Parmi tous les cimetières que la ville de Nantes a pu aménager au cours de son histoire dans ses différents quartiers, s’il en est un qui se démarque fortement des autres, c’est bien le cimetière Miséricorde, un cimetière bien connu pour ses nombreuses tombes et autres monuments funéraires dédiés aux grandes familles nantaises et autres personnes célèbres ayant laissé leur empreinte dans l’histoire de France, ou tout au moins dans l’histoire de la ville de Nantes. Dix de ces morts sont devenus bien malgré eux des célébrités enterrées dans ce lieu que l’on a coutume d’appeler le « Père Lachaise » nantais. Ce sont les dix victimes des journées de révolte de juillet 1830, les «Trois Glorieuses », au cours desquelles, et plus particulièrement pour ce qui concerne Nantes, celle du 30 juillet, la population se révolta contre le gouvernement en place.Un monument commémoratif à la gloire de ces dix martyrs nantais fut alors érigé dans ce cimetière, il s’agit de la colonne de 1830.

 

© Adeline BIGUET / Archives municipales de Nantes - 2010