle de spectacle. 23 juin 1781. Cette délibération concluait à l'émission de 250 billets de 120 livres de rente, ait prix de 2,000 livres chacun, ce qui n'eut pas de suite. - Nomination du sr de St-Christau, comme receveur des octrois de la ville. 28 juillet 1781. - Nomination de M. Bonamy aux fonctions de médecin de l'hôpital général du Sanitat. - Lettres patentes accordées à l'Université de Nantes, confirmant " les privilèges, franchises, exemptions de tous fouages, tailles, guet, garde, logement de gens de guerre, impositions pour les fourrages et casernements, tutelles, curatelles et autres charges publiques et personnelles, telles qu'en jouissent les Universités de Paris, Angers et autres. Versailles, mars 1779 ". 15 décembre 1781. - Délibération pour demander à l'évêque l'usage de la viande pendant trois jours de chaque semaine de carême. - Lettres patentes en faveur des supérieure et assistantes des écoles charitables de St-Charles. Ces lettres, en date, à Versailles, de février 1782, autorisent l'existence de cet établissement (situé alors où se trouve maintenant le Grand Séminaire), dans lequel " plus de 400 jeunes filles apprennent annuellement à lire, écrire et travailler, et reconnaissent que cette maison n'a pas seulement pour objet l'instruction publique et gratuite de la jeunesse, mais encore le soulagement des pauvres et des malades. " - Lettres patentes, accordées par le Roi, au sr Jourdain, maître des bains publics à Nantes. - Délibérations relatives aux projets du quartier créé par M. Graslin. - Élection, nomination et installation de la mairie de M. Berrouette. - Adjudication, au sieur de Martel, d'un terrain situé sur le cours des États. 18 mai 1782. - Délibération concernant la construction d'un nouveau marché au poisson, du 4 janvier 1783. Cette halle fut établie, où se trouve actuellement la Poissonnerie.


BB. 108. (Registre.) - In-folio, 200 fos, papier.
1783-1784. - Registre des délibérations, commencé le 15 février 1783 et fini le 21 août 1784 - Adjudication de la ferme des moulins de Barbin, pour 6,400 livres par an, à Étienne Diard, farinier. - Délibération sur les canaux à exécuter en Bretagne pour faciliter la navigation. 10 mai 1783. - Délibération à la suite de laquelle il est décidé que les échevins signeront désormais, avec le maire, les procès-verbaux des séances. - Projet de navigation de Nantes à la Villaine, par l'Erde et le Don. - Délibérations pour la construction d'une salle de spectacle, sur le terrain du nouveau quartier élevé par M. Graslin. 2 août 1783. - Réception de Me Marc-Louis Ménard de Rochecave, comme greffier en chef de la ville. 11 octobre 1783. - Construction des quais et calles du quartier de Chezine. - Publication de la paix entre la France et l'Angleterre. 3 novembre 1783 ; lettre du Roi au duc de Penthièvre, et de ce dernier aux maire et échevins, ordonnant un Te Deum, des feux de joie et des salves d'artillerie. - Mémoire de la communauté, contre le sieur Lemasne de Chermont, afin de l'empêcher d'établir une poudrière dans le voisinage de la ville. - Procès-verbal du baptême d'un fils de M. Michel, échevin, nommé par la mairie, au nom de la communauté, Donatien-Pierre-Nantes. 8 avril 1784. - Prorogation d'octroi pour les ouvrages en cours d'exécution au port de Paimbœuf. 22 mai 1784. - Acquisitions de maisons et emprunts divers, pour l'exécution du quartier Graslin.


BB. 109. (Registre). - In-folio, 200 fos, papier
1784-1785. - Registre des délibérations, commencé le 21 août 1784, fini le 17 décembre 1785. - Acquisition, par la communauté, au prix de 200,000 livres, de l'usufruit de toutes les maisons, boutiques, etc...... dont la comtesse du Barry avait la jouissance, par don de Louis XV, du 23 décembre 1769. - Délibérations et emprunts divers, pour la construction de la salle de spectacle, suivant les projets et devis présentés par M. Graslin. Elle était élevée sur la place qui porte son nom et fut brûlée le 24 août 1796. Septembre et octobre 1784. - La communauté de ville déclare de ville déclare qu'elle n'a pas mission de recevoir la démission des officiers de la milice bourgeoise. - Lettres patentes, portant autorisation d'établir une verrerie à Gouëron. - Tarif pour les sommes prélevées par le Roi sur les octrois municipaux des villes de Bretagne. Nantes, 21,000 livres ; Guérande, 500 livres ; le Croisic, 100 livres ; Ancenis, 300 livres ; la Rochebernard, 800 livres ; Châteaubriant, 1,000 livres ; Vannes, 2,500 livres ; Brest, 2,400 livres ; St-Malo, 5 000 livres. 1er février 1785. - Délibérations pour extraire deux carcasses de navires coulés, qui obstruent la rade de Paimbœuf ; lettres au Ministre ; réponses. 9 avril 1785. - Ordonnance de 1,200 livres, pour les jetons de la mairie. - Ordonnance de 36 livres 18 sols au profit de François Denis, employé à ramasser les verres cassés dans les rues et sur les places publiques. - Délibérations au sujet des attérissements en Loire, pour obtenir la réalisation de concessions faites, notamment à M. d'Aux.


BB. 110. (Registre). - In-folio, 200 fos, papier.
1785-1787. - Registre des délibérations, commencé le 17 décembre 1785, fini le 3 février 1787. - Observations de la communauté sur plusieurs erreurs commises dans les lettres patentes des 5 avril et 29 octobre 1785, pour la prorogation et l'augmentation des octrois. - Bourse de 100 jetons " d'argent pareils à ceux de la mairie actuelle, " offerte au sieur Berthelin, directeur des travaux pour l'extraction des navires coulés à Paimbœuf. 17 décembre 1785. - Délibération, pour armer les archers de ville de sabres au lieu d'épées ; pour renouveler leur habillement. 8 avril 1786. - Élection, nomination et installation de la mairie de M. Guérin de Beaumont. 3 et 11 juillet 1786. - Délibérations, pour l'acquisition des terrains appartenant aux capucins ; difficultés ; conditions de la vente ; emprunts, pour les travaux de M. Graslin, pour la construction de la salle de spectacle, etc… - Bourse de jetons présentée à l'intendant de Bretagne. 12 août 1786 . - Élection et nomination de M. Giraud du Plessis, comme procureur-du-roi-syndic. 4 septembre et 16 novembre 1786. - Délibération concernant la construction d'une halle couverte. 16 septembre 1786 . - Traité passé entre la communauté de ville et les Cordeliers pour la formation de la place du Palais de la Chambre des Comptes. 16 septembre 1786. - Délibération relative à l'établissement d'une école royale de marine dans le collège de l'Oratoire. - Contestation avec M. Graslin, au sujet de l'empiètement commis par lui sur le terrain de la ville, dans la construction qu'il fait d'un hôtel garni. 27 janvier 1787. (C'est la maison située entre les rues Voltaire et Racine, dans laquelle est installé l'Hôtel-de-France.)


BB. 111. (Registre.) - In-folio, 391 fos, papier.
1787-1788. - Registre des délibérations de la ville et communauté de Nantes, commencé le 17 février 1787, fini le 15 novembre 1788. - Traité d'acquisition conclu entre la ville et les P.P. Capucins de la Fosse, pour parti de leur enclos, destiné à être revendu par adjudication, pour les nouvelles maisons du quartier Graslin. 17 février 1787. - Opposition de la communauté à la nomination faite par le Roi, de M. Ballays, comme maire ; démission de celui-ci. 23, 25, 26 février, 2, 3 et 8 mars 1787. - Élection, nomination et installation de la mairie de M. Richard de la Pervenchère. 16 mars et 19 avril 1787. - État complet et détaillé des domaines acquis par la ville de la comtesse du Barry. 10 juillet 1787. Cet état comprend 52 numéros affermés un total de 20,224 livres ; le bail le plus élevé est de 780 livres ; le plus bas est de 36 livres. - Noms imposés aux rues du nouveau quartier Graslin. 20 novembre 1787. A l'exception des rues Suffren, Corneille et Molière, toutes les autres dénominations ont été remplacées. - Observations des officiers municipaux sur l'établissement d'une compagnie du guet dans la ville. - Provisions d'huissier collecteur des finances, en la Chambre des Comptes, accordées au sieur Pierre-Étienne Barbier. - Protestation de la communauté, contre l'enlèvement de douze députés de la noblesse de Bretagne, et l'établissement des grands baillages. 26 juillet 1788. - Délibérations concernant la représentation du tiers-état, en vue de la réunion des États-Généraux. - 4 novembre 1788. - Brevets d'officiers de milice bourgeoise.


BB. 112. (Registre.) - In folio, 200 fos ; (146 remplis.)
1788-1790. - Registre des délibérations de la ville et communauté de Nantes, commencé le 18 novembre 1788, fini le 8 février 1790. - Délibération sur de nouvelles demandes à remettre aux députés de la ville, aux États de Bretagne. - Ferme de la salle de spectacle consentie pour neuf années, moyennant 20,000 livres par an. 3 janvier 1789. - Les députés du tiers, aux États de Bretagne, sont renvoyés dans leurs villes afin de recevoir de nouveaux pouvoirs. - Nomination de quatre nouveaux députés. Giraud du Plessis, 636 suffrages ; Cottin, 668 ; Jarry, 638 ; Guinebaud, 616. 1er février 1789. Procès-verbal de l'élection des députés de la commune aux États-Généraux. - Délibérations au sujet des élections des officiers municipaux. - Cession d'attérissements à M. de Martel. - Manufacture royale d'acier et outils aratoires, établie à Bel-Air. 21 juillet 1789. - Procès-verbal de l'élection d'un maire. 6 échevins, et 48 membres pour la formation d'un comité. 18 août 1789. - Serment des notables adjoints pour l'instruction des procès criminels. - Règlement pour l'élection des officiers municipaux, conformément au décret de l'Assemblée nationale. - Règlement pour le service des pompes et le corps des pompiers. Procès-verbaux de l'élection du maire, des officiers municipaux, et de leur installation. Sur 1,510 suffrages, M. Daniel de Kervogan en obtint 1,500, et l'administration fut solennellement installée sur la place de la Liberté (aujourd'hui place Louis XVI), en présence d'une foule immense.


BB. 113. (Liasse.) - 3 pièces parchemin ; 1 pièce papier.
1524-1525. - LETTRES PATENTES du roi François Ier, donnant commission au comte de Laval, son lieutenant général en Bretagne, à Jean Briçonnet, vice-chancelier, au sire du Fresne, président du parlement de Paris et de Bretagne, ainsi qu'à plusieurs autres personnages, de se transporter en tels lieux et villes qu'ils aviseront, " rassembler les prélats, princes, barons, nobles, vassaux, subgectz d'iceluy duché, nos officiers tant de justice, finances et aultres, les députés et délégués des bonnes villes et cités dudit pays, pour leur faire entendre que par le trespas nagueres intervenu de notre feue compaigne la Royne, nous sommes, comme dit est, demourez usufructuaire de notre dit duché de Bretaigne, et notre dit daulphin, propriétaire seul et universel héritier de sa dite feue mère, et à ceste cause prendre et recevoir desdits prélats, princes et délégués des dites villes, tant en notre nom que comme père et légitime administrateur de notre dit filz, le serment de fidélité, et bailler les souffrances de nous faire lesdites foy et hommaiges jucques a ce que nous y soyons en personne..... " Avignon, le 28 septembre 1524.
A cette pièce est joint l'acte du serment, prêté à Rennes, le 26 novembre 1524, pour les habitants de Nantes, par leur procureur " Jehan Spadine, sieur des Houssaux, de bien et loyaument servir le Roy es dites qualitez, sans aucunement y contrevenir ; et, partant, ont estez confermez et continuez en leurs droictz, franchises et libertez acoustumés. " - Ordre de miseur de payer à Bretagne, " roy d'armes de ce pays et duché, le nombre et somme de deux escus d'or sol, pour sa largesse d'avoir apporté les lettres du Roy, notre sire, expédiées à Avignon, " en date du 19 novembre 1524, avec reçu du même jour. - Semblable ordonnance de dix-huit écus sols, en faveur de Jean Spadine, procureur des bourgeois, et Laurent Bernard, pour avoir été à Rennes prêter le serment de fidélité au Roi. 10 janvier 1524 (1525 N. S.), et reçu du 20 même mois.
Élections et nominations des Maires, Échevins, Procureurs-Syndics.


BB. 114. (Liasse.) - 1 cahier de 26 fos, 2 de 4 fos, et une pièce parchemin ; 9 pièces papier ; 3 sceaux.
1564-1585. - Procès-verbal de l'élection du premier maire de Nantes, Me Geoffroy Drouet, sr de Langle, et de dix échevins, ainsi que des oppositions formées par M. de Sanzay, gouverneur de Nantes, et plusieurs autres officiers ; 28, 29, 30 novembre, ler décembre 1564. - En tête de ce curieux document se trouvent les édits de François II, 1559, Charles IX avril et octobre 1564, en vertu desquels avait été érigée la communauté de Nantes, à l'instar de celle d'Angers.
Anoblissement, par le duc François ler, d'Olivier Rocas, et de sa maison, située au bourg de Nozay, 12 octobre 1446. Vérification de l'acte précédent par la chambre des comptes, 9 février 1446. Arrêt du Conseil du Roi, qui maintient un petit fils de Maire de Nantes, fils d'échevin, dans la qualité de noble, 25 mai 1640, Yves Rocas, descendant d'Olivier, et grand père de Vital Rocas, dont il s'agit, fut second maire de Nantes, en 1565 et 1566.
Jacques Guignon, sieur de la Grignonnais. - Procès-verbal de son élection, et de cinq échevins, le 28 décembre 1574. A cette pièce est apposé sur timbre sec, le sceau les maire et échevins de Nantes. - Procès-verbal du serment prêté en qualité de maire, par le même, le 30 décembre 1574. Cette pièce porte un sceau plus petit que le précédent. - Intimation aux sieurs François Symon et A. Le Garec, élus échevins, de venir prêter serment. 8 janvier 1574. - Arrêt du parlement qui enjoint à M. J. Grignon, conseiller en ladite cour, d'apporter l'acte de son élection, comme maire, et lui défend d'en exercer les fonctions. 12 janvier 1574. - Requête adressée au Roi, par les habitants de Nantes, contre les prétentions du parlement, au sujet de l'élection de M. J. Grignon. - Lettres patentes de Charles IX, autorisant les habitants de Nantes, à élire, comme maire et échevins, les officiers royaux, et approuvant l'élection du sieur Grignon. Vincennes, 15 avril 1574.
Bonaventure de Compludo. - Accord entre le maire et le lieutenant civil et criminel de Nantes, au sujet de l'exercice de la police. Le premier est mis en " réelle possession de la juridiction lui attribuée par le Roy, pour le faict de la police. " 11 mai 1582.
J. de Marques, sieur de la Branchoire. - " C'est la liste et nomination de ceux qui sont nommez pour estre l'un d'eux eéluz à l'estat de Maire, pour l'année 1585. " 27 décembre 1584. La liste contient sept noms. - " Liste pour procéder à l'élection d'ung eschevin, en lieu et place de M. de Coussy, qui a sorty de charge dès le mois de juing 1585 " .


BB. 115 (Liasse.) - 1 cahier de 10 fos, 1 de 8 et 39 pièces papier ; 9 sceaux ou cachets.
1607-1648 - C. de Cornulier, sieur de la Touche. - Copies des lettres écrites par les habitants de Nantes, aux ducs (le Vendême, de Gesvres et de Montbazon, pour les informer qu'il vient d'être procédé à la formation de la liste de ceux parmi lesquels, le Roi aura à choisir les nouveaux maire et échevins (sans date, mais doit se rapporter aux élections du ler mai 1606 ou 1607). Autres copies de lettres au Roi, à MM. de Montbazon et de Gesvres, au sujet des élections et de la continuation comme maire de M. de la Touche-Cornulier. 7 mai 1607.
M. Loriot, sieur de la Noc. - Lettres à MM. de Montbazon et de Gesvres, pour leur adresser la liste des candidats élus, parmi lesquels le Roi nommera un maire, deux échevins et plusieurs officiers de la milice bourgeoise, 12 mai 1608.
R. Charette, sr de la Bretonnière. - Lettre de César de Vendôme, informant les habitants que le Roi a choisi pour maire le sieur Charette, et nommé deux échevins. Fontainebleau, le 27 juin 1609. Signé : César de Vandosme. Cachet à ses armes.
Blanchard, sieur de Lessongère. - Lettres d'envoi au Roi, à la Reine, à M. de Vendôme et à M. de Montbazon, de la liste des candidats soumis au choix de Sa Majesté, pour un maire et deux échevins. 12 mai 1611. Plus la liste des trois candidats pour la place de maire. - Sept brouillons de lettres adressées aux mêmes sur le même sujet (sans date), qui cependant doivent être classées entre la mort d'Henri IV, en 1610 et la destitution du duc de Vendôme en 1627.
P. Bernard de la Turmelière. - Extraits des procès-verbaux des assemblées générales des 16 et 22 juin 1615, 1er mai, 18 et 30 août 1616 .
R. Ménardeau, sieur du Perray. - Liste pour la nomination des Maire et échevins de l'année 1628.
Poullain, sieur de la Vincendiére. - Deux lettres du Roi, adressées : " A nos chers et bien amez les maire eschevins, et habitants de nostre ville de Nantes, " pour leur annoncer le choix qu'il a fait d'un maire, de deux échevins, d'un procureur-syndic, et de plusieurs officiers de milice. Saint-Germain, le 16 avril 1641. Signé : Louis ; et plus bas, Bouthiller. - Lettre du sieur de Chauvigny, annonçant la lettre du Roi. 17 avril 1641.
Juchault, sieur des Blotereau. - Lettres du Roi aux habitants et au duc de la Meilleraye, sur le même sujet ; cinq sont datées du 2 février 1642, et trois du 23 décembre même année. Plus une du sieur de Chauvigny, du 2 février 1642. Dans une des lettres au duc de la Meilleraye, le Roi s'exprime ainsi : " Mon Cousin : Je vous ay dict les considérations qui m'obligeoient à faire cheoix de la personce du sieur Blotereau, président en ma chambre des comptes de Bretagne, pour entrer en la charge de maire de ma ville de Nantes, pendant cette année, et les raisons que j'ay eues de n'en prendre aucun des trois que les habitans de ladite ville m'avoient nommés. Je vous écris maintenant la présente pour vous adjouster que mon intention est que vous teniés la main à ce que ledit sieur Blotereau soit reçeu et qu'il en exerce paisiblement les fonctions. Et d'autant que je sçay que la police de ladite ville est trop négligée, depuis quelque temps, je commande audit sieur Blotercau de se rendre soigneux de la bien administrer, en quoy s'il a besoin de mon authorité je désire que vous l'en assistiez. Sur ce je prie Dieu qu'il vous ait, mon Cousin, en sa sainte garde. Escrit à Fontainebleau, ce deuxième jour de febvrier 1642. Signé : Louis " .
Yves de Monti. - Trois lettres du Roi du 21 août 1644 ; trois autres de 1645 ; plus une de M. de Loménie Brienne, du 11 août 1645.
De Bourgues de la Jaunais. - Lettres du Roi, annonçant son choix d'un maire et de deux échevins. 25 septembre 1646. Signé : Louis.


BB. 116. (Liasse.) - 55 pièces papier ; 12 cachets.
1661-1690. - Poullain de la Vincendière. - Procès-verbal de la cérémonie de réception et prestation de serment de M. de la Vincendière, suivi de la protestation du Bureau au sujet du débat élevé entre le président du Présidial, et le nouveau maire, auquel le président avait assez insolemment refusé de se lever pour lui permettre de passer à son siège. 12 janvier 1661. Cette pièce originale porte 11 signatures y compris celle du maire.
Lorido du Mesnil. - Lettres du Roi pour la continuation de ce maire et la nomination de deux échevins. Au camp de Charleroy, le 16 juin 1667. Signé : Louis. - Procès-verbal de la cérémonie de continuation de la mairie de M. Lorido. 1er septembre 1667. - Délibération, en vertu de laquelle il est arrêté qu'il sera fait " présant à mondit sieur du Mesnil, maire, d'une espée dessante et convenable à sa quallité de maire, " et qu'à l'avenir pareil présent sera fait aux maires de Nantes, le jour de leur réception. 24 décembre 1667.
J. Charette de Montbert. - Lettres du Roi pour la nomination. 8 juin 1668. Une lettre de M. de Bernis, même date. - Trois lettres du Roi, du 12 août, une du 13 et une autre du 15 septembre 1669, continuation et nomination de deux échevins. - Procès-verbaux des assemblées des 30 avril et 1er mai 1670. Cc dernier porte 27 signatures, parmi lesquelles se trouvent celles de six maires ; trois lettres du Roi pour la continuation de M. de Charette. 15 juin 1670 ; plus une lettre du marquis de Molac, gouverneur, 1er mai 1670.
Libault de la Templerie. - Lettres du Roi. A Tournay, le 5 juin 1671. Nominations du sieur Libault, de deux échevins et de divers officiers de la milice bourgeoise.
César Chevalier, sieur du Bois-Chevalier. - Six lettres du Roi, de mai 1676 et juillet 1678, pour la nomination et la continuation de ce maire, ainsi que la nomination des échevins et d'officiers de la milice. - Extrait du registre des délibérations, séance du mardi 27 septembre 1678, décès d'un ancien échevin, son convoi, condamnation à vingt livres d'amende prononcée contre chacun des quatre huissiers de la mairie qui ne s'étaient pas réunis au corps de ville pour assister à la cérémonie.
Frémon du Bouffay. - Huit lettres de semblable effet, signées par le Roi et Colbert de Croissy, des ler septembre et 31 août 1679, 10 septembre 1680, 20 et 24 septembre 1681, cachet aux armes de Colbert. - Ordonnances des commissaires députés des États de Bretagne, qui allouent 6,000 livres en trois annuités sur les octrois de Nantes. à la veuve de M. Frémon, comme indemnité des dépenses occasionnées à son mari par le séjour qu'il fit à Paris pour la révision des fermes de l'octroi, augmentées de manière à produire en plus, dans l'espace de 6 années, 81,200 livres. 1685. - Lettres de noblesse et d'autorisation de partage noble, accordées par le Roi Louis XV, aux enfants du maire Frémon du Bouffay, en vertu des priviléges de la mairie de Nantes. 18 janvier 1721.
Mesnard du Pavillon. - Quatre lettres signées du Roi et de Colbert, pour la nomination de ce maire, de deux échevins et d'un capitaine de la milice, 22 et 24 juin 1682.
Cassard du Broussay. - Quatre lettres de même effet et même teneur, du 14 juillet 1688.
Noblet du Villo de Lespau. - Trois lettres semblables, du 21 juin 1690.


BB. 117. (Liasse.) - 2 pièces parchemin, 40 pièces papier, plusieurs en très-mauvais état.
1698-1720. - Proust du Port-Lavigne, maire perpétuel. - Quittance du trésorier des revenus casuels, pour confirmation d'hérédité de l'office de maire de Nantes, taxé à 6,000 livres. Paris, 14 août 1703. - Assemblée générale tenue le 14 avril 1710, sous la présidence du maire Proust du Port-Lavigne. Procès-verbal, imp. 4 pp. in-4°. Service funèbre de ce maire ; lettre de M. Ferrand, intendant de Bretagne, promettant d'ordonnancer le paiement ; procès-verbal de la cérémonie, extrait du Cérémonial ou " Livre Verd. " 4 et 17 juin 1715. Procès-verbaux des séances générales pour les élections ; listes de suffrages ; lettres du Roi et du maréchal d'Estrées, annonçant la nomination des échevins. 1698-1714.
Boussineau de la Patissière. - Ordre du maréchal d'Estrées de suspendre la réunion de la prochaine assemblée pour les élections du maire et des échevins. 21 avril 1717. Procès-verbaux des séances générales des 2 et 24 juin 1718. Ordonnance de M. Feydeau de Brou, intendant de Bretagne, à ce sujet, lettres du maréchal d'Estrées, réponse du maire et des échevins. Discours prononcé par M. Mellier, subdélégué de l'intendance à la séance du 2 juin. Lettre du maréchal d'Estrées, annonçant la continuation de M. de Boussineau. - Acte de réception de M. Bouhier de la Bréjolière, en qualité de procureur-syndic, le 29 avril 1719, délivré par le greffier de la communauté de ville. - Lettres de confirmation de noblesse accordées à M. de Boussineau en 1720, par Louis XV.


BB. 118. (Liasse.) - 144 pièces papier ; 2 cachets.
1720-1729. - Gérard Mellier. - Lettres du Roi, du maréchal d'Estrées, de M. Feydeau de Brou, avec cachet ; de M. de la Tour, intendant, avec cachet ; nombreux projets et brouillons de lettres écrites par le maire au maréchal et aux intendants, au sujet des élections et installations d'échevins, des avances en argent faites par lui, des appointements de son commis, des jetons de mairie, de son portrait, et de divers incidents de sa magistrature ; procès-verbaux de délibérations municipales, l'une entre autres du 23 juillet 1727, accordant une gratification annuelle de 1,000 livres à M. Mellier ; liste des suffrages obtenus par les candidats à l'échevinage à l'élection de 1729 ; liste et adresses des Maire et échevins, de 1720 à 1722, imp. 3 exemp. Mémoire concernant les ouvrages publics entrepris à Nantes, depuis l'installation de M. Mellier, en 1720, jusqu'au 15 novembre 1722.


BB. 119. (Liasse). - 1 cahier 42 fos, et 74 pièces papier ; 8 cachets.
1750-1754. - Le Ray du Fumet. - Trois lettres de M. de la Tour, intendant de Bretagne, 9 et 18 mai 1730, concernant les élections, 2 janvier 1731, compliments de nouvelle année. Extrait du procès-verbal de la délibération du 24 octobre 1730, en vertu de laquelle, il est fait présent au maire " d'une épée décente et convenable à sa qualité, où les armes de la ville et les siennes seront gravées. "
Védier. - Cinq lettres de compliment, dont trois originales :1° de Colbert de Croissy, 30 décembre 1732 ; 2° de M. de la Tour ; 3° du comte de Toulouse. - Procès-verbal des élections de deux échevins, de mai 1733 ; lettres du Roi et du maréchal d'Estrées, annonçant les nominations.
René Darquistade. - Procès-verbal (incomplet) de la séance du 16 janvier 1936, dans laquelle a lieu la présentation au maire, d'une épée qui lui avait été votée le 17 juillet précédent.
Petit de la Bauche. - Trois lettres de compliments de bonne année, des 2 et 8 janvier 1738. Procès-verbaux des séances des 4 et 8 janvier 1738 ; ces deux assemblées, tenues dans une autre salle que celle des séances habituelles, ont trait à des discussions survenues entre les divers membres du Bureau, les uns nommés par élection, et les autres créés en titre par le Roi.
De la Haye-Moricaud. - Procès-verbal de l'élection du maire et des échevins, faite le 1er mai 1738. Lettres du Roi, du 14 mai, et du marquis de Brancas, du 17, annonçant les nominations. Lettres de compliment, aux maires et échevins : 1° de l'intendant Pontcarré de Viarmes, 2 juin 1738 ; 2° du marquis de Brancas, 7 juin ; 3° du comte de Toulouse, 8 juin ; 4° de Croy, 9 juin ; 5° Louis d'Orléans, 9 juin ; 6° comte de Croissy, 10 juin ; 7° Saint-Florentin, 11 juin.
René Darquistade (2me mairie). - Lettre du Roi du 17 juin 1740, prescrivant de porter sur la liste les noms des sieurs Le Ray, Védier, Darquistade et Petit de la Bauche, anciens maires. Procès-verbal de l'assemblée élective du 31 juillet 1740. Lettre d'envoi des nominations du Roi, par le comte de St-Florentin. Pouvoirs du marquis de Brancas, adressés au comte de Menou, lieutenant de Nantes, pour recevoir en son absence, " le serment de fidélité des maire, échevins et officiers de milice bourgeoise. 15 août 1740. Trois lettres d'avis de nominations dans l'échevinage et la milice bourgeoise, signées par le Roi. 15 août 1740. Procès-verbal de l'assemblée électorale du 1er mai 1740. Lettre de nomination du Roi, 16 mai 1741. Remerciement des souhaits de bonne année, par Louis d'Orléans, 23 janvier 1745. Délibération du 27 janvier 1745, " contre les pétulences de Me Beaudouin, procureur au présidial, envers le procureur-syndic. La plainte portée à l'intendant eut pour résultat de faire " semoncer " le sieur Beaudouin par M. Durocher, subdélégué de l'intendant.
F.-P. Durocher. - Liste des suffrages donnés aux 21 candidats à la place de maire, dans l'élection de mai 1748. Contestation entre le sieur Retau du Fresne, procureur du roi syndic de la communauté de la ville de Nantes, contre cette même communauté, qui voulait lui rembourser son office. Mémoire manuscrit, de 80 pages.
M. Bellabre. - Liste des sujets proposés pour être mis sur la liste des maires, arrêtée le 15 juin 1748. Idem, pour les échevins. Idem, pour l'élection des échevins. Deux lettres du Roi, annonçant les nominations, et procès-verbal de la séance électorale du 16 juin, à la suite duquel sont les nominations signées, par Louis XV, à Compiègne, le 11 juillet 1748. Lettre d'envoi du maréchal de Brancas, en l'absence de son fils. 13 juillet. Lettre du duc de Penthièvre, au sujet de l'élection du 1er mai 1750. Extrait d'une délibération du 8 avril 1752, contenant le libellé d'une lettre de félicitations adressée au procureur-général de la Chalotais, et la réponse de ce dernier (Simple copie sans signature. Cette pièce ne figure pas au registre). Lettre du marquis de Brancas, pour la réunion du 1er mai 1750. Paris, 21 avril. Lettre d'envoi du Roi, 16 mai 1750, et procès-verbal de l'assemblée du 1er mai, à la suite duquel sont les nominations signées par Louis XV. Lettre du marquis de Brancas. 20 mai 1750. Lettre du duc de Penthièvre, pour les élections de 1751. 25 avril. Lettre d'envoi et procès-verbal de l'élection de deux échevins, le 1er mai, avec le choix du Roi, le 12 mai ; lettre du marquis de Brancas, le 17. Lettre du duc de Penthièvre, du 23 juin 1751. Liste pour l'élection des sujets proposés pour maire et échevins, en 1752 ; brouillons.


BB. 120. (Liasse.) - 88 pièces papier, dont 2 placards imprimés ; 3 cachets.
1754-1789. Gellie de Prémion. - Lettre du duc de Penthiêvre pour les élections de mai 1760. Paris, 27 avril. Liste pour l'élection des échevins, arrêtée le 30 avril 1756.
Joubert du Collet. - Ce dossier se compose de 5 à 6 feuilles de papier raturées et surchargées, ayant trait, à la présentation d'une épée au maire, à des avances en argent faites par lui, à l'exécution de son portrait ; enfin une liste des membres de la Chambre (avec adresse), auxquels des visites doivent être faites.
François Libault. - Liste pour l'élection des échevins, arrêtée le 30 avril 1767.
De la Ville de Chambardet. - Lettre du duc de Penthièvre, autorisant les élections du 1er mai 1772, à Paris, le 10 mars. Deux lettres du Roi, nominations et envoi au marquis de Brancas ; 29 juillet ; lettre d'envoi de ce dernier, 1er août.
Gellée de Prémion (2me mairie). - Liste pour l'élection du maire, arrêtée le 30 avril 1776, idem pour les échevins. Lettre du marquis de Brancas, relative à un retard apporté dans l'installation de deux nouveaux échevins. Paris, 4 novembre 1776, Lettre du Roi, enjoignant de porter sur la liste, le procureur-syndic et le maire en charge, même après le temps de leur exercice fini. 17 avril 1778. Lettres d'envoi du Roi et du marquis de Brancas. Marly 21 mai 1778, Angers, 3 juin, et procès-verbal de la séance électorale du 1er mai, à la suite duquel sont les nominations faites par le Roi. Lettres du Roi et du marquis de Brancas, avec procès verbal semblable pour 1779. Une lettre de M. de Caradeuc, et trois copies de lettres relatives au refus fait par le président de la Chambre des Comptes, de recevoir M. de Beaumont, procureur-syndic, venant l'inviter à assister aux élections municipales, 1780. Procès-verbal de l'invitation faite, par le procureur-du-roi-syndic, au président de la Chambre des Comptes, au doyen du Chapitre et à l'alloué du Présidial, en l'absence du sénéchal, d'assister à l'assemblé électorale de 1er mai 1781, en date des 24 et 25 avril.
Jacques Berrouette. - Procès-verbal de la même invitation, en date des 23 et 28 avril 1782 ; trois exemplaires, à l'un desquels est annexé une lettre de M. Amelot, ministre, qui conseille au Bureau de se conformer à l'usage, en conviant, encore cette fois, la Chambre des Comptes à assister aux élections municipales. Liste des candidats portés pour échevins aux élections du 1er mai 1782. Procès-verbaux de l'invitation de la Chambre, du Chapitre et du Présidial, en 1783, 1784 et 1785. Deux lettres de M. Bertrand, intendant de Bretagne, 10 et 20 avril 1785, relatives, aux frais d'installation des maire et échevins, qu'il trouve trop élevés. Liste pour l'élection d'un maire en 1786. Procès-verbaux des séances électorales des 1er mai 1782 et 1784, avec les nominations du Roi à la suite, et lettres d'envoi.
Guérin de Beaumont. - Lettre du premier échevin de Rennes, (4 février 1787), annonçant la mort de M. de Beaumont, et contenant un arrêté du Bureau de la ville et communauté de Rennes, qui assista en corps à ses funérailles . Lettre de M. Bertrand, intendant, au sujet de la mort du maire. Paris, 7 février. Lettre de M. Plée, avocat à Paris, chargé de plusieurs affaires par M. Guérin de Beaumont. 8 février.
Richard de la Pervanchère . - Extrait d'une délibération du parlement de Bretagne, du 27 février 1787, constatant que : " le bruit public annonce que l'on vient de violer dans la municipalité de Nantes, les usages les plus précieux et qu'on y a attaqué les droits les plus sacrés. Le fait que j'ai l'honneur de vous dénoncer, mérite toute l'attention de la Cour et exige conséquemment d'être approfondi..... " Autre arrêt du Parlement du 7 mars 1787, qui " enjoint aux sous-maire et échevins de Nantes, de veiller avec zèle et exactitude à la conservation des droits, franchises et libertés de la ville, et de rendre compte à la Cour de toutes les atteintes ou entreprises qui pourroient être faites au préjudice des dits droits et privilèges. " Lettres du baron de Breteuil, du 7 mars 1787, annonçant que sur les représentations de M. Ballays, le Roi consent à annuler l'arrêt de sa nomination, et à ce qu'il soit " procédé incessamment à l'élection d'un maire, en la forme accoutumée. " Lettres de M. Bertrand, intendant, dans les mêmes termes. Procès-verbal de l'élection de deux échevins, le 1er mai 1787 ; liste des candidats ; état des membres composant le Bureau servant et l'ancien Bureau.
Daniel de Kervegan. - Extrait du registre du comité provisoire d'administration, dispositions prises pour les élections municipales du 17 août 1789, faites dans les églises. (Grand placard in-folio, imprimé.) Extrait du registre du greffe de l'Hôtel-de-Ville de Nantes, du mardi 18 août 1789, procès-verbal des élections. Grand placard imprimé, 2 exemplaires.
Privilèges et exemptions de charges accordés aux Maire et Échevins.


BB. 121. (Liasse.) - 7 pièces parchemin ; 1 cahier de 16 fos et 54 pièces papier ; 1 sceau ; 1 cachet.
1564-1763. - " Remontrances et articles présentés au Roi et à Messeigneurs de son Conseil privé, par les manans et habitants de la ville et faulxbourgs de Nantes en Bretagne, " qui supplient Sa Majesté de leur accorder les mêmes privilèges et autorité qu'elle a accordés aux habitants de Morlaix, c'est-à-dire " ung corps et communauté de ville. " 10 avril 1564.
Arrêt de la Chambre des comptes, pour l'enregistrement des lettres patentes de 1580, portant confirmation des privilèges accordés aux maire et échevins de Nantes, par l'édit de création de la mairie. 28 janvier 1581.
Privilèges accordés aux maire et échevins de la ville de Poitiers, par Henri III, au mois de mai 1575. (Copie sur papier, du 10 juin 1584.)
Extrait des registres du greffe de la mairie. Délibération du 15 septembre 1588, en vertu de laquelle il est décidé que le procureur-syndic interviendra en faveur du sieur Fruneau de la Noe, ancien maire, imposé à l'emprunt par les paroissiens de Saint-Nicolas, contrairement aux privilèges accordés aux maires.
Lettres patentes confirmatives des privilèges de noblesse accordées par Henri IV, aux maires et échevins de Tours. 12 juillet 1598. (Copie sur papier.)
Arrêt du Conseil d'État, confirmatif des privilèges de noblesse et exemptions des maires et échevins d'Angers, 25 septembre 1634. - Lettres de Louis XIII pour l'exécution dudit arrêt, septembre 1634. - Lettres patentes de Louis XIV, confirmatives des précédentes, juin 1643. - Arrêt du Conseil portant renvoi à l'intendant de la justice en Anjou, d'une requête en décharge de taxe et contribution à l'arrière ban, adressée par les maire et échevins d'Angers, en considération de leur noblesse. 8 avril 1645, avec les sentences de jugement et d'enregistrement .
Sentence du Présidial de Nantes, par laquelle les maires et échevins, comme nobles, sont déclarés exempts du devoir des impôts et billots, pour le débit du vin de leur cru. 10 novembre 1635.
Lettre de M. Léonard de la Rablaye, échevin, en date, à Paris, du 15 décembre 1647, par laquelle il informe le maire et les échevins, qu'il a obtenu un arrêt de maintenue de noblesse pour le sieur Rocas, petit-fils de maire ; il cite quelques pièces fournies à cet effet.
Lettres de commission adressées par Louis XIII, aux gens de son grand Conseil, pour le maintien des privilèges de noblesse accordés aux maire et échevins de Nantes. Paris, 1648.
Requête du maire et des échevins au Parlement pour obtenir la continuation du privilège de la noblesse, accordée aux maire, échevins et à leurs descendants, et l'enregistrement des lettres patentes du Roi, données au mois de septembre précédent. 29 octobre 1649.
Copie informe d'un arrêt, sans date, rendu à la requête des maire et échevins de Nantes, et qui les maintient dans leur noblesse. C'est probablement l'arrêt rendu à la suite de la requête précédente et dont l'original n'existe plus dans les Archives.
Arrêt de la Chambre établie pour la réformation de la noblesse en Bretagne, portant signification aux maire et échevins de Nantes, de l'arrèt du Conseil du 25 juin 1669, qui révoque le privilège de noblesse à eux concédé, à l'exception du maire qui aura servi trois ans, et ses descendants, à moins qu'ils ne consentent à payer 1,000 livres au trésor royal. 23 juillet 1669.
Ordonnance du Bureau, portant exemption pour les anciens échevins, du guet, arrière-guet, garde des prisonniers de Cayenne, garde des portes et logement des gens de guerre. Délibération du 22 juillet 1677. Extraits des registres du greffe de la ville.
Arrêt du Conseil d'État et lettres patentes qui accordent aux échevins et procureurs-syndics de la ville de Nantes, l'exemption de tutelle et curatelle. L'arrêt du Conseil d'État est de mai 1727, et les lettres de juin même année. Arrêt d'enregistrement des deux actes précédents, et douze pièces, lettres d'avocats, notes diverses relatives à la demande et aux démarches faites pour la réussite de l'affaire.
Arrêt du Conseil du Roi, qui décharge plusieurs familles issues des maires et échevins de Nantes, du droit de confirmation de noblesse auquel leurs membres avaient été imposés, comme issus desdits maires et échevins, attendu qu'ils ont justifié de leur extraction noble. Simple copie non signée, en date du 26 novembre 1696.
Le Roi en son Conseil, y est-il dit, faisant droit sur lesdites requêtes, a déchargé et décharge Mathieu Simon, Julien Simon, Julien Boux, Mathieu Boux, la Dlle Boux, le sr Boux de Louvardière ; Antoine Le Lou, Anne Simon veuve de Claude Le Lou, Jacques Le Lou, Louis Le Lou, la dame Morand, veuve du sieur Le Lou de la Motte-Glain, Michel Le Lou de la Chapelle-Glain ; Claude de Cornulier, la dame de la Jou, veuve de Charles Cornulier, de Cornulier de la Caraterie ; Marie-Anne, Françoise, Judith et Jacques Deschampsneufs ; Jeanne de Montulé, veuve deJacques Charette, Jean Charette, Jean-Baptiste Charette, Julien Charette, Françoise et Narie Charette, Louis Charette, Jean Charette de la Chapelle, Jean Charette de Montbert, Françoise Charette, veuve de Mathurin Chauveau ; la dame de Bruc, veuve du sieur Blanchard du Bois de la Musse, Charles Blanchard ; René Raoul, Joachim Raoul Jacques Raoul ; Michelle Olivier, veuve de Michel Moulin ; François Lyrot, la dame...... Belot, veuve de Jean Lyrot ; la dame Santo-Domingo, veuve du sieur Bidé du Bois, Lucrèce Ménardeau, veuve de Claude Bidé, la dame Ménard, veuve du sieur Bidé, la dame de Garcia, veuve de Claude Bidé, Alexandre Bidé, la dame..... Olivier, veuve du sieur Bidé du Plessis-Bidé de la Prévoté ; Claude Chevalier veuve de Joseph de Monti, Marie Gabard, veuve de Charles de Monti ;...... Juchaud, Christophe Juchaud ; Sébastien François de la Tullaye ; de Pontual, la dame......, veuve du sieur Pontual de la Haye, René de Pontual de Jouans ; Marie Couprie, veuve de Philippe Gabard ; Françoise de Cadaran, veuve de Poulain de, la Coutancière ; Louis Doudard ; Guillaume de l'Isle de la Nicollière, de l'Isle de la Martellière, et Yvonne Baudouin, veuve de Pierre Charbonneau, du paiement des sommes auxquelles ils ont été taxés aux rôles arrêtés au Conseil, les 26 janvier, 15 mars, 2 septembre 1692 et 13 octobre 1693.
Arrêt du Conseil du Roi, qui ordonne que le maire de Nantes fera le service pendant deux ans, sauf à le continuer s'il est jugé nécessaire ; et que les maires qui auront servi deux ans jouiront des privilèges et exemptions attribués aux anciens maires de la ville, sans qu'ils puissent nuire ni préjudicier aux privilèges et immunités auxquels lesdits maires ont droit, soit à cause de leurs qualités personnelles, soit en vertu des offices dont ils se trouvent revêtus. 10 janvier 1721. In-4° de 14 pp. 2 exemplaires. Plus, 17 pièces, lettres de MM, de Brou, Mellier, maire de Nantes, et autres personnages au sujet de cet arrêt.
Extraits de différents édits concernant les maires et échevins de Nantes, et les divers privilèges qui leur ont été accordés. In-folio de 4 pages, sans nom d'imprimeur. Édits de mars 1667, juin et juillet 1669, juin 1691, novembre 1706, janvier 1714, août 1715 et règlement du 6 octobre 1722. - Le même, manuscrit, avec des considérations sur les dispositions de ces divers édits.
Copie d'une lettre des maires et échevins de Bourges, demandant aux maires et échevins de Nantes, des renseignements et des explications sur les immunités dont ils jouissent. 21 décembre 1728.
Mémoire, en forme d'observations, présenté par les maire, échevins et procureur-syndic de la ville de Nantes, nu duc d'Aiguillon, pour être remis au Roi, au sujet de l'arrêt du Conseil du 11 juin 1763, concernant le choix des maires et députés aux États de Bretagne. (Copie sans date et portant des corrections.)
Autre mémoire, également sans date ni Signature, (très probablement un projet), présenté par les maire, échevins et procureur-syndic, au soutien de la requête qu'ils adressent au Roi, à l'effet d'être rétablis dans le privilège de noblesse à eux concédé par l'édit de création.

BB. 122. (Liasse.) - 1 cahier in-folio, 6 fos ; 3 pièces parchemin ; 40 pièces papier ; 1 cachet (6 imprimés).
1565-1767 - Requêtes et remontrances des maires et échevins, touchant leurs privilèges et attributions de juridiction. - Fondation d'une messe à la Collégiale de N.-D., le jour de l'installation des maires, échevins et juges-consuls. - Projets de requêtes au Roi ; lettres, arrêts du Conseil et du Parlement.


BB. 123 (Liasse.) - 4 pièces parchemin ; 11 pièces papier (1 imprimé).
1547-1744. - Incompatibilité de certaines fonctions avec celles de maire et échevin. - Lettres patentes de Henri II, portant défense aux habitants de Nantes d'accepter les charges publiques. 1547. - Lettres patentes de Charles IX et Henri III, portant autorisation d'élire aux charges de maire et échevin " toutes les personnes de quelques qualités qu'elles soient qui habitent la ville. "


BB. 124. (Liasse.) - 1 cahier in-folio, 10 fos papier ; 91 pièces papier (4 imprimés).
1564-1755. - Règlements concernant les assemblées générales de la ville de Nantes ; convocations à ces assemblées. Mesures de rigueur contre les manquants. - Lettres de M. l'intendant de Brou ; réponses du maire Gérard Mellier. - Cérémonial observé aux assemblées générales. - État des assemblées générales tenues depuis 1669 jusqu'en 1719. - Listes des personnes convoquées.


BB. 125. (Liasse.) - 1 cahier in-folio, 8 fos papier ; 34 pièces papier ; cachet du duc de Vendôme.
1565-1778. - Règlement intérieur de la mairie, pour l'exercice de la juridiction. Constatations d'absences, amendes encourues. - Lettre du duc de Vendôme, reprochant aux échevins d'avoir mis en délibération des choses concernant le service du Roi, sans l'en avoir prévenu. - Visa de délibérations par les intendants et le duc de Penthièvre.


BB. 126. (Liasse.) - 5 pièces papier ; 9 listes (imprimées).
1724. - Réimpression de la table chronologique des maires de Nantes. Notes des frais de gravure et d'impression qui se montent à 735 livres. - Table ordinale et chronologique des maires de la ville de Nantes, depuis l'établissement de la Mairie . - Table chronologique des maires de la ville de Nantes, depuis l'établissement de la Mairie, jusqu'en l'année 1723, avec leurs écussons et armoiries, tirés sur l'original du Livre doré, étant aux archives de la ville et communauté. Armoiries des douze premiers maires .


BB. 127. (Liasse.) - 1 pièce parchemin ; 1 cahier in-folio, 14 fos, 1 cahier in-folio. 4 fos ; 1 in-4° ; 17 pièces papier.
1617-1750. - Arrêt du Conseil du Roi, qui confirme la préséance des maires et échevins, sur les officiers du Présidial, dans la marche des cortèges et processions. - Protestation contre le grand chantre du chapitre, qui ne s'était pas levé pour saluer le corps municipal à son entrée dans l'église. - Banc pour l'assistance aux offices de la cathédrale.


BB. 128. (Liasse.) - 1 pièce parchemin ; 2 pièces papier.
1750-1778. - Arrêt du Conseil sur le rang et la préséance entre les avocats et les négociants, pour l'échevinage, réglé sur le plus grand nombre de voix obtenues à l'élection.


BB. 129. (Liasse.) - 13 pièces parchemin ; 2 pièces papier ; 2 sceaux fragmentés.

1568-1625. - Lettres patentes des rois Charles IX, Henri III et Louis XIII, autorisant le maire et les échevins à prélever sur les deniers des amendes et de la ville, la somme de 40, 60, 100, 200 et 400 livres pour leurs menus nécessités, chandelles, tapis, encre, plumes, jetons. Pension de 300 livres accordée au maire, par le duc de Montpensier. Enregistrement de ces dépenses par la Chambre des Comptes. - Refus exprimé par elle en 1584 et 1586.


BB. 130. (Liasse.) - 68 pièces papier.
1720-1788. - Jetons des maires. Délibérations ; approbations de la dépense par les intendants ; correspondance ; dépenses pour la frappe, 529 jetons en 1723, coûtent 1,200 livres ; 678 en 1724, coûtent 1,200 livres ; en 1726, 461, coûtent 700 livres ; états de distributions.


BB. 131. (Liasse.) - 8 pièces papier (10 imprimés).
1721-1723. - Portraits des maires ; Arrêt du Conseil du Roi du 21 mars 1721, prescrivant " que dans les états de la dépense commune de ladite ville et communauté de Nantes, il sera employé à l'avenir un article de 300 livres, pour la dépense du portrait du maire de ladite ville, de deux années en deux années… ". Correspondance entre M. Mellier, maire de Nantes et l'intendant.


BB. 132. (Liasse.) - 1 pièce papier.
1667. - Extrait de la délibération du 24 décembre 1667, portant " qu'il sera fait présent à monsieur du Mesnil, maire, d'une espée et d'un porte-espée descents et convenables, à sa qualité de maire ; et qu'à l'advenir ladite ville et communauté fera pareils presants à Messieurs les maires de Nantes, dans l'Assemblée générale en la grande salle de la maison de ville, le jour de la cérémonye de leur réception. "
Personnel avant la création de la Mairie.


BB. 133. (Liasse.) - 26 pièces parchemin ; 23 pièces papier.
Procureurs-syndics des bourgeois.
1449-1564. - De Montigné (Guillaume), quittance de 11 livres, monnaie, pour 3 quartiers de ses gages, 1449-1450. - Blanchet (Jean), 20 livres par an, 1475-1484. - Richerot (Guillaume), id. 1487-1489. - Hubert (Jean), six livres par quartier, 1500-1505. - Laurent (Pierre), id. 1504-1505. - Garrau (Imbert), 1511. - Du Tertre (Antoine), 1518-1523. - Spadine (Jean) 1524. Spadine (Jean), 1529-1530. - Lebosec (Julien), 1530-1534. - Ballue (Mathurin), 1534-1539. - Malnoë (Jean), 1552. - Vivien (Mathurin), 1556.


BB. 134. (Liasse.) - 22 pièces parchemin ; 12 pièces papier ; fragment du sceau de Jean V.
Miseurs et contrôleurs de la ville.
1432-1577. - Lettres du duc Jean V, portant qu'il " restitue audit office de maistre et miseur des euvres de reparacions " de la ville de Nantes, Jean Ledain, qui avait déjà exercé ces fonctions. - Nominations au même emploi de Ernault, 1473 ; Rouillé, 1490 ; Spadinc, Paticier, contrôleur, 1503 ; Ernault, Rivière, contrôleur, 1520. - Élection de Morin comme miseur, 1522. - Nomination de Jean Vivien, miseur, 1525. - Gratification de 10 livres au contrôleur Raboceau, 1528. - Nominations des miseurs René Main, 1528, Pelletier et Pierre Main, contrôleur, 1531. - Réclamations, pétitions, requêtes de ces officiers ; quittances, ordres de paiement des contrôleurs de Boyne, 1409, Garreau, 1479, Bazire, 1481, Picart, 1487, Paticier, 1503, Bricaud, 1522, Richerot, 1525, Courtois, 1552 et autres.


BB. 135. (Liasse.) - 4 pièces parchemin ; 11 pièces papier.
Greffiers de la ville.
1500-1561 - Gratifications ; paiement des gages, cent sous par an, portés à 15 livres en 1528 ; requêtes pour augmentations et gratifications.


BB. 136. (Liasse.) - 3 pièces parchemin ; 3 pièces papier.
Concierges et huissiers de l'Hôtel-de-Ville.
1492-1554. - Quittance de 40 sous pour une année de gages 1492. Demandes en paiement de gages et de gratifications.


BB. 137. (Liasse.) - 32 pièces parchemin ; 37 pièces papier.
Trompettes de Ville,
1487-1554. - Quittances de gages, 62 sous par quartier en 1492 ; nominations, institutions.


BB. 138. (Liasse.) - 1 pièce papier.
1554. - Lettres d'octroi de l'office de maître architecte des bâtiments et fortifications des villes de Bretagne, concédées, par Henri II, à Me Jean de Lorme, pendant l'absence de son frère Philibert de Lorme, aux gages de 500 livres par an ; données à Noyon, le 12 juin 1554. (Copie sur papier.)
Personnel depuis la création de la Mairie.


BB. 139. (Liasse.) - 8 pièces parchemin ; 14 pièces papier.
Procureurs-syndics.
1575-1734. - Lettres de provision de l'office de procureur-syndic de l'Hôtel-de-Ville de Nantes, créé par édits, de juillet 1690, en faveur de René Dachon ; de Julien Bodard, 1709 ; de François Moricaud, 1713 ; de Jean Cottineau, 1722 ; de Jean Retau du Fresne, 1734 ; élections ; réceptions ; condamnations à 50 livres d'amende pour absence prolongée ; adjudications de l'office ; frais de provisions.


BB. 140. (Liasse.) - 6 pièces parchemin ; 1 pièce papier, 1 sceau.
Substitut de Procureur-syndic.
1704. - Lettres de provision de l'office de substitut du procureur-syndic, en faveur de René Dachon, aux gages de 200 livres, pour le prix de 3,200 livres ; quittances des frais et des droits d'acquisition.


BB. 141. (Liasse.) - 7 pièces parchemin ; 45 pièces papier.
Receveurs, miseurs, contrôleurs.
1567-1789. - Élections, nominations, réceptions ; requêtes pour être continué ou déchargé de l'office ; demandes ; démissions ; prestations de serment ; enregistrement de la quittance de la somme de 21,000 livres, pour l'office héréditaire de conseiller du Roi, receveur alternatif des deniers communs et d'octroi, aux gages de 650 livres par an, pour le sieur Huilhard, 1691 ; arrêts du Conseil pour allocations de gages ; correspondance avec l'intendant.


BB. 142. (Liasse.) - 20 pièces papier ; 1 cachet.
Architectes.
1581-1789. - Lettres des maire et échevins de Tours, 1581, remerciant ceux de Nantes, de leur avoir envoyé leur " architecq " ; nominations, réceptions, pensions accordées.


BB. 143. (Liasse.) - 18 pièces papier.
Greffiers.
1566-1791. - Lettres de provision de l'office de secrétaire-greffier de l'Hôtel-de-Ville, 27 janvier 1709. - Nomination ; demandes de la place de greffier ; gratifications accordées.


BB. 144. (Liasse.) - 1 cahier in-folio, 20 fos ; 1 cahier in-folio, 8 fos ; 97 pièces papier.
Dossier particulier au greffier Ménard de Rochecave.
1787-1792. - Requête pour augmentation de gages ; comptes de recettes et dépenses pour cause de réception aux maîtrises : 1° de janvier 1785 au 22 décembre ; 2° du 23 décembre 1785 au 31 décembre 1786 ; 3° année 1787, avec reçus et quittances à l'appui ; correspondance avec l'intendant ; compte de la recette et de la dépense des sommes employées par M. de Rochecave, en charités et travaux publics ; mémoire présenté à l'occasion de la suppression de la charge en 1790, historique de l'office depuis 1690 ; affaires particulières à M. de Rochecave.


BB. 145. (Liasse.) - 1 pièce papier
Maître Écrivain.
1753. - Extrait des délibérations du Conseil, portant que la place de maître écrivain de cette ville et communauté, devenant vacante par le décès ou la démission du titulaire, sera donnée par concours au " plus capable d'enseigner l'écriture et l'arithmétique ", 17 janvier 1753. - Approbation de l'intendant du 30 janvier suivant.


BB. 146. (Liasse.) - 2 pièces papier.
Médecin de la ville.
1717. - Extrait des délibérations du Conseil, portant nomination de M. Louis Le Feuvre, sieur des Ferronnières, doyen des docteurs et professeurs en la faculté de médecine de l'Université de Nantes, pour médecin ordinaire de cette Ville aux gages de trois cents livres, à la charge d'aller visiter les pauvres de l'Hôpital général, 17 août 1717.


BB. 147. (Liasse.) - 1 cahier in-folio, 20 fos, 1 cahier in-folio, 10 fos, 44 pièces papier
Procureurs, avocats de la ville.
1669-1765. - Procureurs de la communauté de ville près la Chambre des comptes ; avocats de la ville à Paris, et près le Parlement à Rennes ; nominations ; démissions ; comptes et mémoires d'avances et vacations ; correspondance de ces officiers avec la Mairie.


BB. 148. (Liasse.) - 7 pièces papier.
Imprimeurs de la ville.
1570-1786. - Requête de Jacques Rousseau, imprimeur ordinaire de la Ville, " qu'il vous plaise le favoriser tant que luy aydiez à s'advancer au travail, peine et labour qu'il pourra prendre si après, lequel ne peut estre sans grans fraiz, coust et mises, tant pour l'augmentation de diversité de caractères que de changement de lettres, comme présentement vous en monstre l'espreuve, qui causera les bons espritz du païs à faire paroistre par telles et semblables impressions. " Au bas de la page sont collées les deux épreuves .
Nomination de MM. Verger en 1721, Marie en 1750, comme imprimeurs de la Ville.


BB. 149. (Liasse). 1 pièce parchemin ; 13 pièces papier.
Huissiers et sergents royaux de la ville.
1616-1619. - Provisions de Jean Feuilleteau dans la charge d'huissier sergent-royal de la mairie de Nantes, par les maires et échevins (non signées). Demande et nomination de Jacques Becot ; onze demandes pour cet emploi vacant par le décès de Feuilleteau.


BB. 150 (Liasse.) - 1 cahier petit in-folio, papier, 14 fos ; 4 pièces parchemin ; 49 pièces papier.
Archers de ville.
1557-1768. - Nominations, réceptions, révocations, demandes d'emploi et d'augmentation de gages. Procès intenté en 1577 aux maire et échevins par deux archers, qui réclamaient 60 livres par an, tandis qu'en 1557 et 1564 la solde n'était que de 60 sous par quartier de trois mois ; (elle fut ensuite portée à 100 livres par an.) Le Présidial condamna la mairie ; mais le Parlement cassa la sentence 1577. Le cahier de 14 folios, est le procès-verbal de l'état des registres des délibérations, de 1565 à 1576, dont les demandeurs avaient requis des extraits.

BB. 151. (Liasse.) - 36 pièces papier.
Équipement des archers.
1645-1789. - Extrait des registres du greffe : il est ordonné au miseur de payer à " Pierre Castelet, maistre brodeur à Nantes, la somme de sept cens cinquante livres, luy deues, pour avoir fait et fourny de neuf, dès la Feste-Dieu dernière, pour les six archers de la ville, six quazaques, de sarge de Limestre (?) noire et blanche, doublées et parsemées d'ermines de velours noir et blanc et boutons de soye à queue, avecq les armes de la ville an devant et au derrière desdites quazaques entourées de leurs cordelières et ornements en broderyo or et argent fin… " 14 décembre 1645. Marchés et adjudications pour les fournitures des casaques, bandoulières et banderolles. En 1750, le mot surtout remplace celui de casaque, et en 1752, fait place à celui d'habit. Correspondance avec les intendants. Une délibération du 4 décembre 1788, accorde aux archers des manteaux pour la nuit.


BB. 152. (Liasse.) - 1 pièce parchemin ; 17 pièces papier ; 1 cachet.
Trompettes de ville.
1567-1786. - Enquête au sujet d'un coup de hallebarde donné par le trompette sur la tète d'un sergent de la mairie, devant la maison commune ; don de la " somme de cinquante solz, pour l'achat d'une trompete à servir es temps advenir à ladite ville. " 1572. Nominations ; effets d'habillements délivrés ; réclamations pour gages ; correspondance avec l'intendant ; demande de la veuve Nevet en remboursement " d'une somme de mille livres pour le prix de la charge de trompette de ville dont son mary estoit pourveu. " 25 mars 1725. En 1721, M. Mellier, maire, demande à l'intendant de l'autoriser à payer 55 francs pour une banderolle en broderie fournie au trompette.


BB. 153. (Liasse.) - 2 pièces papier.
Tambours de ville.
1681-1762. - Nomination. Demande de paiement pour publications faites.


BB. 154. (Liasse.) - 26 pièces papier.
Consierges.
1585-1786. - Demande par " le consierge et garde de la maison commune " d'une augmentation de gages, en raison de ce qu'il est obligé de donner pour l'entretien du jardin " a un jardinier, oultre sa nourriture, quinze livres tournois par chacun an, " avril 1583. Nominations, démissions, augmentations de traitement, Correspondance du maire avec l'intendant.


BB. 155. ( Liasse.) - 10 pièces papier.
Crieurs et pleureurs d'enterrements.
1617-1748. - Établissement par la mairie. à l'exemple de plusieurs bonnes villes du royaume, de personnes chargées de faire les invitations pour les enterrements " jusques au nombre de huit, auxquels seront baillés habits de drap noir convenables, aux charges et aux frais de la ville, et au regard du sallaire sera payé à chacun dix sous le jour précédant l'enterrement, dix sous ledit jour de l'enterrement, et a pareil le jour précédant le jour du service d'octave, et ledit jour du service d'octave, qui sera quarante sous chacun… " Demandes de la charge de crieurs et pleureurs aux enterrements ; nominations.


BB. 156. (Liasse.) - 10 registres in-folio papier, 1 de 36, 1 de 34, 1 de.12, 3 de 10, 2 de 8, 1 de 5, 1 de 4 fos.
Buvette de la Mairie.
1569-1593. - Mises faites pour les dépense extraordinaires des maires et échevins, prélevées sur les amendes prononcées par eux. Le 20 septembre 1569 " en vin pour desjeusner IIs VId ; en pain Xd ; en huitres VId ; en beurre VId. " - " Plus, le lundi ensuyvant, XIX desdits mois et an (décembre 1580) pour leur desjeusner, ou auroient desjeusné pareillement plusieurs de Messieurs de la ville, tant anciens maires que eschevins qui s'estoient assemblez pour aller en corps à l'enterrement de la femme de M. le maire ; fourni, savoir : une piecze de bœuf, ung hault coste de mouton bouilli avecques ung os d'eschigne et les pottaiges XIIs ; ung chappon rosty avecques sa saulce XIIIIs ; quatre pains blancs IIIIs ; ung pot de vin d'Anjou IIIs ; ung pot de vin d'Orléans Vs ; ung pot de vin nantais pour les sergents et ung pain blanc IIIs ; et du bois comme dessus VIs. "


BB. 157. (Liasse.) - 10 pièces parchemin ; 93 pièces papier, dont 83 imprimées.
Offices municipaux.
1626-1768. - LETTRES PATENTES et édits portant création ou suppression d'offices municipaux ; maires et syndics perpétuels, receveurs des deniers patrimoniaux et d'octroi, colonels, majors, capitaines et lieutenants des bourgeois, procureur du Roi, greffiers, huissiers et commissaires de police. - Formalités pour l'obtention des provisions et le paiement des pensions. - Réunion de ces offices municipaux au corps de ville ; droits d'épices dus à la Chambre des comptes, coupons de rentes sur les tailles, au denier 50 et au denier 20, payables à la ville de Nantes. - Édits de 1720 et de 1764.


BB. 158. (Liasse.) - 1 pièce parchemin ; 1 cahier 24 fos, 2 cahiers 8 fos ; 30 pièces papier.
1692-1785. - Réunion au corps et communauté de la ville de Nantes, 1° de l'office de procureur du roi syndic, remboursement à M. François Moricaud et plus tard aux héritiers de M. Giraud de la Prestière ; 2° des offices de secrétaires-greffiers, remboursement au sieur René Preau, et plus tard aux héritiers Rouillé. - Les offices municipaux, ayant été rétablis par édit d'août 1722, M. Cottineau de la Blanche, obtint des lettres de provision pour l'office de procureur-syndic, supprimé par édit de juillet 1724, et rétabli par autre édit de novembre 1733. Cet office fut donné en 1734 au sieur Reteau du Fresne, qui le céda en 1751 à M. Giraud de la Prestière. Louis XV, ayant définitivement réuni cet office au corps de ville, par lettres patentes de juillet 1757, celui-ci fut obligé de rembourser le prix aux héritiers du titulaire. Il en fut de même pour l'office de secrétaire-greffier.


BB. 159. (Liasse.) - Cahier in-folio, 20 fos, parchemin.
1754. - Arrêt du Conseil, ordonnant que le sieur Jean-Baptiste Dachon, en qualité d'héritier de son père, sera remboursé, sur les deniers patrimoniaux et d'octroi, de la somme de 3,786 liv. 13s 4d, pour le prix de l'office de substitut du procureur du Roi syndic, dont son père avait été titulaire .


BB. 160. (Liasse.) - 3 pièces parchemin ; 2 cahiers in-folio, de 16 et 5 fos ; 43 pièces papier.
1696-1766. - Réunion au corps de ville de l'office de receveur et miseur des deniers d'octroi. - La Ville acheta une première fois, en 1747, de M. Branlard de Launay, l'office de miseur (que celui-ci avait acquis de M. Charles Boulanger, premier acquéreur en 1696), pour le réunir à la communauté. Mais un édit de 1725, supprima cet office et le créa de nouveau. La ville réclama la liquidation des frais déboursés par elle et poursuivit une nouvelle réunion ; ses réclamations furent repoussées. 1742. Arrêt du Conseil, 1742, autorisant la ville à acheter cet office que possédait M. d'Etcheverry, qui demanda 77,444 liv. 2s 10d, réduits par l'intendant à 76,606 liv. 4s 10d. - Correspondance entre M. Mellier, maire, et M. Ferrand, intendant de Bretagne. - Cet emploi, disent les membres de l'administration, " est très-onéreux, non seulement par le privilège qu'il a d'avoir rang, séance et voix délibérative dans toutes les assemblées générales et particulières, immédiatement après le maire, ce qui dérange l'ancien ordre du Bureau, mais encore par les droits, gages et taxations considérables qui lui sont attribués. "


BB. 161. (Liasse.) - 6 pièces parchemin ; 13 pièces papier.
1697-1723. - Réunion au corps et communauté de ville des offices de lieutenant de maire, assesseurs, échevins, concierge, garde-meuble, garde-seel, premier huissier-audiencier et commissaire aux revues et logement des gens de guerre.


BB. 162. (Liasse.) - 1 pièce parchemin ; 13 pièces papier.
1694-1707. - Réunion au corps et communauté de ville des offices de colonel, major, capitaines et lieutenants des bourgeois. - Ordonnances de l'intendant de Bretagne, reçus de sommes payées, correspondance, lettre autographe du maréchal d'Estrées. " La possession et faculté de nommer, établir, recevoir et installer en la manière accoutumée, un colonel, un major, huit capitaines, neuf lieutenants et autres officiers des bourgeois et habitants, " fut payée 18,500 livres en 1696.


BB. 163. (Liasse.) - 1 pièce papier.
1737. - Requète adressé par la communauté au contrôleur général des finances, contre une réclamation de 36,000 livres pour trois années de gages des offices municipaux créés et rétablis par l'édit du mois de novembre 1733. (Sans date ni signature.)


BB. 164. (Liasse.) - 1 pièce parchemin ; 10 pièces papier.
1690-1742. - Arrêt du Conseil, fixant à 1,850 liv. par an, le sol pour livre, attribué par l'édit de 1689 aux officiers municipaux pourvus des offices de receveurs des deniers d'octrois. - Réclamations de la ville contre les prétentions de divers titulaires.


BB. 165. (Liasse.) - 1 pièce parchemin ; 1 pièce papier.
1715-1721. - Réunion au corps et communauté de la ville, de l'office de maire perpétuel, acheté en 1692, 60,020 livres (tous frais compris), par M. Proust du Port-Lavigne, et remboursé à sa veuve, en 1747, au prix de 85,213 livres 15 sols.


BB. 166. (Liasse.) - 1 cahier in-folio, 6 fos, et une pièce parchemin ; 1 cahier de 10 fos, 12 de 6, 2 de 4, 121 pièces papier ; 2 cachets.
1722-1729. - Réunion au corps et communauté de la ville, de quarante offices municipaux créés et rétablis par l'édit du mois d'août 1722. Ces quarante offices étaient : 2 de conseiller-maire ; 2 de conseiller-lieutenant de maire ; 6 de conseiller-échevin ; 6 de conseiller-assesseur ; 1 de conseiller-avocat ; 1 de conseiller secrétaire-greffier ; 2 de conseiller-contrôleur ; 1 de garde des archives, concierge, héraut, portier, 4 de hocqueton, archer, valet de ville, tambour. - Arrêts du Conseil ; extraites des délibérations ; états de constitutions de rentes créés sur l'Hôtel-de-Ville, au denier vingt ; correspondance du maire Mellier avec l'intendant et divers personnages ; nombreux brouillons de lettres. - Un extrait de la délibération du 1er mars 1725, contient l'insertion et l'enregistrement du procès-verbal de liquidation (21 juillet 1723) des offices de secrétaire, procureur du roi, maire, lieutenant de maire, assesseurs, échevins et concierge, créés par édites de juillet 1690, août 1692, mai 1702, janvier 1704, supprimés en juin 1717, à la somme de 95,228 livres. Un autre extrait de la délibération du 3 novembre 1725, donne l'enregistrement de trois quittances de finances du 31 mars 1725, portant contrats de constitution ; la première de 9,388 livres 8s, au principal de 469,420 livres : la deuxième de 5,000 livres, au principal de 250,000 livres ; la troisième de 7,000 livres au principal de 350,000 livres ; soit le total de 1,069,420 livres pour le remboursement des offices municipaux ; les dites rentes à prendre sur les tailles.


BB. 167. (Liasse.) - 3 pièces parchemin ; 13 pièces papier ; 2 cachets.
1750-1766. - LETTRES PATENTES autorisant la réunion " au corps de ville et communauté des dix neuf offices municipaux restans à vendre de la création du mois de novembre 1733, dans la ville de Nantes, dont la finance montant à 132,462 livres a été payée ; " en date, à Paris, du 30 janvier 1750. Ces offices étaient : 2 conseillers-maire ancien et alternatif mitriennaux ; 2 lieutenants de maire, id. ; 6 échevins, savoir : 3 anciens, 3 alternatifs et mitriennaux ; 6 assesseurs, id. ; 2 contrôleurs des greffes, ancien et alternatif, mitriennaux ; 1 avocat du Roi. - Quittances de finance ; correspondance.


BB. 168. (Liasse.) - 2 pièces papier.
1723. - Projet de réunion au corps et communauté de ville, de l'office de visiteur lesteur et délesteur de navire. Lettre de M. Mellier, maire, à M. de Brou, intendant de Bretagne, et réponse de ce dernier. Le motif invoqué pour cette union est : " qu'il paroit convenable de faire rembourser l'Hôpital général de cette ville, des 12,000 livres payées pour l'office de visiteur, lesteur et délesteur, et d'employer tout le produit aux frais de la régie, parce qu'il n'est plus possible de conserver l'Hôpital dans la jouissance des droits, sans lui en faire supporter les charges et les dépenses. "


BB. 169. (Liasse.) - 2 cahiers de 6 fos, et 6 pièces parchemin ; 2 cahiers de 8 fos, 2 de 6, et 86 pièces papier, 5 imprimés, 4 cachets.
1699-1781. - Réunion au corps et communauté de ville, de l'office de lieutenant général de police. - Lettres patentes ; arrêt du Conseil ; extraits de délibérations ; mémoires ; correspondance avec l'intendant et diverses personnages ; quittances ; brouillons de lettres. - M. de Valleton, titulaire de l'office de lieutenant général de police, étant décédé, la ville demanda la réunion de cet office. D'actives démarches furent faites dans ce but en 1722 ; mais un arrêt du Conseil du 26 août les repoussa. En 1742, les officiers du présidial manifestèrent le désir d'acheter cet office, prétention à laquelle la ville s'opposa vivement. En 1770, de nouvelles tentatives eurent lieu près des héritiers de M. de Valleton, qui vendirent pour 40,000 livres. Cette acquisition fut confirmée par arrêts des 16 octobre 1770, 13 août 1773 et lettres patentes du 19 novembre 1770. Arrêt du Conseil, 19 mars 1775, et lettres patentes du 24 du même mois, ordonnant que " l'exercice de la police de la ville de Nantes, sera fait à l'avenir par le maire. "


BB. 170. (Liasse.) - 44 pièces papier ; 12 pièces imprimées.
1720-1743. - Réunion au corps et communauté de ville, de l'office de procureur du roi de police, remboursé au sieur Murat, titulaire . - Arrêts du Conseil, correspondance de M. Mellier, maire, avec l'intendant et divers hommes de loi et personnages. - Les arrêts du Conseil ordonnant cette réunion et le remboursement, sont du 22 avril 1721. Le sr Gendron, procureur du roi à la prévôté de Nantes, forma aussitôt opposition, mais il fut débouté par arrêt du Conseil dit 28 novembre de la même année.


BB. 171. (Liasse). - 1 pièce parchemin ; 6 pièces papier ; 1 imprimé petit in-4°, 22 pp.
1707-1715. - Réunion au corps et communauté de ville, des offices de commissaires de police. - " J'ay receu des maire et échevins de la ville de Nantes, la somme de dix-huit mille livres, pour l'union et incorporation au corps et communauté de ladite ville des offices de commissaires de police et des offices d'huissiers aussy de police, restans à vendre dans ladite ville de Nantes, créez par édit du mois de novembre 1689… Fait à Paris, le 19 mars 1708. " - Arrêts du Conseil, lettres patentes, extraits des délibérations, quittances.


BB. 172. (Liasse.) - 1 pièce papier.
1721. - Subrogation du corps et communauté de la ville de Nantes, dans la sous-ferme du greffe de police, 16 août 1721. Copie informe de l'arrêt du Conseil, sans date ni signature.


BB. 173. (Liasse.) - 1 cahier de 12 fos, 2 de 10, 2 de 8, 1 de 7, 8 de 6, 5 de 4, et 16 pièces papier.
1790-1791. - Liquidation des offices municipaux supprimés par décret de l'Assemblée Nationale du 6 septembre 1790. - Instructions, titres, lettres, mémoires, pour parvenir à cette liquidation. Dans ces pièces se trouve l'historique des divers offices successivement créés, supprimés et réunis au corps de ville. - Un des tableaux des frais faits à diverses époques par la ville, accuse une somme totale de 1,494,524 livres, 6 sols.


BB. 174. (Liasse.) - 31 pièces papier ; 3 cachets.
1723-1724. - Ventes dans l'étendue de la généralité de Bretagne des offices municipaux rétablis en 1722. - Correspondances ; états des villes de Bretagne dans lesquelles ces offices sont créés ; chiffres des gages de ces officiers. - État des provisions expédiées parmi lesquelles se remarquent celles : de lieutenant de roi à Machecoul, payé 6,600 livres ; de gouverneur de la Rochebernard, 11,000 livres ; de gouverneur de Clisson, 11,000 livres ; de contrôleur ancien à Ancenis, 1,595 livres ; de major de Paimbœuf, 4,600 livres. - Une lettre adressée au sieur Belin, directeur des affaires du Roi, à Nantes, porte sur le cachet, les armes pleines de France timbrées de la couronne royale, et la légende : CHARGES RETABLIES. - Un autre état indique le " montant de la finance principale, enchères et 2s par livre, pour le prix des offices municipaux, dont les soumissions ont été faites au bureau du sieur Belin, directeur de la vente des offices du département de Nantes, 437,115 livres. "


BB. 175. (Liasse.) - 142 feuilles ou lettres, papier.
1721-1723. - Correspondance de M. Gérard Mellier, maire, avec, M. le Prieur.
M. le Prieur, échevin et sous-maire, 1720, 1724, avait été député à Paris, comme chargé des affaires et des intérêts de la ville. Les dossiers contiennent les minutes des lettres du maire, les réponses du mandataire de Paris, et nombre de lettres de M. de Brou, intendant de Bretagne. On y rencontre des détails sur la réunion des offices municipaux, les frais de gravure du portrait de Mellier, de la planche du reliquaire de la reine Anne, des armoiries des maires, sur la frappe des jetons, sur les affaires municipales, et parfois des anecdotes du temps.
Une lettre du 21 octobre 1723, apprend l'envoi par M. de Montaudouin, négociant à Nantes, à
M. Bouchaud, d'un mandat de 150,000 livres.
plus 17 certificats de liquidation
montant à 22,586 liv.
lesquels joints à ceux déjà envoyés 878,486 l. 11s 4d
plus, suivant lettre du 19 17,389 l. 13s 4d
forment un total de 1,068,462 l. 4s 8d
En sorte qu'il ne manquera que 957 l. 15s 4d
pour finir le paiement des charges munipales montant à 1,069,420 livres.
Un compte renfermé dans une lettre du 3 novembre porte, entre autres articles : à Tardieu, pour plaque de cuivre pour armoiries des maires, 135 livres ; à Durand, graveur, sur soit marché 195 livres ; payé pour les jetons d'argent, avec deux boites 1,201 livres. Le mémoire des ports de lettres pour 1723, est de 134 livres 19s. Une lettre, de la main de M. de Brou, du 9 novembre, dit : " Je trouve bon que votre communauté prenne une délibération pour faire toucher au sieur le Prieur, 1,500 livres à-compte des frais de ses députations pour l'acquisition des offices municipaux. "


BB. 176. (Liasse.) - 104 feuilles ou minutes de lettres, papier.
1724. - (ler SEMESTRE.) - Détails sur l'opposition du sénéchal de Nantes, à la continuation de M. Mellier, comme maire. Démarches, en faveur de ce dernier, près du maréchal d'Estrées, gouverneur de Nantes, par M. le Prieur. Intrigues des procureurs au Présidial, pour faire élire un des leurs comme échevin.
ler février : " J'ai l'honneur de vous envoyer une lettre de change de 1,800 livres, somme que notre communauté vous prie d'employer aux frais des provisions des offices municipaux nouvellement créés et réunis à cette communauté. " - Signification au sénéchal et officiers du présidial de l'arrêt du 21 mars 1724, qui attribue la présidence des assemblées générales aux maire et officiers municipaux. Continuation de la mairie de M. Mellier. Détails sur les assemblées générales des 14 et 15 mai. - 23 mai : " Nous avons ici un excellent trompette. M. l'intendant à bien voulu nous permettre de le faire habiller d'une casaque de cérémonie pour marcher à la tête de la communauté. Nous ne trouvons ici aucun ouvrier qui soit au fait d'un pareil habillement. On nous a dit que nous en serions quitte à meilleur marché à Paris, où l'on a les modèles de ces sortes de casaques qui ont des manches pendantes comme celles qu'on donnoit autrefois aux pages. Nous ne désirons pas, au surplus, qu'elle soit plus embellie que celles de archers de ville. Il convient même qu'elle soit de pareille étoffe et couleur, en ajoutant néanmoins un galon bordé d'argent. "


BB. 177. (Liasse.) - 164 feuilles papier.
1724. (2e SEMESTRE.) - Projet de l'ingénieur Lafond, pour planter des arbres sur la prairie de la Madeleine et nettoyer le port de Nantes. - Démarches pour arrêter le transport des grains, qui manquent dans la ville. Ils sont au-delà de ce qu'ils valaient lors de la disette affreuse qui suivit la récolte de 1709. On attend aux premiers jours des grains que plusieurs négociants ont fait acheter à Dantzick, en Hollande ; on a pareillement avis qu'il doit en venir de Basse-Bretagne. 19 août. Le tonneau de seigle vaut 185 livres ; le tonneau de froment 230 livres. 22 août. - M. Mellier, prie M. le Prieur d'aller passer dix ou douze jours à Fontainebleau, où réside la Cour, pour hâter l'expédition des ordres du Roi, au sujet de la nomination des échevins, MM. Lory et Souchay ; car il lui est " revenu que M. le sénéchal, et les officiers du Présidial, ont dû mettre quelque requête au Conseil contre notre communauté… " 19 octobre. - " Avant la tenue des États de cette année à Saint-Brieuc, M. l'intendant nous avoit envoyé des ordres de n'agréger aucune personne à la députation de la ville pour les États. Nous avons été réduits à nommer seulement deux députés, en conformité de l'arrêt du Conseil du 20 septembre 1695, un échevin et un officier. M. le sénéchal nous ayant tous vu en particulier et sollicité pour être député en qualité d'officier de justice, nous lui fîmes entendre que nous en userions volontiers à son égard, ainsi qu'il avoit été pratiqué pour son père, le 2 octobre 1697, par notre communauté qui le nomma second député du bureau de ville aux États de Vitré. M. le sénéchal nous dit qu'il se contenteroit de cette seconde place, et s'est rendu aux États de Saint-Brieuc, après s'être muni de notre délibération. Vous serez sans doute surpris d'apprendre que la première démarche qu'il ait faite aux États, a été d'y faire ordonner que, sans avoir égard à notre délibération, il seroit premier député. " 14 novembre. - Le sieur Ferrand, graveur à Paris, est chargé de la gravure du portrait de M. Mellier, moyennant 200 livres. 16 décembre.


BB. 178. (Liasse.) - 211 feuilles et lettres, papier ; 8 cachets.
1725. - Longs détails sur la conversion de la liquidation des offices municipaux supprimés, en quittances de finances. - Démarches pour l'établissement d'une compagnie de milice bourgeoise à Chezine ; opposition des paroissiens de Chantenay et du marquis de la Musse. - Détails sur les chevaliers du Papegaut à Nantes ; demande, au maréchal d'Estrées, d'un règlement pour ce jeu. - Demande d'exemption de logement des gens de guerre, pour les capitaines et lieutenants de la milice bourgeoise, accordée après de nombreuses démarches. M. Mellier s'exprime ainsi à ce sujet, le 16 août : " Nous allames, hier, souper au jardin de M. de Troisvilles, avec M. de Menou (lieutenant du Roi au gouvernement du château de Nantes), au sujet de la première solemnité de l'arrêt du Conseil que vous avez obtenu pour nos chers et bien-aimés officiers de milice bourgeoise. " - La mission de M. le Prieur finit au mois de juin. Pendant sa députation à Paris, il était payé sur le pied de douze livres par jour.


BB. 179. (Liasse.) - 34 feuilles ou lettres, papier ; 1 cachet.
1726-1729. - Sur un état des avances faites par M. le Prieur, approuvé en mairie, à Nantes, le 22 juin 1726, se trouvent, entre autres articles : 1° pour la fourniture du papier employé à imprimer cent cartes demandées, composées de 600 estampes des blasons et armoiries de tous les maires de Nantes, depuis leur institution, 35 livres, 8 sols ; et pour l'impression qui en a été faite, 18 livres, revenant à 53 livres, 8 sols ; 5° pour voyage fait par ledit sieur le Prieur à Fontainebleau, et résidence pendant sept jours, aux fins d'obtenir l'ordre du Roi, sur la contestation de la présidence des assemblées, et pour solliciter au bureau de Mgr le contrôleur général, les expéditions des projets de constructions sur le terrain de Chezine et l'alignement des maisons sur le quai de l'Ile Gloriette, pour la voiture, aller et retour, 34 livres, et 43 livres pour dépense personnelle ; 9° au sieur Patu, notaire, pour ses déboursés et honoraires, au sujet du remboursement des offices municipaux, montant à 1,069,420 livres, y compris les avances faites par ledit Patu, pour la décharge du contrôle des 40 quittances de finances qui composent ce remboursement, pour le certificat des conservateurs des oppositions au trésor royal, 131 livres, 15 sols. - Demande de gratification pour M. le Prieur. - Corrections de l'estampe représentant le reliquaire du cœur de la reine Anne.


BB. 180. (Liasse.) - 1 registre 48 fos, 1 cahier de 24, 2 pièces parchemin ; 1 cahier 28 fos, 1 de 20, 1 de 14, 1 de 8, 2 de 6, 2 de 4, 1 de 3, 1 de 2 fos attachés en semble par des lacets réunis sous un sceau brisé, papier.
1474-1614. - Copies des lettres d'érection de la mairie d'Angers, de ses droits et privilèges, à l'instar de la Rochelle, d'après lesquelles la communauté de Nantes doit se régler et user des mêmes privilèges. - Copies des lettres de confirmation et de privilèges accordées à la mairie d'Angers par les rois, Louis XI, 1475 ; Charles VIII, 12 juin 1484, décembre 1484 ; 22 septembre 1485 ; François Ier, 8 juillet 1521 ; Henri II, janvier 1547. - Édits de créations d'offices de sergents de la ville d'Angers, 1488, 1551, 1594, 1614. - Copie délivrée par la Chambre des Comptes de Bretagne de l'édit de création de la mairie de Morlaix. 1561.


SUPPLEMENT


BB. 181 [BB 5-100]. (Liasse.) - 3 pièces papier.
1566-1767. - Délibérations. - Extrait des délibérations du 21 oct. 1566 : Ordres au miseur de faire faire un livre sur vélin pour enregistrer les privilèges de la Ville ; de payer les dépens adjugés au parlement de Paris aux habitants de Nantes, contre les marchands d'Orléans fréquentant la rivière de Loire ; de faire rentrer au Bouffay l'artillerie qui se trouve au boulevard St-Nicolas. - Minutes de plusieurs séances, du 1er mai au 26 juin 1674. - Table des articles contenus dans les 19 premiers folios du registre commencé le 25 juillet 1767.


BB. 182 [BB 120]. (Liasse.) - 11 pièces papier.
1758-1781. - Elections. - Liste du Bureau servant, des anciens maires et échevins, et modèle de lettre pour les inviter au déjeûner, le jour de l'installation des échevins entrants (1758). - Lettres de L.-J.-M. de Bourbon à la municipalité autorisant les élections pour le 1er mai (1771-1774) ; - de Marcorelles, [échevin], au procureur syndic Guérin de Beaumont, touchant les dernières élections (1771) ; - de l'intendant Caze de la Bove sur le même sujet (1779-1781).


BB. 183 [BB 121-132]. (Liasse.) - 28 pièces papier, 1 sceau, 1 plan.
15..-1785. - Privilèges, cérémonial. - Lettre des maire et échevins d'Angers à ceux de Nantes les questionnant sur leurs statuts et privilèges, afin de s'en aider contre des malintentionnés voulant ruiner l'" ancien ordre et establissement " de la mairie d'Angers (fin du XVIe s.) - Edit du roi confirmant les maires et échevins dans les privilèges de noblesse (1714). - Lettre de l'échevin Turquetil à ses collègues leur annonçant que les Etats de la province ont unanimement décidé de solliciter des lettres de noblesse pour M. Berrouette, maire de Nantes (1785). - Arrêt du Conseil touchant le privilège des maires de la Bretagne d'être députés nés de leurs villes aux Etats (1763). - Requête du chapitre de la cathédrale au Roi contre les agissements du présidial, qui voulait voter avant le chapitre aux élections municipales [1674]. - Procès-verbal de Charles Bonnin, comte de Morveaux (sic à la signature, Montreveaux dans le texte), lieutenant de roi à Nantes, relatant les difficultés soulevées par les échevins sur le rang du vote des députés du chapitre (1696). - Cérémonial observé pour l'élection et l'installation des officiers municipaux et plan des places occupées par les diverses catégories d'électeurs (1720-1726) ; - Echange de lettres entre Mellier et l'intendant de Brou au sujet des armoiries des maires, gravées pour le Livre doré (1724). - Délibérations relatives à la réimpression du Livre doré et à la gravure des planches (1743-1751) ; - Requête des maire et échevins au Roi contre les officiers du Présidial et contre les membres de l'Université avec lesquels ils sont en conflit de préséance [1750]. - Lettre du marquis d'Aubeterre au corps municipal auquel il promet de maintenir ses prérogatives, tout en regrettant son différend avec MM. du Présidial pour leurs places respectives à la cathédrale, lors du Te Deum à l'occasion du sacre de Louis XVI (1775). - Correspondance relative aux jetons des maires, notamment une lettre de l'intendant de la Bove remerciant de la bourse de jetons qu'on lui a remise (1773-1779). - Missive du sr Tourtille Sangrain aux officiers municipaux leur offrant quelques médailles qu'il a fait frappez " en l'honneur de M. de Sartine, à l'époque de l'illumination que Paris doit à ses soins " (1777). - Ordre au miseur de payer 120 l. à Mathurin Bonican, peintre, pour le portrait du maire [André Dubot, 1636]. - Arrêté de Ville pour l'offrande à Mellier d'une épée aux armes de Nantes et aux siennes propres, à raison de ses services comme maire (1728).


BB. 184 [BB 139-152]. (Liasse.) - 33 pièces papier, 1 sceau.

1667-1790. - Personnel. - Correspondance entre Mellier, le maréchal d'Estrée et M. de Brou au sujet du sr Cottineau de la Blanche, lequel avait acquis l'office de procureur syndic, et des difficultés faites à son installation par la municipalité ; - touchant l'opposition des avocats à la nomination d'un procureur syndic non tiré de leur ordre (1723-1725). - Blàme au procureur syndic Giraud, qui, sans prévenir, s'est rendu à Versailles présenter une adresse rédigée en dehors de la municipalité (1788). - Lettre de M. d'Echeverry aux officiers municipaux pour l'enregistrement de ses provisions de miseur de Nantes (1730). - Gratifications au sr Bonvoux, [Ingénieur de la Ville] (1764). - Lettre de l'architecte voyer Ceineray (1774). - Pensions à Cacault (1777) et à Ceineray (1780). - Nomination et suppression du sr Champcourtois comme architecte adjoint (1787 et 1790). - Augmentation des appointements de Demolon, préposé aux travaux de la ville (1789). - Liquidation de l'office de greffier alternatif dont était pourvu Robert Rouillé (1781). - Nomination de M. Hervy, sr du Gravot, comme procureur de la Ville près le parlement (1667) ; - du sr Greslan, en l'office d'avocat de la Ville (1760). - Lettres des intendants d'Agay, Dupleix, de la Bove et d'autres personnages, recommandant des candidats au service des octrois, ou ratifiant des nominations (1771-1782). - Lettre de Gaze de la Bove approuvant le nouveau traitement des archers de Ville (1777). - Plainte du trompette de Ville au sujet de son logement (1789).


BB. 185 [BB 144]. (Liasse) - 65 pièces papier, 24 sceaux.
1769-1788. - Personnel. - Papiers particuliers de Ménard de Rochecave, avocat en parlement et greffier en chef de la Ville. - Mémoire de Ménard de Rochecave, avocat, dans une instance du sr Sonnet et de la dame de la Berthelière comte le fermier des Domaines [en Touraine], Tours, impr. F. Vauquer, 1769. - Lettres à lui adressées par Jean-Bte, comte de Ménardeau, président du Grand Conseil du roi, à Paris, au sujet de ses affaires privées dont Ménard avait la charge. Minutieux détails sur ces affaires et, incidemment, nouvelles politiques et autres. Il est particulièrement question dans ces lettres des terres de la Haute Ville, en Pontchâteau, de la Charaudière, en la Chapelle-Basse-Mer et du Perray, en St-Mars-du-Désert, qui appartenaient à M. de Ménardeau. - Le 3 janv. 1786, celui-ci est en cour, à Versailles, " pour la présentation des cahaiers des remontrances des Etats de Bretagne. Mgr de S. Brieuc parla comme un ange ". Le duc de Penthièvre leur donna un dîner qui coûta 20.000 l. ; il avait sur lui pour 300.000 l. de diamants et, sur sa table, pour 300.000 l. d'argenterie. - On disait, ces jours passées, que le siège de l'intendance serait transféré des Rennes à Nantes (5 et 29 mai 1786). - " Le fameux Linguet plaida hier au parlement. Il y avoit plus de 12.000 amis à l'entendre " (27 août 1786). - " Tout Paris est en l'air ; l'on ne parle que de l'assemblée des notables du royaume… L'on présume que c'est pour l'aliénation des domaines " (3 janv. 1787). - " L'hôtel de Rosmadec [à Nantes, voisin de celui qu'y possédait M. de Ménardeau] a été prisée 70.000 l., mais vendue ou donnée pour 80.000 l. à M. Boux, ancien conseiller du parlement de Bretagne " (7 aoùt 1787). - Comptes de gestion de Ménard de Rochecave pour les affaires de Ménardeau (1786-1787).


BB. 186 [BB 157-169, 180]. (Liasse.) - 19 pièces papier, presque toutes imprimées.
1696-1773. - Offices municipaux. - Délibérations de Ville, en présence du sr Valleton, lieutenant général de la police, touchant la réunion de son office à la Communauté de Nantes (1705-1706). - Lettres de Mme Fremont de Valleton et de l'intendant Dupleix au sujet du rachat par la Ville de l'office de lieutenant général de police dont était pourvu ledit Valleton (1770-1773). - Edits du roi créant un office de conseiller maire perpétuel et un de conseiller lieutenant dudit maire dans toutes les villes du royaume (1706) ; - réunissant divers bas offices à ceux des greffiers alternatifs des hôtels de ville (1710). - Arrêts du Conseil réglementant la vente des offices créés par édits d'août 1722 et nov. 1733 ; - en faveur des secrétaires-greffiers d'office (1743) ; - réunissant les offices municipaux encore à vendre en Bretagne aux Corps des Communautés de la province (1748) ; - continuant la levée des impositions ci-devant aliénées pour la réunion des offices municipaux (1758). - Arrêt du Conseil annulant les poursuites du lieutenant général du bailliage d'Auxerre contre le maire de cette ville, au sujet du feu de joie qui y devait être fait à l'occasion de la paix avec l'Empeur (1698).


BB. 187. (Liasse.) - 25 pièces papier.
1769-1779. - Correspondance administrative . - Lettres des [ministres] Terray (1774) et Bertin (s.d.) ; - des intendants d'Agay et de la Bove et de leurs secrétaires, la plupart annonçant l'envoi de pièces (1770-1775) ; - de Francheteau, homme d'affaires à Rennes (1769-1771) ; - de Simon, imprimeur à Paris, à M. de Beaumont, procureur syndic à Nantes, faisant des offres pour la collection des édits et arrêts de l'année 1772, qu'il réimprime.